planete_alu

Il faut bien mourir de quelque chose !

Mis à jour le

Enfin, il faut bien que vous mouriez de quelque chose, moi, je veux mourir en dormant.

Puisque cela vous est égal de finir avec un cancer généralisé sans que la morphine ne calme vos douleurs, c’est que vous avez parfaitement raison, la douleur est une expérience enrichissante qu’il faut bien vivre un jour ou l’autre.

Puisque cela vous est égal de finir avec Alzheimer et d’avoir tout oublié, tout absolument tout, c’est que vous avez parfaitement raison, on est venu sans rien savoir, partir comme on est venu est un juste retour des choses.

Me concernant, depuis que j’ai appris que l’aluminium était présent en grande quantité dans le sein des femmes qui ont un cancer du sein ainsi que dans le cerveau des Alzheimer, j’ai jeté tous mes produits qui contenaient de l’alu :

  • Je n’ai pas jeté mon dentifrice car il n’en contenait pas (j’ai eu de la chance)
  • J’ai jeté les après rasage, les crèmes solaires, crèmes hydratantes et les déodorants. Heureusement, je n’avais pas cédé à la mode de la pierre d’alun, puisque c’est de l’aluminium.
  • Je n’ai pas besoin d’acheter de l’eau minérale car l’eau du robinet de Paris n’est pas traitée avec des sels d’aluminium, mais avec de l’oxyde de fer, j’ai eu de la chance.
  • Heureusement, j’ai été vacciné avec des vaccins sans aluminium ce qui est désormais impossible puisque le ministère de la santé refuse d’interdire les sels d’aluminium dans les vaccins.
  • Je regarde la liste des excipients de tous les médicaments ou pose la question au pharmacien et au toubib et refuse tout médoc avec de l’aluminium et il y en a énormément

Voir à ce sujet l’émission d’Arte http://www.arte.tv/guide/fr/045561-000/planete-alu

Depuis que j’ai vu les élevages industriels, je ne mange plus de viande, ou très rarement. De toute façon, elle n’est pas bonne et rien que de voir comment sont traités ces animaux me révulse.
http://www.arte.tv/fr/l-adieu-au-steak/6550556,CmC=6449602.html

Depuis que j’ai vu les conséquences des produits phytosanitaires sur les humains, les animaux et l’environnement, je mange bio ou du moins j’essaie autant que cela est possible.
http://notre-poison-quotidien.arte.tv/
Je vérifie que rien ne contient de l’aspartame qui provoque des problèmes cérébraux graves ainsi que des cancers.

Alors, pourquoi tous ces produits sont-ils autorisés ?

Tout simplement, car il faut bien que vous mouriez de quelque chose et qu’au fond de vous, vous vous en foutez, cela vous est égal, vous savez déjà que votre vie ne vaut pas grand-chose, alors autant finir malade pour qu’enfin elle prenne de la valeur, la valeur des médocs et des hospitalisations qu’elle coûtera aux autres (c’est votre petite revanche).

Je vous souhaite bon appétit !

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte et en appuyant sur Ctrl + Enter

8 réflexions au sujet de « Il faut bien mourir de quelque chose ! »

    1. Ben, disons que toutes les personnes à qui j’avais parlé de ces additifs m’ont toutes répondu « Il faut bien mourir de quelque chose », ce qui m’avait laissé sans voix.

      Là, j’ai trouvé comment leur répondre !

  1. Vous êtes paranoïaque, votre diatribe sur l’aspartame décrédibilise tout le reste de votre article puisque je rappelle que l’étude sensée avoir prouvé de telle effets (problèmes cérébraux, cancers…) était en fait une manipulation de la part de scientifiques italiens peu scrupuleux. Vous voulez mourir dans votre lit certes, mais si vous voulez mourir heureuse, vous feriez bien d’éteindre votre télévision.

    1. Avant de crier comme vous le faites, citez vos sources. l’Aspartame est dangeureux, cela a été prouvé par plusieurs études scientifiques. Ce n’est pas parce que Coca-Cola, Donald Rumsfeld ont falsifié les études scientifiques autorisant l’aspartame par la FDA américaine que cela changera quoi que ce soit.
      Si vous désirez vous gaver d’Aspartame, faites-le, mais dire qu’il n’est pas dangeureux ne peut provenir que d’une personne ayant un intérêt financier à le vendre aux autres.
      Je suis même sûr et certain que vos sources sont toutes des sources venant de l’industrie de l’Aspartame.

  2. « Tout simplement, car il faut bien que vous mouriez de quelque chose et qu’au fond de vous vous en foutez »

    euh , si je peut me permettre et bien que cela sone bizare , il me semble que la bonne expréssion voudrait un troisiéme vous , on dit par exemple « vous vous -en foutez » , mais votre premier vous est ici question de notre fond de penséé de notre interieur . « et qu’au fond de vous , vous vous -en foutez . »
    en tout cas merci de votre site .

  3. Hello,
    Je ne suis pas végétarien, ni orthorexique.
    Je ne suis pas un amis des animaux, que j’aime surtout lorsqu’ils sont tendres …et en sauce…
    Mais j’ai visité un élevage de veaux … et je dois dire que ça calme appétit! Sachez que le veau d’élevage ne boit pas de lait de vache…et ne pourrait pas survivre très au-delà de l’age où il passe à l’abattoir…
    Heureusement je n’ai pas visité d’élevage d’autres bestiaux mais je dois dire que j’évite maintenant le veau et ça me gâche un peu la cote de boeuf…

  4. Excellent article et plein de second degré qui, semble-t-il, n’a pas été compris par tout le monde… « Il faut bien mourir de quelque chose… » Ah, ah ! Combien de fois n’ai-je pas entendu cette vieille rengaine. Ceux qui répètent cela oublient une chose, c’est que la vie est mortelle dans 100% des cas…

    En réalité c’est une pirouette qui cache mal la réalité : le tabac tait mourir plus jeune, d’assez peu agréable manière, après une vie dont la qualité, quoi qu’en disent les fumeurs, sera altérée. Mort douloureuse, souffrances, poison. T’as raison Léon, rien de tel qu’un petit cancer pour finir ses derniers jours !

    Mais cela s’applique à tout. Par exemple si j’achète du Nutella, je dis « oui » à l’utilisation d’huile de palme, je consent à la destruction des forêts primaires, je contribue au développement des maladies liées à l’obésité…

 Mais si à la place j’achète un fruit local, produit de manière équitable et respectueuse de l’environnement, alors je contribue à une société meilleure. 


    Chaque jour nous avons le pouvoir de voter pour la société que nous voulons lorsque nous dépensons notre argent. Il est temps d’arrêter de laisser notre sort reposer entre les mains d’industriels. 

Le dernier mot sera toujours celui du consommateur, citoyen, éduqué et informé. 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *