vaccin

La triste farce du vaccin anti-nicotine !

Mis à jour le

Décidemment, les tabacologues persistent à nier les recherches du professeur Jean Pol Tassin et se mettent désormais à placer tous leurs espoirs dans le soi-disant futur vaccin anti-nicotine.

France 2 a fait un reportage ce samedi 30 juin 2012 dans le journal télévisé de 20 heures et l’on se demande encore pourquoi les grands médias ainsi que les tabacologues persistent à ignorer les recherches du professeur Jean Pol Tassin dont on a un bref aperçu sur le site de l’Université Pierre et Marie Curie (UPMC) ici : Nicotine et dépendance : les idées reçues partent en fumée

La page précédemment citée a été censurée malgré les dires d’Alexandre Pinedjian de l’UPMC, vous pouvez en consulter une copie du cache de Yahoo ici : cache Yahoo de la page de l’UMPC

Il est absolument évident que ce vaccin anti-nicotine ne servira à rien car la nicotine n’est pas une drogue et vouloir lutter contre le tabagisme en accusant la nicotine envers et contre toutes les évidences et recherches scientifiques est un non-sens.

  • Pourquoi les tabacologues ignorent-ils les recherches du professeur Jean Pol Tassin ?
  • Pourquoi les tabacologues persistent-ils à dire que la nicotine est une drogue contre toutes les évidences et les recherches scientifiques ?
  • Quels sont les liens financiers entre les tabacologues et les laboratoires pharmaceutiques ?

Une chose est sûre, la corporation des tabacologues devra tôt ou tard rendre des comptes sur ses actes, paroles sur la nicotine ainsi que sur la négation des travaux de Jean Pol Tassin.

Je prédis la disparition pure et simple du diplôme de tabacologie du fait de leurs prises de position anti‑scientifiques et contraires à l’intérêt sanitaire des fumeurs, ce qu’ils ne pourront expliquer rationnellement !

Le compte à rebours est désormais commencé.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte et en appuyant sur Ctrl + Enter

21 réflexions au sujet de « La triste farce du vaccin anti-nicotine ! »

    1. La nicotine n’est pas une drogue.

      Dire le contraire est une énormité que rabâchent les tabacologues et les grands médias pour des raisons pour le moins obscures (à moins que ce ne soient des intérêts financiers ?).

      Le professeur MOLIMARD l’explique très bien et de manière très rationnelle ici : Les substituts tabagiques.
      Je cite :

      « Pas de toxicomanie à la nicotine
      Il y a en effet un grand paradoxe entre la puissance de l’addiction au tabac, et le fait qu’on connaît la nicotine depuis près de deux siècles, qu’on peut l’acheter pour rien dans les firmes de produits chimiques, que jamais un toxicomane n’a eu l’idée de se shooter avec, et qu’elle n’a jamais été l’objet d’aucun trafic. Qui plus est, les fumeurs ne l’aiment pas, et n’en deviennent pas dépendants quand ils finissent par être abstinents de tabac. »

      De plus les recherches faites par les chercheurs scientifiques non payés par l’industrie pharmaceutique montrent qu’il n’y a AUCUNE dépendance à la nicotine : Entretien avec Jean-Pol Tassin
      Je cite :

      « La nicotine n’agit pas comme les autres drogues ? Elle n’est pas la cause de la dépendance au tabac ?

      La nicotine ne déclenche pas ce découplage. Cela explique pourquoi, depuis des années, tous les modèles animaux sur la nicotine sont inopérants ou fonctionnent de façon très médiocre : mettez de l’amphétamine, l’animal se met à courir, mettez de la nicotine, il ne bouge pas. Donnez de l’amphétamine en auto-administration, l’animal réagit très activement ; avec la nicotine, c’est très difficile. Toutes les expériences avec la nicotine sont mauvaises. Mais les chercheurs insistent, parce qu’ils croient à leur modèle et sont persuadés qu’il doit s’appliquer à la nicotine. Ils pensent que l’échec ne contredit pas le noyau de leur thèse, mais doit être lié à des facteurs annexes et secondaires. Donc ils font des centaines d’expériences pour montrer que dans certaines conditions, en faisant attention à certains éléments, etc., on arrive quand même à obtenir un résultat. Je pense qu’il s’agit d’un biais. Pour ma part, je constate que l’administration de nicotine chez l’animal ne produit pas les effets prédits par le modèle courant de l’addiction.« 

      Bref, hormis les tabacologues et les associations anti-tabac qui ont souvent des relations troublantes avec l’industrie pharmaceutique, les chercheurs sérieux prouvent simplement que la nicotine n’est pas une drogue.

      Pour faire simple, comme le dit MOLIMARD, on n’a jamais vu quelqu’un se shooter à la nicotine ! Ce qui est la caractéristique d’une drogue…

      1. La NICOTINE est une drogue, ne provoquant pas de dépendance. Il est très fortement dommageable que l’on a restreigne la définition du mot drogue aux seules substances psychoactives provoquant une addiction.

          1. Ce n’est pas une (mon) opinion, c’est la définition du mot drogue

            « Une drogue est un composé chimique, biochimique ou naturel, capable d’altérer une ou plusieurs activités neuronales et/ou de perturber les communications neuronales. La consommation de drogues par l’homme afin de modifier ses fonctions physiologiques ou psychiques, ses réactions physiologiques et ses états de conscience n’est pas récente. Certaines drogues peuvent engendrer une dépendance physique ou psychologique. L’usage de celles-ci peut avoir pour conséquences des perturbations physiques ou mentales. Pour désigner les substances ayant un effet sur le système nerveux, il est plus généralement question de psychotrope »

            Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Drogue

                1. Ici, la définition d’une substance psycho-active :
                  QU’EST-CE QU’UNE SUBSTANCE PSYCHOACTIVE ?
                  Je cite :

                  « Alcool, tabac, cannabis, héroïne, cocaïne, etc. sont des substances psychoactives qui agissent sur le cerveau :

                  >> elles modifient l’activité mentale, les sensations, le comportement. Leur usage expose à des risques et à des dangers pour la santé, et peut entraîner des conséquences dans la vie quotidienne ; leur usage peut en outre engendrer une dépendance ;
                  >> elles provoquent des effets somatiques (sur le corps) variables selon les propriétés de chacune, leurs effets et leur nocivité. »

                  Quelles modifications entraîne la nicotine sur l’activité cérébrale qui soit différente de celle provoqué par la consommation de café par exemple ?

                  1. https://fr.wikipedia.org/wiki/Nicotine
                    Article intéressant d’autant que les travaux de Mr J.P. TASSIN sont clairement cités.

                    « La nicotine est un agoniste de certains récepteurs à l’acétylcholine, les récepteurs nicotiniques (nommés ainsi par opposition aux récepteurs muscariniques). Les récepteurs nicotiniques sont des récepteurs ionotropes leur activation par la nicotine entraîne une entrée d’ions sodium et une sortie d’ions potassium et donc une dépolarisation du neurone post-synaptique. Ce potentiel postsynaptique excitateur a des conséquences différentes selon le type de neurone. Les récepteurs nicotiniques sont abondants dans le système nerveux autonome, au niveau des jonctions neuromusculaires, et dans les systèmes cérébraux noradrénergiques et dopaminergiques (circuit de la récompense notamment). »

                    Ceci dit, je suis très étonné de votre question, compte tenu du sujet de votre blog

                    1. Ben wikipedia, je n’y accorde pas tant d’importance que cela. Les ayatollahs de wikipédia ont censuré mes contributions en août 2010 (il y a donc déjà 2 ans) : Discussion utilisateur:Luciole135

                      Presque toutes les études scientifiques sur la nicotine prouvent que la nicotine est responsable de la dépendance, sauf UNE : celle de Jean Pol TASSIN !

                      Au vu du nombre d’études prouvant que la nicotine crée une addiction, on peut se demander qui a raison ?
                      – Jean Pol Tassin (dont les résultats sont corroborés par l’expérience de nombreux fumeurs de tabac sans additifs) ?
                      – Ou TOUS les autres (qui ignorent superbement les études de Jean Pol Tassin ainsi que le merveilleux raisonnement du professeur MOLIMARD) ?

                      J’admire profondemment l’intelligence lumineuse du professeur MOLIMARD qui est arrivé à démontrer que la nicotine n’est pas responsable de l’addiction par un simple raisonnement déductif accessible à un enfant de 10 ans et cela il y a déjà plus de 30 ans !

                      Depuis plus de 30 ans le fondateur de la tabacologie n’est même pas entendu (ni même écouté) par les tabacologues, les associations anti-tabac, les organismes officiels censés lutter contre le tabagisme. Ils restent SOURDS, étrangement sourds… Pourquoi donc ?

                      C’est la raison pour laquelle, ce dont je suis uniquement certain à propos de la nicotine, c’est que c’est un insecticide, tout le reste -à mon sens- étant à démontrer.

                      Tant que « l’on » continuera d’ignorer les recherches de Jean Pol TASSIN, c’est que « l’on » n’est pas près à dire « NOUS nous sommes tous trompés ».

                      Or, persister volontairement à propager une « erreur » devient -de fait- un MENSONGE scientifique, sanitaire et médiatique (pour ne pas dire un SCANDALE).

                      Faute de nouvelles études scientifiques faites selon les lumières apportées par les travaux de Jean Pol TASSIN, je considère que tout ce qui est dit sur la nicotine relève de la simple et pure légende scientifique, médicale et médiatique.

  1. Mon objectif était juste de rappeler le glissement qui a été fait sur la définition du mot drogue ayant, de mon point de vue, pour objectif d’abonder dans le sens de l’industrie du tabac. Mon objectif était de démontrer comment ce(s) mensonge(s) sont bien plus insidieux qu’il n’y parait.

    Je vous invite à prendre contact avec des agriculteurs cultivant la tabac. Vous découvrirez à quel point leur situation est extrêmement grave.

    Nous sommes entièrement d’accord sur le fait qu’il n’y a pas d’addiction à la Nicotine (qui est et reste une drogue). Je rappelle qu’une drogue n’est pas forcément associé à un déclenchement d’addiction, juste un produit qui agit au niveau du cerveau).

    Ce que je dit, c’est que vous êtes très largement en dessous de la réalité. La situation est bien pire qu’il n’y parait.

    A l’époque, mon Grand père cultivait 5 plants et fabriquait son propre tabac et utilisait des feuilles sans gomme (les seules qui existaient à l’époque). À 10 ans, il m’a appris à rouler ses cigarettes, à 12 ans j’ai fumer mes premières cigarettes (j’en avait le droit uniquement à certaine occasions; tout au plus 1 cigarette par mois et uniquement en sa présence). Cela a été ainsi jusqu’à environs 16 ans. Age auquel mon grand père m’a laissé fumer ce que je voulais (en terme de quantité) mais uniquement le tabac de sa production ou de celle de ses voisins. Jusqu’à cet âge, je n’ai jamais ressenti, à quelque niveau que ce soit, une quelconque addiction où tout autre phénomène du même bois.

    Les choses on rapidement changer à la disparition de mon Grand-Père où je me suis mis à acheter du tabac du commerce.
    Si, à ce jour, je considère que mon Grand-Père m’a sauvé la vie, j’accuse les différents gouvernements de la 5ème d’avoir intenté à ma vie (oui, oui, je parle bien de tentative de meurtre, parce que c’est à ce niveau là que cela se situe) et plus généralement d’avoir intenté à la vie de tous les fumeurs.

    Quelle fût ma grande joie de voir arriver les tabacs sans additifs sur le marché et que ce dernier n’a jamais retiré les papiers sans gomme et sans additifs (facilitateur) de combustion.

    Je considère que fumer est sans danger à partir du moment où :
    – la consommation est raisonnable (moins de 5-6 cigarettes par jour),
    – l’on puisse s’arrêter quand on veut, on utilise du tabac sans additif, on utilise du papier sans gomme et sans additif.

    Mais le pire (si, si, il y a pire que tout cela) arrive dès que l’on se penche sur les effets de l’association NICOTINE + SUCRE sur les embryons. Je vous garantie une plongée dans l’horreur (et il n’y a aucune trace d’humour dans mes propos). Encore une fois, cette situation est très, très loin de me faire rire.

    Si j’en avais les moyens (je vais jouer au LOTO le 13 Juillet :-)) :
    – Je financerais des labos indépendants pouvant reproduire les travaux de Mr J.P. TASSIN et de publier, en toute indépendance, leurs résultats (qui, j’en suis certain, confirmeront ses résultats).
    – Je financerais d’autres axes de recherches sur l’action du couple NICOTINE+SUCRE sur les embryons et les adultes issus de ces embryons (et pas uniquement sur l’espèce humaine).
    – Je financerais des études indépendantes sur la qualité des feuilles de tabac issus de la production agricole et avant qu’elle n’entrent dans le circuit de fabrication du tabac et cigarettes. (le problème des additifs commencent durant la culture du tabac).
    – Je financerais des études (par des organismes indépendants) sur les habitudes et les comportement des fumeurs depuis l’arrivée du tabac en France.

    Mon intervention sur votre blog n’a que pour objectif :
    – Préciser la définition du terme DROGUE
    – De lever le doute que j’avais concernant la présence de sucre dans la salive

    MAIS EN AUCUN CAS DE REMETTRE EN DOUTE L’AXE PRINCIPAL DE VOTRE BLOG. je le dit et n’aurais de cesse de le dire.
    >>>>>>>> IL N’Y À PAS D’ADDICTION à la NICOTINE en tant que telle <<<<<<<<
    J'en suis arrivé à cette conclusion uniquement en observant mes 40 années (environs) de consommation de cigarettes.

    A ce jour j'ai retrouvé MA LIBERTÉ de fumer par plaisir, par envie et non plus par besoin après avoir souffert des affres de l'addiction.
    Je consomme environ un paquet (30 g) par semaine de tabac à rouler PUEBLO, roulant mes cigarettes avec du papier JOB sans gomme.

    A l'époque, mon grand-père utilisait un papier (j'ai oublié la marque) dont les feuilles étaient simplement empilées et maintenues par un élastique que j'aimerais retrouver. Les feuilles de papier JOB sont maintenues par un point de colle dont je ne connais pas la composition (en roulant mes cigarettes, c'est cette partie du papier que je retire).

    Pour finir, une petite anecdote : un des amis de mon grand-père avait perdu sa main droite dans un accident. Il roulait ces cigarettes d'une seule main (il les roulait sur sa cuisse). Je n'ai jamais été capable d'en faire autant :-) malgré mes nombreux essais. Je regrette de ne pas avoir, ne serait-ce qu'une photo de cet homme.

    Merci pour votre travail

    1. Merci de votre témoignage poignant.

      Je comprends votre point de vue et le respecte profondemment.

      Me concernant, je n’ai pas vu que le tabac me faisait un quelconque effet sur le cerveau, le seul effet du tabac me concernant : il me fatiguait physiquement, je n’ai jamais vécu le tabac sans additifs, ni la nicotine donc comme une drogue !

      Comme vous le faites remarquer, il est intéressant de s’interroger sur le glissement de la définition du mot « drogue ». Un historique des différentes définitions de ce mot est une bonne idée. Vous devriez certainement pouvoir le faire sur votre site. Ou me le transmettre si vous préférez que je le publie sur mon site.

      Je n’ai -à aucun moment- pensé que vous mettiez en doute l’axe principal de mon site, soyez-en certain.

      Quant aux études sur le tabac et la nicotine, oui, je vous encourage lorsque vous aurez gagné au LOTO de les financer.

      Me concernant, je continuerai mon travail de fourmi qui consiste à informer les fumeurs sur la non dépendance au tabac sans additifs et à la nicotine seule et donc à diffuser les travaux du Professeur Jean Pol TASSIN jusqu’à ce que cela soit devenu une « évidence » pour tout le monde

      J’espère qu’il va y avoir de plus en plus de témoignages sur le net prouvant la véracité des recherches du Professeur Jean Pol TASSIN (futur Nobel) et donc qui vont contraindre les tabacologues, les associations anti‑tabac, les laboratoires pharmaceutiques, le ministère de la santé, les organismes officiels, les médias à « tout reprendre à zéro »

      Pour le papier JOB non gommé, en 2005, il était encore entouré d’un élastique qui retenait les feuilles. Puis quelques années plus tard, ils ont simplement changé l’emballage en ajoutant cette colle que j’ai détesté tout autant que vous.
      Si un fumeur leur écrivait ? Peut-être qu’ils feraient au minimum deux emballages différents. C’est un papier fabriqué en France, plus précisément dans les Pyrénées, dans l’usine dite de « La Moulasse ».

      p.s : si vous le permettez, je vais mettre en forme votre réponse de façon à mettre en gras les passages important, à surligner, etc, pour qu’il soit plus facile à lire.
      À moins que vous ne m’envoyiez par mail, ce commentaire mis en forme dans un traitement de texte, je me chargerai de le reproduire à l’identique sur le site.

      Merci des compliments.

      1. Je suis las !
        J’en arrive à mon 1/2 siècle d’existence. J’ai « œuvré » dans bien des domaines. Me suis battu corps et âme, parfois en prenant des risques qualifiés d’inconsidéré par ma famille, trop souvent dans l’oubli de ma propre existence. Le résultat à ce jour : la situation est bien pire que lorsque j’avais 20 ans. Au point qu’il m’arrive parfois de penser que je suis, au moins en parti, responsable de cet envenimement.

        Je suis las, fatigué, écœuré, meurtri, blessé. Mais pas résigné. C’est ce qui explique le « mise en route » récente de mon blog qui n’a que pour seul objectif de montrer du doigt (je sais, c’est pas bien !).

        Par exemple, le prochain billet mettra face à face l’inscription au patrimoine de l’humanité les mines du Nord-Pas-de-Calais et la destruction massive des mausolées dans le Nord du MALI; à chacun de voir dans le silence de sa conscience.

        Certes, j’ai décidé de ne plus me battre …….. mais pas de me taire. Mais il faut aussi que je prenne soin de moi.

        Bien sûr, la remise en forme de mon commentaire par vos soins ne me pose aucun problème. Je vous le permet avec grand plaisir :-)

        Je suis admiratif devant votre courage, votre ténacité pour votre combat. Je le soutient de toute mon âme, mais pensez à prendre soin de vous et de votre famille, pensez aussi à vous protéger ainsi que votre famille (je sais parfaitement de quoi je parle)
        Je suis tout autant admiratif devant toute personne faisant preuve d’autant de courage.

        1. Je vous remercie de votre soutien.

          Lorsqu’un combat est juste, le mener est un devoir, il se peut que celui-ci soit long, mais à combattre sans péril, on vainc sans gloire !
          Je n’ai absolument aucun doute sur l’issue de ce combat, mais il risque d’être long !

          La mise en forme vous convient-elle désormais ?

            1. Merci, je voudrais vous demander de plus, s’il vous serait possible de raconter votre histoire de fumeur (qui est passionnante, émouvante et bien plus encore) dans le MENU « HISTOIRE de FUMEUR », ici : Présentation

              Il me plairait énormément que votre histoire serve à d’autres !

      1. Décidément, ils persistent dans la désinformation pure et dure !

        Cela devient vraiment nauséabond !

        p.s : Je me suis permis de mettre en forme votre lien, cela vous convient‑il ainsi ?

  2. Bonjour

    BRAVO pour votre site et votre courage à dévoiler la vérité sur l’addiction au tabac
    j’ai toujours été convaincu que c’est l’association nicotine et additif qui était dangereuse
    que pensez vous des méthodes pour arrêter de fumer comme celle du Dr Réquéna méthode Chiapi
    dans l’attente de vous lire
    cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *