But du site

  1. Arrêter de fumer par un SEVRAGE DES ADDITIFS présents dans le tabac des cigarettes, des cigares, des cigarillos et des tabacs à rouler et par un sevrage total des additifs du papier en fumant (paradoxalement) du tabac à rouler sans additifs, en effet :

    • Rappelons qu’il n’y a pas de dépendance physique à la nicotine seule et que la dépendance physique est celle de l’association additifs + nicotine. Donc un sevrage des additifs en fumant exclusivement du tabac sans additifs (pendant au minimum 6 semaines) suffit pour ne plus avoir de manque physique ! L’arrêt du tabac ou de la cigarette se fait alors sans ressentir de manque physique et sans prise de poids !
      Attention, Lorsqu’on passe directement au tabac sans additifs, le manque d’additifs se manifeste la plupart du temps au bout de 15 jours ‑ 3 semaines et n’est pas facile à vivre. Ainsi à titre personnel, je conseille de faire un sevrage progressif des additifs comme montré dans cette page

    • Rappelons aussi que les cigarettes manufacturées (avec ou sans additifs dans le tabac) contiennent toutes des additifs dans le papier (qui donnent un léger manque physique) et qu’un sevrage des additifs se fait en roulant ses cigarettes avec du papier non gommé ! Les dépendances psychologiques et comportementales doivent faire l’objet d’un sevrage adapté.

    • Attention, cette méthode ne fonctionne pas si vous êtes sous antidépresseur IMAO, ce qui est rare, les IMAO sont réservés à l’usage hospitalier. En effet, la dépendance physique est celle de l’association antidépresseur IMAO + nicotine . Si vous êtes sous antidépresseur non IMAO , la méthode doit fonctionner.

  2. Informer sur les additifs présents dans le tabac et le papier à cigarette. On appelle additifs du tabac :
    • les agents de texture,
    • les agents de saveur,
    • les conservateurs

    ajoutés au tabac lors de l’opération appelée « sauçage » .
    Un tabac sans additifs est aussi appelé « tabac naturel »

    Tous les tabacs (avec ou sans additifs) contiennent de la nicotine, des goudrons et du monoxyde de carbone (CO).

  3. Les pourcentages d’additifs sont indiqués sur chaque paquet :
    • de cigarettes,
    • cigares,
    • cigarillos
    • et tabac à rouler

    vendu en France et en Tunisie.

    Ils sont visibles dans les pages du menu « Tableaux des additifs » et sont en téléchargement libre avec les taux de goudrons, nicotine et monoxyde de carbone (CO) indiqués par les fabricants.

  4. Des photos :
    • de paquets de cigarettes,
    • de blagues et boîtes de tabac à rouler,
    • de boîtes de cigares
    • et de blagues de tabac à pipe

    avec leur pourcentage d’additifs sont visibles dans les pages du menu « Photos ».

Un Forum sevrage des additifs est désormais accessible
en cliquant ici

71 réflexions au sujet de « But du site »

  1. Ok super ton post mais…. ce qui serait intéressant, ce serait que tu dises où on peut trouver du papier non-gommé et du tabac « naturel » autrement qu’en les fabriquant soit-même !

    1. Le papier non gommé se trouve dans les bureaux de tabac, il est vrai que tous ne le vendent pas mais comme les musiciens d’instruments à vent s’en servent pour nettoyer leurs instruments (je crois) il doit être plus facile à trouver près des conservatoires de musique !
      Sinon, on peut le trouver sur des sites en ligne, comme ici :
      Papier à rouler JOB 38 bis x 1

      Le tabac sans additifs se trouve aussi en bureau de tabac.

      1. En effet, ma femme se sert de papier non gommé pour néttoyer sa flute traversière. Ca se trouve dans les débits de tabacs standards.

  2. Bonjour et merci, site très intéressant. Je savais qu’il y avait des additifs dans le tabac donc il m’est arrivé de recommander du tabac sans additifs mais j’ignorais qu’il y avait aussi des additifs dans le papier. C’est bon à savoir…

    1. En effet, c’est un aspect méconnu des additifs qui fait que les cigarettes manufacturées sans additifs dans le tabac en ont malgré tout dans le papier.
      D’après les expériences de fumeurs, ces additifs du papier créent en légère dépendance physique qui rendent plus difficile l’arrêt du tabac.

  3. Et oui, ça marche. Je l’ai découvert par hasard en achetant une boite de Pepe Virginia Blend sans additif. Je ressens effectivement de moins en moins le besoin de fumer, et ça ne pue pas ! Je l’ai associé à la cigarette électronique que j’utilise peu en fait.
    Problème où trouver des boite de Pepe (j’ai trouvé une blague mais le tabac est sec). Mon buraliste n’en a plus, il devait en recommander mais a oublié, les autres buralistes n’en ont pas. Je cherche désespérément où acheter. Si quelqu’un peut m’aider.

    1. Bonsoir,
      Oui ça marche, mais je suis désolé, je ne savais même pas que le tabac Pepe existait, vous avez d’autres marques de sans additifs en France ici :
      PHOTOS de tabac à rouler avec pourcentage d’additifs
      ou ici :
      TABAC à ROULER: Pourcentage d’additifs et taux de nicotine, goudrons

      Mise à jour du 26 oct 2011 : j’ai réussi à m’en procurer, il faut vraiment bien chercher, à Paris, je l’ai trouvé par hasard au bureau de tabac angle rue Turbigo et Bvd Sébastopol.

  4. Perso c’est trés dur de cesser de fumer quand on a fumé du tabac avec additifs depuis longtemps moi en 20 ans j’ai cesser 2 fois de fumer mais j’ai repris :/ Et maintenant avec ou sans additifs trés dur pour arriver à recesser de fumer…
    Tiens du Pepe en france ? Bizarre il y en avait en espagne je l’ai connu avec additif 3 paquets : jaune, vert , bleu mais en espagne il ne se fait plus je crois, sinon je savais pas qu’il y en avait en france sans additif aussi :)

    1. D’après le professeur Jean Pol Tassin la dépendance aux additifs est à vie, donc oui, ce n’est pas facile d’arrêter car le manque est permanent toute le reste de votre vie.
      Néanmoins, en fumant des cigarettes sans additifs, vous vivez ce manque d’additifs tout en fumant, donc leur arrêt n’est plus une épreuve physique mais psychologique, puisque vous êtes toujours en manque d’additifs que ce soit en fumant ou à l’arrêt.
      L’arrêt dépend des personnes, certain arrêtent facilement, d’autres non, il n’y a pas de régle générale.

  5. Bonjour Luciole,
    Ton site est TRES intéressant. Je vais tout lire en détail lorsque j’aurai un peu de temps.
    J’ai arrêté de fumer des cigarettes avec tabac depuis 2 ans… grâce à la cigarette électronique.
    J’ai essayé plusieurs fois de prendre du liquide sans nicotine, mais le manque se fait alors ressentir.
    Le liquide des cigarettes électroniques est constitué de glycérine végétale ou de propylène glycole, d’eau, d’alcool et de nicotine. Il n’y a pas les additifs spécifiques à la cigarettes avec tabac que vous décrivez.
    Alors, selon vous, d’ou vient ce manque ?

    1. Bonsoir,
      Merci des compliments.
      D’après le professeur Tassin, ceux qui sont dépendants d’une drogue deviennent à son arrêt beaucoup plus facilement dépendants d’une autre drogue et d’après votre descriptif, la seule drogue de ces liquides est l’alcool

      Dans Entretien avec Jean-Pol Tassin, voici la question de Marc Kirsch :
      Est-ce un moyen de faire disparaître la dépendance ?
      Et la réponse de Jean Pol Tassin :

      (…)Notre hypothèse est la suivante : la prise d’opiacés, d’alcool ou de tabac produit le même effet sur le cerveau, et induit un même état de dépendance. Si vous vous êtes habitué à prendre de la morphine, vous avez tendance à rechercher ce produit. Mais si on vous en donne un autre qui fait le même effet, très vite, vous serez capable de le substituer au premier. Ce n’est pas le produit lui-même – la morphine – qui vous est devenu indispensable : ce que vous cherchez, c’est à recoupler artificiellement les systèmes. Donc, si vous trouvez un produit qui opère artificiellement ce recouplage, chaque fois que vous êtes dans cet état désagréable de manque, vous prenez ce produit et le manque disparaît(…)

  6. Bonjour Luciole
    D’abord un grand merci pour votre site !
    Je ne sais si c’est a cause de l’age (le temps passe par rapport aux premières clopes adolescentes)
    Mais l’envie d’arrêter de fumer se fait de plus en précise
    Je suis tombé à seulement 4 cigarettes roulées très attendues ( Golden Virginia )
    j’ai l’impression d’avoir besoin de cette marque a laquelle je me suis accoutumée depuis 10ans

    Ma question est toute simple : quel tabac à rouler facile a trouver me recommandez vous suite a toutes vos études comparatives, pour éviter ces étranges agents de saveur ?
    merci de votre réponse
    amicalement

    1. Bonjour Nico,
      Il est difficile de conseiller un tabac plutôt qu’un autre. Ce que vous devez faire c’est diminuer le pourcentage d’additifs de façon à finir par fumer des sans additifs.

      En effet, on connaît le pourcentage d’additifs global, mais pas celui des additifs sucrés, ce qui fait qu’un tabac avec 3% d’additifs au total n’a pas nécessairement moins d’additifs sucrés qu’un tabac avec 4% comme le Golden Virginia.

      Votre expérience et votre ressenti sera votre atout le plus efficace. Vous remarquerez très vite au bout de quelques semaines que selon le tabac fumé votre consommation de tabac va varier comme vous pouvez le voir ici :
      Des tabacs avec ou sans additifs qui donnent moins de manque que d’autres ?

      Personnellement, si j’étais à votre place, je passerai à un tabac à 3% ou 2,5%, puis 2%, puis 0,5% et pour finir 0%, car d’après les tabacs référencés sur le site, nous savons que des tabacs ayant ces pourcentages là existent.

      Prenez soin à chaque fois de bien noter pour chaque tabac au bout de combien de minutes l’envie de fumer une autre cigarette arrive. Si ce laps de temps est plus court, changer de tabac et passer à un autre ayant autant ou moins d’additifs totaux.

      En règle générale, après une Marlboro, l’envie d’en fumer une deuxième se produit au bout de un quart d’heure – vingt minutes.

      Néanmoins, il faut savoir patienter car l’effet des additifs d’une marque se fait ressentir pendant environ 15 jours/3 semaines.

      Donc, un changement de tabac n’a pas nécessairement un effet immédiat sur sa consommation. Et un sevrage total d’additifs peut créer un manque invivable s’il est trop brutal entraînant une augmentation du nombre de cigarettes fumées (car on a beau fumer, on reste toujours en manque d’additifs).

      Ainsi, votre propre observation du laps de temps entre deux cigarettes, du nombre de jours que dure une blague de tabac de 30g vous indiquera les tabacs à éviter absolumment et ceux qui vous aideront dans le sevrage.

      1. merci luciole
        je viens juste d’acheter -après avoir épluché votre site- un tabac à rouler naturel nommé « Yuma »
        le buraliste-cigarettier m’a expliqué qu’en plus, il était cultivé sans pesticide (car, o surprise, il y aurait du polonium dans d’autre marque? à cause des engrais…)
        le tabac est bon, bien que plus sec que le mien, ce qui le rend moins « rond » en gout
        le sentiment est étrange une fois la cigarette éteinte : il reste moins longtemps « en bouche »
        je vous tiendrais informé de l’évolution de ce sentiment de manque, pour l’instant, aucun pb avec ce tabac sans additifs
        en tout cas , jevous remercie vivement de tenir ce site fort utile
        amicalement
        nico

        1. En effet, cette information sur le polonium 210 est disponible ici :
          Du polonium 210 dans les cigarettes : un secret de polichinelle
          Et d’après les tabacs que j’ai référencé, le YUMA est le seul « tabac sans pesticides et sans additifs certifié par L’institut de Eco-Commerce ».

          Pour l’instant, les 4% d’additifs du Golden Virginia font encore leurs effets, donc il est normal que vous ne ressentiez aucun manque, mais d’ici 15 jours – 3 semaines maximum, vous devriez ressentir le manque d’additifs.

          Là, vous risquez de vous rendre compte qu’un sevrage total comme celui que vous faites n’est pas facile à vivre, sauf si les additifs du Golden Virginia ne contenaient pas beaucoup d’additifs sucrés.

          Vous allez très vite le savoir, dans tous les cas, cela ne voudra pas dire que le YUMA est en cause, cela voudra dire simplement que vous êtes en manque des additifs du Golden Virginia.

          Courage !

          1. Merci !
            pour éviter ce problème, je vais alterner avec mon ancien tabac
            je vais changer le rapport entre les 2 paquets tout doucement (3 golden/2Yuma – puis 2Golden/ 3 yuma, puis etc …) espérant que cette douceur soit efficace
            je vous cite :
            mais d’ici 15 jours/3 semaines maximum, vous devriez ressentir le manque d’additifs.
            question :
            comment se fait-il qu’il y ait une telle inertie dans le temps pour la dépendance aux additifs ?? merci encore

            1. L’explication détaillée se trouve ici : Les substituts tabagiques

              Jean Pol Tassin explique, je cite :

              « Pour l’expliquer brièvement, chez le singe, la première cigarette (avec additifs, ndlr) fait baisser de 25 % le taux de monoamine-oxydases (MAO) dans le cœur – c’est considérable. À cinq cigarettes (avec additifs, ndlr) par jour, un fumeur (d’additifs, ndlr) a un taux de monoamine-oxydases(MAO) très bas.
              S’il arrête de fumer (des additifs, ndlr) et prend des chewing-gums à la nicotine, les monoamine-oxydases restent basses : elles agissent comme s’il était toujours fumeur (d’additifs, ndlr).
              Dans ce cas, la nicotine fait son effet et soulage le manque. Mais si le fumeur (d’additifs, ndlr) ne reprend pas la cigarette (avec additifs, ndlr), petit à petit, les monoamine-oxydases remontent : en quinze jours, elles reviennent au taux normal.
              À ce moment là, la nicotine n’a plus d’effet. »

              En résumé, les additifs sucrés lors de leur combustion ont un effet IMAO, ils font baisser les MAO. Les MAO très bas couplés avec la nicotine créent la dépendance (appelé découplage dans le nouvelle théorie de l’addiction de Jean pol tassin).

              Au bout de 15 jours – 3 semaines sans additifs sucrés les MAO reviennent à leur niveau normal et vous ressentez le manque physique.

              Comme c’est un élément que j’avais omis de préciser dans la page sur le sevrage des additifs, je viens de la compléter. Pensez-vous que désormais cela soit plus clairement expliqué ?

  7. cool votre site, on se sent moins seul face à cette drogue qu’est la cigarette, depuis l’age de 16 ans je fume quotidiennement mon paquet de 20…
    l’envie d arreter je l’ai depuis plusieurs années mais la volonté, pas encore ! j’ai essayé des miracles tels que accupuncture (qui peut aider mais pas arrêter), l oriculotérapie, le patch, le magnétiseur, et nada, l an dernier je suis passée durant 6 mois sous la barre des 15 clop mais voila c etait l an dernier … suite à probleme de santé (parodontite severe avancee …) et bronchite chronique l hiver, je sais qu’il faut que j’arrête, j’en suis certaine tous les soirs en me couchant, et le matin, oups, envolé, bol de kfé, et vlan ! la tige d’enfer ! c est du suicide !
    en plus chaque clop m attire et quand je la fume elle me degoute, ou plutot je me degoutte … j’ai vu ici toutes vos explications quand aux eventuelles possibilités d’atténuer le manque par le biais des clops sans additif (explications comme quoi nicotine seule pas vraiment d addict, mais associée aux additifs, bombe a retardement ), donc depuis 2 jours je fume des PEPE vert kaki (tabac sans additif ) je fumais des JPS BLANC, donc plus additif mais goudron nicotine et monoxyde multipliés par 2 ! bizarrement je fume moins … reste à voir si ça va durer voir diminuer encore plus, et enfin atteindre un seuil de dépendance tel que la volonté me suffirait à arrêter sans trop de manque !!!!!!!!!!!

    1. Bonjour Delph,tu pourrai peut être faire comme moi,étant donné que tu fumais des JPS white tu pourrai acheter des Benson Hedge platinum à 0% d’additifs,0.1mg de nicotine & 1mg de goudrons.Personnellement pour ne pas supprimer d’un coup les additifs j’alterne une clop sur deux des B&H platinum avec des winston white.Depuis hier soir j’alterne 2 B&H pour une winston white,j’y vais progressivement et ça fonctionne à priori.

    2. Oui, il est préférable – comme le dit yan84 – de se sevrer progressivement des additifs car leurs effets se font encore ressentir pendant
      15 jours – 3 semaines. Au départ il n’y a jamais de manque d’additifs, puisque ceux de l’ancien tabac font encore effet.
      Leur manque se fera ressentir au bout de 15 jours – 3 semaines.

      Pour réussir son sevrage, il est indispensable (à mon avis) de souffrir physiquement le moins possible, donc de réduire ce manque autant que l’on peut, et ainsi de diminuer progressivement la quantité d’additifs inhalée.

      Vous pouvez :
      - soit faire comme le dit yan84
      - soit faire un sevrage progressif comme décrit ici : Le sevrage des additifs

      @yan84, je viens de me rendre compte que cette page ne fais pas mention du délai de 15 jours – 3 semaines avant de ressentir le manque physique d’additifs et peut donc induire en erreur les fumeurs, je viens d’ajouter un encadré, qu’en pensez-vous ?

  8. Bonjour Luciole.

    Très bon site avec énormément d’infos. Merci. Moi je ne fume plus, j’utilise une cigarette électronique dans laquelle il n’y a pas d’additifs a priori. La page additifs m’a beaucoup aidé pour choisir le taux de nicotine de mes eliquides.

    J’ai trouvé un autre site avec pleins d’informations sur la composition des eliquides et des modèles de cigarette électronique.

    Je trouve étonnant que vous ne parliez pas plus de la cigarette électronique…

    1. Bonjour,
      Comme il n’y a pas de dépendance à la nicotine seule, je suis surpris que l’on choisisse ses e‑liquides en fonction du taux de nicotine. Voir les recherches de Jean Pol Tassin ici : Nicotine et dépendance : les idées reçues partent en fumée

      Personnellement, je ne vois pas pourquoi je parlerai de la cigarette électronique puisque les e-cig chantent la même ineptie : la nicotine serait la cause de la dépendance !
      J’en parlerai quand des études scientifiques auront prouvé son efficacité, ce dont je doute car les vapoteurs (comme s’appellent les fumeurs de e-cig), s’ils arrêtent de fumer le tabac, n’arrêtent jamais ou très rarement la e-cig.
      Ils remplacent simplement une addiction par une autre.
      Bref, cela s’appelle tout simplement du commerce, un moyen de vendre une autre drogue, ce n’est pas un méthode de sevrage qui a montré son efficacité, bien au contraire.
      Bonne journée.

      1. Bjour Luciole.Un jour j’ai entendu un fumeur qui avait voulu arrêter de fumer avec des cigarettes électronique,puis lorsqu’il s’est remis à fumer des clops réelles il en fumait 1 paquet de + par jour.De quoi cela vient-il si c’est réellement le cas?

    2. Salut.

      Moi au contraire je connais quelqu’un qui a arrêté complètement avec la cigarette électronique et je m’y suis mis aussi depuis 2 mois. En fait, la plupart des utilisateurs sont bien conscients que la nicotine seule n’est pas forcément addictive (il y a plein d’études reprises même sur le wikipedia de la cigarette).

      Moi personnellement je prends encore des eliquides avec de la nicotine car ça reproduit le gratouilli dans la gorge, mais j’ai beaucoup baissé le niveau de nicotine depuis le début et j’espère passer à 0 et me passer totalement de la cigarette électronique comme mon amie.
      Et les eliquides que je prends sont sans alcool mais apparemment c’est vrai que certains eliquides américains peuvent en contenir.

  9. Bonjour,

    Juste pour info
    http://www.lemonde.fr/sante/article/2012/07/04/bientot-un-vaccin-contre-l-addiction-a-la-nicotine_1729161_1651302.html#xtor=RSS-3208

    « S’il n’y a pas encore de quoi faire trembler l’industrie du tabac, la mise au point d’un vaccin capable de guérir l’addiction à la nicotine pourrait donner de l’espoir aux accros à la cigarette. Jusqu’ici uniquement testé sur des souris, le vaccin réduirait de 85 % la part de nicotine présente dans le cerveau. »

        1. Parce que vous y croyez vraiment ?

          Comment peut-on créer un vaccin censer lutter contre le plaisir que donne une drogue lorsque justement cela (la nicotine) n’est pas une drogue ?
          Voir ma réponse à votre commentaire sur la nicotine qui serait d’après vous une drogue.

          C’est pourquoi, je rigole quand les laboratoires pharmaceutiques et les tabacologues racontent encore leurs salades qui n’ont jamais permis à qui que ce soit d’arrêter de fumer.

          Il suffit d’aller sur le forum « Arrêter de fumer » de doctissimo pour s’apercevoir que tous les substituts et médicaments échouent…

          A l’exception de l’arrêt du tabac sans additifs (qui est généralement vécu comme facile, sauf, il est vrai, pour quelques rares fumeurs qui n’arrivent pas à arrêter même après des sans additifs) ou alors grâce à une volonté de fer, sans faille, toutes les méthodes pour arrêter de fumer prônées par les tabacologues et associations anti-tabac échouent…

          1. C’est très exactement pour cela que je suis loin d’en rire.
            Ce n’est qu’une « pseudo annonce pseudo scientifique » et fausse de surcroit.
            Un sois-disant vaccin anti-dépendance à la nicotine ne peut être qu’une « arlésienne ».
            Issus moi-même du monde scientifique, je ne peux supporter que ce dernier (ou tout du moins certains prétendant y appartenir) mentent en tout impunité

  10. Bonjour ! merci pour ce site et son contenu vraiment très intéressants. Je suis venue le consulter il y a quelque temps, après quoi je suis passée du AjjA17 au fleur du Pays, et du Job gommé blanc au Job non gommé… avec l’élastique ! en revanche, j’utilise des filtres… et sauf erreur de ma part, je ne lis rien les concernant. C’est a éviter aussi ? encore merci :-)

    1. Bonsoir,
      J’ai malheureusement perdu les références scientifiques exactes, mais je me souviens avoir lu que les fibres artificielles des filtres (acétate de cellulose) sont nocives pour les poumons dans une revue scientifique (La Recherche, Sciences et Vie ou Sciences et Avenir -je ne sais plus laquelle des trois- il y a plus de 15 ans).

      Depuis, je n’ai plus jamais lu aucune autre étude la confirmant ou la réfutant : ni dans des revues scientifiques, ni sur internet.
      Ainsi, je ne puis assurer qu’elle est toujours valide. Alors, faute d’avoir des informations scientifiques récentes et confirmées, je ne sais pas vraiment pour l’instant ce qui est à conseiller ou pas.

      Ce qui est certain, c’est que les filtres ne créent pas de dépendance.

      Je vais faire une recherche approfondie sur le net pour rechercher de plus amples informations sur la nocivité supposée des filtres.

      Cela risque de prendre du temps car je suis en train de rénover complètement le design du site.

      Cordialement

    2. Voilà, j’ai retrouvé un début de piste à ce sujet ici :
      http://www.liberation.fr/vous/0101127547-les-filtres-de-cigarette-favoriseraient-la-survenue-de-cancers

      Il s’agit d’une étude américaine de 1995.

      Je cite « Les filtres de cigarette favoriseraient la survenue de cancers »

      Des chercheurs américains ont trouvé des fibres d’acétate de cellulose provenant des filtres de cigarette dans les poumons de certains sujets atteints du cancer du poumon. Selon l’étude, publiée par la revue américaine Cancer Research, citée mardi par le Panorama du médecin, l’implication des substances composant les filtres ne serait pas toutefois formellement établie. Le professeur Molinard, directeur de l’unité de médecine expérimentale et de tabacologie à la faculté des Saints-Pères, à Paris, souligne, pour sa part, que les molécules de cellulose, «très communes, peuvent être retrouvées dans les poumons de n’importe quel individu». «La fibre d’acétate en elle-même n’est pas considérée comme cancérigène, explique le professeur Molinard. En revanche, les substances qu’elle véhicule, au premier rang desquelles les goudrons, représentent un danger potentiel de cancérisation. On peut imaginer qu’après inhalation, les fibres d’acétate de cellulose se fixent sur les tissus pulmonaires et provoquent des micro-inflammations, qui favorisent alors l’action des produits cancérigènes.» (AFP)

  11. Bonjour luciole

    je découvre ce site intéressant et assez complet. Je vais donc tenter le coup des tabacs naturels avec 0 additifs bien que je ne sois pas totalement convaincu ( je pourrais expliquer ce manque de conviction dans un prochain post).
    Ma question est, vu toutes les connaissances amassées ne serait que sur les packaging, existe t il du tabac naturel en pot à tuber? si oui, merci. Je n’ai trouvé que du pall mall à 2%.

    (j’ai pris l’habitude de rouler avec la tubeuse (dont le vrai nom est machine à entuber !!!!!) et je ne trouve pas de tube sans additifs.

    merci laurent

    1. D’après la page de prix, il est vendu du tabac sans additifs en pot (il suffit de regarder ceux qui pèsent plus de 50g), vous devrier demander à votre buraliste de se procurer de telles boites, s’il ne l’a pas encore fait.
      Prix des tabacs à rouler depuis le 17 octobre 2011

      En photo, vous avez des boites de Pepe sans additifs :
      PHOTOS de tabac à rouler avec pourcentage d’additifs

      Je ne crois pas qu’il existe en France des tubes sans additifs, on m’a dit que cela existait dans d’autres pays, mais pas en France.
      Vous fumiez quoi avant de passer au sans additifs ?
      Avez-vous fait un sevrage progressif ou êtes vous passé directement au sans additifs ?
      Depuis combien de temps êtes-vous passé au sans additifs ?

      1. bonjour et merci de ta réponse

        je fumais du news à tuber en pot de 34 grammes, 1 pot pour 2 jours/2.5 jours environ.
        j’ai commencé le tabac sans additifs et ben le jour du post; le 27/08, après avoir lu vos descriptifs et tous les posts. J’ai trouvé du Pueblo en pot de 100 grammes à 19.7, c’est à rouler mais ça fonctionne aussi avec la tubeuse.
        Je ressens un manque, sensation de « grattage » dans la poitrine et du coup je fume plus de pueblo que de news. des fois 3/4 l’une derrière l’autre surtout le matin après le café entre 5h50 et 7h.

        1. Oui, si le sevrage des additifs est trop brutal, le manque d’additifs est très difficile à vivre.

          En effet, comme on est toujours en manque d’additifs, on fume une cigarette de plus. Mais comme cette cigarette est aussi sans additifs, le manque d’additifs persiste et on fume une autre cigarette. Et ainsi de suite. D’où une augmentation du nombre de cigarettes fumées.

          Ainsi, il est préférable de se sevrer progressivement des additifs plutôt que de passer directement aux sans additifs, ce qui est difficile à vivre.

          Avec un sevrage progressif, on évite le sevrage brutal et le manque diminue peu à peu, on peut ainsi gérer le manque d’additifs.
          Je pense que vous devriez faire un sevrage progressif et non pas total.

          1. bonjour luciole

            voila je continie avec les pots de pueblo 100 grammes. c’est dur car j’en fume plus mais ca fait que 2 semaines que j’ai commencé.
            j’ai parlé de ce site à un ami , on a parlé, blabla et il décide d’acheter un paquet de pueblo. Le soir il rentre chez lui et regarde la composition du pueblo et d ces cigarettes JPS black. ce matin,il me dit etre decu car sur le paquet de jps black est marqué o% additifs . peux tu me confirmer si les cigarettes pueblo et jps noir sont dans la meme catégorie? DOIT IL FUMER LES PUEBLO OU PEUT IL CONTINUER LES JPS black
            merci de ta réponse, bonne journée , bon courage et merci de ton travail quand aux commentaires sérieux de tes nombreux posts

            1. Personnellement, pour éviter de fumer plus, je repasserai à du tabac à rouler avec 3% d’additifs car il n’est pas certain que la sensation de manque cesse avec le temps, quelques témoignages dans le site parlent de cet effet.

              Puis, lorsque la consommation est revenue à votre ancien niveau, vous pourrez alors diminuer le pourcentage d’additifs. Il faut le temps à votre organisme de se désintoxiquer progressivement, le choc d’un sevrage total est trop difficile à vivre.

              Les JPS Blacks sont affichées à 0% d’additifs dans le tabac, néanmoins sur le site de Vali, elle dit d’éviter ces cigarettes, car de nombreux fumeurs disent qu’elles provoquent un manque physique même si elles sont annoncées à 0%. Ne les ayants jamais fumé, je ne saurai en dire plus. je vous invite à aller sur le site de Vali pour lui en parler, elle pourra vous renseigner à ce sujet.

              Attention 0% d’additifs dans le tabac ne veut pas dire 0% d’additifs car le papier qui est autocombustible en contient.

              1. bonjour luciole

                le pot de pueblo jaune de 100 gr est pas trop dur à trouver.

                peux t on trouver despots de pueblo bleu? est ce que quelqu’un a l’info?

                MERCI
                cordialement

                1. D’après la page de prix, le Pueblo bleu n’existe pas en pot, néanmoins le plus simple est de poser la question à votre buraliste habituel au cas où !

  12. Bonjour, intéressante approche. Un ancien voisin, commercial pour fleur du pays, m’a incité à tester.
    Cela dit:
    Ma femme a fumé du Pueblo pendant 4 ans. Son gout et sa puissance en fond un tabac (à mon avis) hautement addictif, c’est l’impression qu’il m’a laissé.
    Quand à moi c’est Fleur du pays blond donc,depuis 3ans, que je trouve bien plus léger, malgré ses 0,3%. Avant c’était Pal Mall rouge, autant dire que la transition a été sévère, 3-4 jours sous THC sans en mettre…
    Le papier c’est du Rizla+ Orange (ou Original). Pas sous la main car bureau de tabac en rupture la dernière fois. Il me semble qu’il est relativement « sain », enfin à vérifier. En tout cas, on fume toujours.
    Et ma femme est passé au Fleur du pays aussi, car le Pueblo pique presque comme une Marlbo… et j’avais du mal à supporter.
    Et le tout, toujours sans BOM ;-)

    1. Bonsoir,
      La force du goût du tabac n’a rien à voir avec son côté addictif !
      Des tabacs légers peuvent être très additifs car contenant beaucoup d’additifs sucrés, le Pueblo, lui, même s’il est fort en goût ne donne pas de manque physique.

      En revanche, il est vrai que l’on peut fumer très longtemps du tabac sans additifs, la différence se vit à l’arrêt : il n’y a aucun manque physique !
      Seuls les manques psychologiques et comportementaux sont vécus, et ça fait une énorme différence : En effet, le manque physique des additifs est plus difficile à vivre que le manque d’héroïne !

      Il est vrai qu’à 0,3%, le fleur du pays n’est pratiquement pas addictif, mais fumer un tabac que vous aimez va vous inciter à continuer.
      Entre les Marlboros et le tabac sans additifs, vous remarquerez la différence d’odeur: le Marlboro pue, pas le tabac sans additifs et sentir la fumée d’une Marlboro donne presque toujours envie de fumer alors que la fumée des sans additifs, non !

      La transition entre le PALL MALL à 10% et le Pueblo n’a duré que 3 jours ?
      Vous avez vraiment de la chance, en général, ce sont des semaines de galères, voire des mois, comment s’est passé cette transition ?

      1. Si je persiste, en tout cas à mon avis, la force du gout représente un paramètre hautement addictif (je reprécise: c’est juste mon ressenti personel). Ce que j’aime, en fait, dnas la cigarette, c’est cette envahissement de la fumée dans la gorge, et le goût (la force) y est pour beaucoup. Je me suis habitué au fleur du pays, et j’ai trouvé le pueblo beaucoup plus fort. J’avais l’impression d’avoir une marlboro au bec.
        Pour moi la transition de 3-4 jours n’était pas facile, et je doute qu’on puisse tenir des semaines ou des mois dans l’état dans lequel j’était, car ça fini par se voir!! >> Ca ressemble effectivement à un manque de drogue dure.
        La concentration et la verbalisation s’en ressentent fortement. Ainsi que des signes de déséquilibre et un peu d’absence aussi, et une certaine nervosité, du stress.
        C’est passé en fumant du FDP en permanence, du coup.
        Le gôut était celui de la paille et le plaisir complètement absent.

        Autre précision: j’ai fini par me mettre au filtres 3ans avant de finir avec le PM rouge car je sentais bien que c’était trop chargé. Je suis toujours avec des filtres… et j’aime toujours la sensation de la fumée dans la gorge, même si cette fumée est allégée au maximum. Le FDP blond n’est pas un tabac fort de gout. Parfois je prend du brun quand le bureau est en rupture de blond, et je le trouve rapidement trop fort, et sensation de glu dans la gorge.

        Ah oui, je test Fagelstrhom à 4-5, donc moyennement dépendant. Je fume quand même depuis 20ans maintenant.

        1. D’ailleurs je suis persuadé de ne pas être plus dépendant aux produits, qu’aux gout/sensation. Par exemple si j’écrase une cigarette juste avant de manger, j’aurais un énorme besoin de fumer sitôt le repas fini qui dure en moyenne 30minutes. Alors que souvent je sais rester 2h sans fumer quand je suis bien occupé, et le besoin de cette sensation est bien moins notable, tant que rien d’autre ne passe dans ma bouche.

          Pour tout vous dire, je suis magnétiseur. J’ai commencé à mettre au point une technique pour arrêter le tabac. Il y a 2 mois je l’ai testé sur ma femme, en 1 séance. Ce n’est pas encore au point car j’ai très peu de temps pour m’y consacrer. Malgré tout, depuis 2 mois, ma femme trouve beaucoup moins de plaisir à fumer, elle écrase ses cigarettes bien avant la fin, bien souvent. Elle arrive aussi à passer 2 ou 4heures sans ressentir le besoin… tant qu’elle est bien occupée à autre chose.

          Le principal est de ne pas vivre le tabac comme une fatalité, mais bien comme un plaisir. Ca aide beaucoup à passer à un tabac moins « nocif », car quand on réalise que marlboro n’apporte même pas un gout satisfaisant (je ne crois pas ceux qui l’affirme pour se rassurer), on a bien plus envie de s’en défaire. D’ailleurs les Cubains centenaires fument leurs cigares de tabac pur depuis tout jeune, sans pour autant en être vraiment malade.

          Autre chose: j’ai appris récemment que les cigarettes manufacturée sont maintenant prévues pour s’éteindre en 1 minutes sans avoir tirer dessus, pour parait-il, limiter les incendies par exemple. Alors QUESTION: quel produit ont ILS ajouté (éventuellement retiré mais ça je n’y crois pas trop), pour délester l’état de la charge de l’éducation au respect de la nature (et donc, au respect de soi même)? Hmmm????

          1. Bonjour,
            Il y a 3 types de dépendances :

            1. la dépendance physique qui est celle provoquée par l’héroïne par exemple et qui fait que même lorsque l’on désire arrêter on ne peut pas. La dépendance physique est provoquée par les additifs sucrés ajoutés au tabac et cette dépendance est encore plus forte que celle de l’héroïne, c’est dire. C’est cette dépendance physique là que ne crée pas le tabac sans additifs.
            2. la dépendance psychologique comme celle que vous avez avec le goût qui étant entièrement psychologique ne provoque pas un état de manque insupportable comme celle dû au manque physique.
            3. la dépendance comportementale liée au geste, à la gestuelle du tabac, aux moments que l’on privilégie pour fumer, elle ne provoque pas non plus de manque physique insupportable.

            Ainsi, votre dépendance psychologique n’est pas physique, vous pouvez vous arrêter quand vous le voulez sans vivre les affres d’un manque physique (encore plus difficile à vivre que celui de l’héroïne), mais vous avez choisi de fumer, ce n’est pas la même chose ! Fumer est pour vous un choix, les fumeurs d’additifs ne peuvent pas arrêter même lorsqu’ils le veulent, nuance !

            Je crois personnellement aux magnétiseurs, mais tous ne sont pas efficaces malheureusement. J’ai connu quelqu’un qui a arrêté du jour au lendemain après une séance chez un magnétiseur.

            Pour les cigarettes qui s’éteignent toutes seules, ils n’ont pas ajouté de produits, ils ont ajouté des bagues de papier ! Alors que s’ils avaient enlevé les additifs du papier, on aurait eu des cigarettes réellement sans additifs qui se serait éteintes toutes seules comme le font les roulées.
            Voir à ce sujet cette discussion avec veNar du 16 novembre 2011

  13. bonjour

    le tabac sans additif c’est bien mais le tabac sans tabac c’est pas mal aussi pour la suite non?

    L’état nous pompe de partout, ça on le savait. on est capable d’envoyer un robot sur mars et on est pas capable de vendre des cigarettes sans tabac, bien sur que si mais les taxes engendrées par l’industrie du tabac sont tellement gigantesques (comme l’essence) que bref on a compris.
    alors moi suite à ca, je vais continuer ma dé’additisation » avec le pueblo et après je fumerais pas des NTB mais du tabac sans tabac de ce style là : http://www.artindien.com/tabac.html
    qu en penses tu? Ils en fument bien eux alors pourquoi pas moi.

    1. Bonjour,
      Je n’ai pas d’opinion à ce sujet, essayez le et venez nous donner votre opinion !
      Mais si c’est comme pour le tabac sans additifs et les produits naturels en général, cela ne devrait pas créer de dépendance !
      Cordialement.

      1. merci
        vous n’avez d’opinion à ce sujet ou vous ne voulez pas en donner car en parcourant les posts il est facile de comprendre que vous avez une connaissance énorme pour répondre à des posts divers et variés et là rien sur la facon de fumer des indiens, le style de plantes, les dépendances, les dangers ou pas etc etc

        je finis d’abord le traitement sans additifs et comme tu l’as dis ça prendra plusieurs semaines et après j’essayerai ce truc indien.

        je ne manquerai pas de faire part de mon ressenti mais dans plusieurs semaines
        cdlt

        1. Non, sincèrement, je n’ai lu aucune étude scientifique sur ces plantes et je ne les connais pas, c’est pourquoi votre retour d’expérience sera utile à beaucoup.
          Je présume simplement que comme tous les produits naturels non transformés, ces plantes ne créent pas de dépendance, mais il s’agit là d’une simple conjecture.
          Cordialement

  14. Elle marche bien votre méthode et je tenais à vous remercier .
    Il y a un an je fumais du Hold olborn à rouler. (2 paquets/semaine)
    Suite à la découverte de votre site je suis passé au Pueblo et/ou American Spirit afin de me me défaire de ma dépendance aux additifs. Les quinze pemier jours de sevrages aux additifs se sont fait ressenti, mais sans trop de peine car je m’autorisais à fumer du tabac sans aditif. Ca a été la première étape de mon arrêt
    Ca a duré un an. et récemment j’ai décidé de tout arrêter, sans patch ni aucune aide que quelques bombons ou autres saloperies à la nicotine.
    Bon… les deux premiers jours ont été pénibles, mais le manque physique de niconite a très vite disparu. ça va faire maintenant 15 jours que je suis sevré et je me porte comme un charme. je trouve tellement d’avantage à ne plus fumer (pleine forme au réveil, capacité respiratoire accrue, etc…) que je n’envisage pas mais alors pas du tout de me remettre à la cloppe avec ou sans additif. Merci encore

    1. Merci,
      Et félicitation pour votre arrêt, oui, l’arrêt du tabac sans additifs est relativement aisé, seules les dépendances psychologiques et comportementales sont à gérer mais ne pas vivre l’enfer du manque physique est vraiment une libération.

      Les deux premiers jours ont été pénibles, dites-vous ! Ne serait-ce pas plutôt les dépendances psychologiques et comportementales qui ont été difficile à gérer plutôt que la nicotine, car la nicotine ne crée aucun manque ?

      déjà, au bout de 3 mois, vous allez être surpris de retrouver la forme physique, d’avoir la pêche car fumer fatigue vraiment, après l’arrêt on se sent rajeunir de 10 ans !

      1. Oui effectivement je ne suis pas bien sur que c’était un manque physique. C’est surtout le café au petit déjeuner qui me donnait envie de fumer. Depuis j’ai modifié quelques habitudes dont celle du café le matin afin de tromper l’ennemi.

        1. Oui, j’ai ressenti ce trouble moi aussi, c’est la dépendance comportementale, les habitudes liées au tabac qui sont ancrées dans nos habitudes de vies et qui en changeant laissent un sentiment de vide, d’absence.

          Il y a la cigarette du petit déjeuner, celle de l’après repas, celle de la pause café au boulot, bref, toutes ces habitudes qui laissent un vide et doivent donc changer.

          En général, au bout de 3 semaines – 1 mois, on oublie les anciennes habitudes et on est surpris de la facilité avec laquelle le tabac est oublié.

  15. Bonjour,

    On m’avait informée de la dépendance à additifs +nicotine. Voilà 15 jours que je fume du tabac sans additifs. Au début j’avais beaucoup moins envie de fumé et ai diminué par deux la consommation et aujourd’hui (au bout de 15 jours) c’est l’inverse je suis passé de 20 clopes à 40clopes sans additifs, je dors plus la nuit et j’ai vraiment l’impression d’être une camée…j’ai acheté des huiles essentielles également sensées permetrent de diminuer l’envie de fumer…Donc du coup ce soir en me faisant la réflexion que c’était peut-être lié à l’arrêt des additifs, j’ai fait une recherche et suis tombée sur votre site…Combien de temps faut-l pour que cette sensation de manque cesse? (J’ose même pas imaginer ce que ça va être quand j’arrêterai définitivement…)
    En tout cas merci de votre initiative.

    1. Ben, il n’y a pas de réponse universelle comme vous pouvez le voir dans cette page : la dépendance varie selon les personnes

      C’est pourquoi, si vous avez augmenté votre consommation, il me semble préférable de fumer de temps en temps des additifs pour calmer le manque physique et retrouver une consommation ordinaire.
      Ceci, le temps que votre organisme s’accoutume à ne plus avoir l’intégralité de sa dose de drogue dure, c’est à dire sa dose d’additifs. En alternant des cigarettes avec et sans additifs, en faisant varier cet alternance, vous devriez arriver à accoutumer votre organisme à ne plus avoir SA DOSE d’additifs, plusieurs témoignages dans les pages du site disent avoir réussi à se sevrer définitivement en procédant ainsi.

      Gardez à l’esprit que les additifs sont une vraie drogue dure (plus difficiles à arrêter que l’héroïne) et que votre combat doit se faire AVEC votre organisme et non pas CONTRE lui.

      Lorsque votre organisme vous y autorisera, vous pourrez passer aux sans additifs de façon définitive, dans votre cas, votre organisme n’est pas encore prêt.

  16. merci vous ce site complet et pour tous vos conseils, super initiative ! je me suis mise au tabac a rouler voila peu pour justement arrivé à arrêter. j’ai nettement diminué ma consommation de tabac. Il est vrai qu’il était si facile de sortir une cigarette après l’autre du paquet…la il faut se poser pour rouler sa clope et pour moi c’est pas gagné car pas douée. Le papier sans colle sera peut etre la prochaine étape (pas tout en même temps) :) Je viens d’acheter de l’interval. La suite dans quelques temps.

    1. Bonjour,
      N’hésitez à faire un fil de discussion au sujet de votre sevrage sur le forum que je viens d’ouvrir, cela sera plus pratique pour vous comme pour les autres personnes désirant arrêter.
      FORUM SEVRAGE
      Merci des compliments et à bientôt.

      1. oui, en effet, source wikipédia « paul watzlawick: La dimension thérapeutique vise principalement un changement (voir une résolution) vis-à-vis d’un problème. Il existe deux types de changement : un changement qui n’a pas d’effet thérapeutique (de type 1 : tentative spontanée du sujet qui consiste en un « plus de la même chose ») et un changement qui a un effet thérapeutique appelé méta-changement (de type 2 : le problème n’a plus lieu d’être. il n’existe plus.)
        par ex: j’arrête de fumer des clops; mais je bois est un changement de type 1, je fait+ de la même chose. Mais ne voyez pas ça comme un jugement ni un reproche de ma part, juste un « recadrage de sens avec humour »

        Fumer sans additif est un changement de type 1, arrêter de fumer et prendre soins de son corps est un changement de type 2! je ne dit pas que ça n’est pas une solution que de passer par fumer sans additif, pourquoi pas!

  17. Salut,
    J’ai acheté des Benson Platinium, j’avais ouie des anti-tabac que ça (le tabac) augmentait la tension..
    perso nenni, rien nada etc.
    cela dit, le sel, le café, reglisse ect pareil chez moi.

    Es-ce parce que ça ne fait pas longtemps?
    Es-ce cette marque (qui pour très legere) m’arrache quand meme suffisament pour que je combine fumerie et crapotage invonlontairement ?
    Es-ce le fait que je ne fume que les jours ou je suis sure, que personne de ma famille sera dans les parages? (ce qui veut dire que je pourrai ne pas en fumer pendant plus de trois mois).?

    Lors de la prise de tension, j’en ai fumée 7, parce que ma mère (ancienne fumeuse de gitanes, craven A sans filtres) n’était pas là et que je sortais sur creteil.
    merci de me répondre.

    1. Bonsoir,
      Votre question est intéressante mais dépasse largement mes compétences. Je ne suis pas suffisamment informé pour pouvoir répondre à des questions d’ordre médical.

      Néanmoins à la question de Marc kirsh

      Du point de vue d’un responsable de santé publique, il faut à la fois combattre la nocivité et l’addiction. La solution ne serait-elle pas d’essayer de faire des cigarettes réellement moins nocives ?

      le professeur Jean-Pol Tassin dit que

      (…)
      Pour que les cigarettes soient réellement moins nocives, il faudrait retirer l’oxyde de carbone. Or il n’y a pas de fumée sans oxyde carbone. Et la fumée produit aussi les goudrons, qui sont un composant important du goût, un peu comme le miel. Ce sont deux composants difficiles à retirer… L’oxyde de carbone est le plus toxique. Il bloque le transport d’oxygène et produit un durcissement des artères, ce qui augmente la pression artérielle. C’est vraiment lui le principal coupable.

      Et il se trouve que les BENSONS & HEDGES Platinum font parti des cigarettes ayant l’un des plus faible taux d’oxyde de carbone : 1 mg au lieu de 10 mg pour les fortement dosées. En Ajoutant que votre consommation de cigarette est épisodique, ceci est peut-être un élément d’explication.

      1. Merci d’avoir essayé de me répondre..
        Ce doit-être à cause de la légèreté et peut-être la façon dont je fume.
        J’ai le geste nerveux, et je ne tire pas beaucoup, d’ailleurs souvent mes mégots sont à peine jaunis sur une toute petite surface… je remarques aussi que je ne sent pas de goût, juste que ça me pique assez fortement le fond de la cavité buccale quand je la déglutie pour l’avaler, puis quand je laisse faire, sans recracher ni déglutir, je ressens pratiquement rien…
        D’un autre côté, le seul défaut que j’ai c’est d’être très légèrement asthmatique, mais là aussi bizarrement, ça ne me fait pas grand-chose, juste ce que pourrait faire la fumée à n’importe qui (tousser un peu) 2 ou 3 fois sans quintes dans la journée.

        Je penses que ce serait bien d’étudier sur les morts du tabac de l’année A à V quelles marques ils consommaient, à quelles fréquences? Étais-ce une consommation isolée? Certains avaient-ils tendance à boire en même temps? Certains mangeaient-ils équilibrés?

  18. Bonjour,

    j’espère que mon commentaire aura au moins une réponse car je me ronge sur une question.

    Pour un vrai fumeur, ou ex vrai fumeur c’est quoi exactement la différence entre crapoter et fumer?

    -J’ai lu que c’était une question de recracher ou pas, mais en comparant des vidéos ça me semble plus complexe:
    -Le crapoteur sort sa fumée en même pas 1/4 de seconde en même temps qu’il retire la cigarette de sa bouche.
    -Le fumeur quand il tire au moment de retirer rien ne sort, puis il va expirer et envoyer un grand jet (donc il crache aussi au final)?

    A part ça je connais des gens qui n’envoient pas de jets laissant la fumée (quasi imperceptible) s’échapper doucement par la bouche ouverte (après aspiration) serait-ce eux les vrais de vrais?

    Moi, la situation est compliquée car même en inspirant la fumée j’en ai toujours une certaine quantité qui ressort dès que j’ai tirée, pourtant je sens quelque chose passer, je ne comprends pas, ou alors seconde chose, je n’ouvre pas la bouche et sans le vouloir elle sort par le nez (ouille!!!) et troisième, il y a aussi le côté, j’avale comme si j’avalais de l’eau et là ça ressort beaucoup beaucoup moins par contre c’est mon pauvre estomac qui doit souffrir silencieusement.
    Je n’arrive donc pas du tout à savoir si je crapote ou fume vraiment.

    Ma mère elle me dit que c’est une question d’attitude, qu’en faite je pince trop les lèvres (bouche en canard) que je tire trop souvent. Es-ce aussi une question d’attitude pour vous? Ou peut-être voulait-elle me répondre à ce qui faisait la différence entre un récent et un ancien?
    Je sais que c’est mal, je sais que ce site est pour essayé d’arrêter, mais je sais qu’ici il y aura des gens pour me répondre comme il faut et pas avec un de ces smileys qui me font horreur à vouloir m’en griller 4 d’un coup (le jaune qui dit non, le rouge de colère avec les dents).
    merci beaucoup
    PS : Existe t-il vraiment des gens qui fument 10 paquets voir +? (je parle d’un cas qui n’en fumerait qu’une à la fois.)
    En tout cas bon courage, moi je ne fume pas souvent mais quand je fume je peux prendre quasi un paquet en 2 j et quelques heures, et malgré tout ce que je sais (ancienne anti-tabac fervente) je ne suis pas prête pour l’instant.

    1. Bonsoir,
      Crapoter est de l’argot qui signifie en général « ne pas avaler la fumée », mais étant de l’argot, son sens peut varier d’une personne à une autre, d’une région à une autre.

      Etre un vrai fumeur n’a pas de sens, il n’y a pas de vrais et de faux fumeurs !

      • Les « vrais » fumeurs de cigares n’inhalent pas la fumée, elle ne va pas au-delà de la gorge.
      • Les « vrais » fumeurs des autres tabacs inhalent la fumée dans leur poumons.

      Comme quoi, le « vrai » est relatif à celui qui fume, à ce qu’il fume. La manière dont la fumée sort (par la bouche ou le nez) ne change rien au fait d’avoir inhalé ou pas la fumée.

      Chez tous les fumeurs, à chaque taffe, il y a une quantité qui reste dans la bouche, c’est une évidence biologique, on ne peut pas remplir les poumons plus que la quantité qu’ils peuvent contenir. Et comme on inspire l’air au travers d’une cigarette, tout l’air respiré est rempli de fumée et à la fin de la taffe il reste évidemment de la fumée dans la bouche.

      A ma connaissance 4 paquets par jour est un maximum. Cela représente sur une journée de 16 heures (hors sommeil), une cigarette toute les 12 minutes. Pour fumer autant, il faut être complètement dépendant des additifs du tabac comme le sont tous les fumeurs de Marlboro.

      Vous remarquerez dans votre entourage que les fumeurs d’additifs ressentent le besoin d’en fumer une autre en général au bout de 15/20 minutes pour des tabacs avec 9% d’additifs.
      Les fumeurs de sans additifs qui n’ont auparavant jamais fumé de tabac avec additifs ne ressentent pas le manque physique et peuvent attendre autant qu’ils le veulent avant d’en fumer une autre.

      Dans tous les cas, si vous essayez de fumer, ne fumez jamais de tabac avec additifs car sinon vous allez immanquablement devenir dépendant des additifs du tabac et vous aurez beaucoup de difficultés à essayer d’arrêter et ne pourrez pas contrôler votre consommation.

      Si vous fumez, ne fumez que des cigarettes sans additifs. Vous n’aurez ainsi aucune dépendance physique au tabac, vous aurez tout au plus une dépendance psychologique ou comportementale, mais pas physique qui est elle extrêmement difficile à vivre.

      1. merci
        Tout les membres de ma famille fumeur ou ayant fumé l’ont fait avec des additifs, après s’il est vrai que je tiens vachement de temps, quand j’en vois fumer devant moi, j’enrage un peu.
        Pour les jets de fumée, je crois avoir observé que ça vient de la puissance du produit, mon père à du acheté des chesterfield light car il n’ y avait pas ses ultra-light et la fumé recrachée et plus dense.

  19. Hi
    I own a locksmith company in usa and i use your plagin « statpress visitor »
    i need you to contact me please .
    i will like you to made me same changes on the plugin just for me and i will pay you for the support
    i can be contact in 718-841-8717 (usa Office)
    052-459-1277 (israel Office)
    or by e mail a1service4youinc@gmail.com
    Thanks
    Looking forward to her from you

  20. kaixo lagunak ! J’aimerai savoir si quelqu’un connaitrai un bureau de tabac qui vendrait du american spirit et/ou du yuma sur Bayonne et ses environs merci d’avance.
    Ou sinon je vous recommande le 1637, ( le tabac basque pour moi mais après 2 ans je commence a m’en lasser, c est pour cela ) malgré ses 2.5% additif il est écologique ( c’est pas marqué mais j ai visité leurs production ) et fabriqué au P.B et en Gascogne, donc pas d’exploitation d’enfants et autre horreur et vous soutenez l’industrie…

    formidable site sinon, merci beaucoup !

Les commentaires sont fermés.