Le référencement Google et les redirections .htaccess !

Mis à jour le

Courant octobre 2010, les tableaux des additifs sont visibles dans une page qui ne contient que ça. Je pensais naïvement que les visiteurs venant sur des recherches « marque+nicotine » auraient la curiosité de visiter les autres pages où est expliquée la non dépendance physique à la nicotine, mais non, pas du tout !

Avec l’extension de stats, je peux voir le comportement des visiteurs : Ils ne visitent que cette page et s’en vont ! Ayant trouvé l’info cherchée sur le taux de nicotine, les visiteurs ne parcourent pas le site et restent dans leurs convictions erronées sur la dépendance à la nicotine !

Alors, je décide début novembre 2010 d’ajouter un résumé du « sevrage des additifs » avant la page des « tableaux des additifs» afin que ces visiteurs puissent apprendre la véritable cause de la dépendance physique au tabac. En plus de leurs recherches, ils auront appris quelque chose, s’ils se donnent la peine de lire ce résumé.

Quinze jours après cet ajout, Google ne renvoie plus aucune visite vers la page des « tableaux des additifs » à partir de recherches « marque + nicotine » ! Pourtant, cette page recense beaucoup de cigarettes en indiquant les taux de nicotine, mais Google l’ignore. Manifestement, l’ajout de ce résumé fait que Google considère que ces tableaux où sont indiquées toutes les caractéristiques des cigarettes ne parlent pas du tout de nicotine ! Google est vraiment bizarre !

Ainsi, depuis le dimanche 21 novembre 2010, Google, cite uniquement la page « quand les fabricants indiquent les additifs utilisés » pour des recherches sur des marques ! Google ne tient pas compte du contenu des tableaux ou alors ne sait pas l’interpréter.

Intrigué par le comportement de Google, je fais des recherches sur le référencement Google. Et j’apprends dans ce qu’en ajoutant des mots clés dans l’adresse internet (URL) de la page, cela augmente les recherches Google !

Ce dossier dossier du site WebRankInfo m’apprend LES CLÉS DU RÉFÉRENCEMENT.

Comme cette page a pour adresse « tableau-additifs », Google doit « penser » que cette page ne parle pas de nicotine, goudrons et monoxyde de carbone même si ces informations là y sont. Il est possible que les robots ne sachent pas interpréter un tableau comme le fait couramment un être humain et qu’il faille lui mâcher le travail en indiquant les mots clés dans l’adresse URL.

Du coup, j’ajoute une liste de toutes les marques avant chaque tableau en répétant additifs, goudrons, nicotine et monoxyde de carbone. Et j’ai changé le titre et l’adresse internet (URL) de la page « tableaux des additifs » en « tableaux des additifs et taux de goudrons, nicotine et monoxyde de carbone« . Le soir même, Google visite cette nouvelle page !

Une semaine plus tard, le lundi 29 novembre 2010, les recherches « marque + nicotine » aboutissent sur la page de « tableaux des additifs » excepté bizarrement pour les marques les plus connues CAMEL et MARLBORO !

Google prend en compte dans sa recherche le titre et l’adresse internet en surlignant le mot clé « nicotine » et cite la phrase que j’avais ajoutée : « Tous les tabacs contiennent de la nicotine, des goudrons et du monoxyde de carbone (CO) ». Donc, j’ai bien fait de changer l’adresse, le contenu et le titre ! Google a ainsi mis une semaine pour acter ces changements.

Satisfait du résultat, je décide d’affiner les résultats de recherches en modifiant encore les adresses URL des pages du site pour qu’une recherche sur la composition des tabacs atterrisse sur « Quand les fabricants indiquent les additifs utilisés » et une recherche sur « marque + nicotine etc. » sur les « tableaux des additifs… ».

Une semaine plus tard, le lundi 6 décembre 2010, j’ai été entre temps contraint de partager en deux et de renommer la page « tableaux des additifs » et j’attends toujours que Google visite ces nouvelles pages qui ont une nouvelle adresse URL. Mais Google se contente de visiter les adresses URL périmées, le site affiche alors « page introuvable », mais Google n’en tire aucune conclusion, il persiste à les visiter et ignore les nouvelles adresses URL ! Google n’est pas réactif ! Du coup, il n’envoie plus aucun visiteur !

Alors je me renseigne sur le net au sujet des changements d’adresses URL et du référencement Google. J’apprends en lisant les forums de discussions, que quand on change les adresses URL, Google pénalise les changements d’adresse URL sans redirections !

J’apprends que POUR FAIRE UNE REDIRECTION, il suffit de modifier le fichier .htaccess, situé à la racine du site, en y indiquant l’ancienne adresse URL et la nouvelle (d’autres méthodes existent, mais celle là me semble la plus simple).

Pour éditer le fichier .htaccess, il suffit d’utiliser le logiciel gratuit notepad++ – bien que l’on puisse aussi le faire avec le « bloc note » de Windows – mais notepad++ est spécialement adapté à la gestion d’un site WordPress. En effet, il affiche « proprement » les pages de codes écrites en HTML, XHTML et en PHP, ce qui est très utile quand il est nécessaire d’aller éditer certains fichiers WordPress écrits en PHP, parfois mal codés ou mal traduits en Français, comme cela arrive de temps en temps.

Ce cours du site du zéro permet d’apprendre à programmer en XHTML/CSS et PHP – ce qui est bien utile quand on gère un site web – et montre un exemple d’affichage de pages XHTML avec le logiciel notepad. On y trouve aussi un lien pour télécharger notepad++.

POUR ÉDITER .HTACCESS :

  • On télécharge .htaccess via FTP (avec Filezilla, par exemple) sur l’ordinateur)
  • On l’ouvre avec notepad++ et on l’édite comme expliqué dans ce tutoriel du site du zéro.
  • Puis on le remet à la racine du site via FTP avec Filezilla.

Les deux logiciels Filezilla, notepad++ et bien sûr la suite bureautique Open Office suffisent pour gérer un site WordPress.

Nul besoin d’en installer d’autres.

On peut tout aussi bien éditer le fichier .htaccess directement avec son logiciel FTP(Filezilla, par exemple), mais en avoir une sauvegarde sur son ordi est très utile quand on rencontre – comme cela arrive de temps en temps – une «erreur 500, erreur interne au serveur», due à une réécriture automatique du fichier .htaccess par WordPress, ce qui fait planter le site chez FREE.

Le problème, c’est que le site a déjà planté, à cause de ce fichier .htaccess, alors j’évite d’aller le modifier, j’attends. Je n’ai pas envie de mettre plus de « bordel » sur le site qu’il n’y en a déjà avec l’édition impossible de la page « tableau des manufacturées » et les « erreurs 500 ». On verra bien combien de temps va durer la bouderie de Google !

Finalement, j’ai fait un essai, pour voir : j’ai modifié le fichier .htaccess, en indiquant 5 redirections : Cela ne fait pas planter le site !

On verra bien si Google en tient compte ! En tout cas, quand on écrit dans le navigateur une adresse URL supprimée, on aboutit sur la nouvelle ! Ainsi, cela ne pénalise pas les résultats de recherches : Google affiche l’ancienne adresse URL et sur le site on atterrit sur la nouvelle page ! Cool !
Les tutoriels disent que les moteurs de recherches comprennent bien ce fichier .htaccess et ne changent pas du coup leur référencement ! Si je l’avais su avant, je n’aurais pas perdu les référencements Google !

Du coup, ce même jour à 20h 30, Google a visité toutes les nouvelles adresses URL indiquées dans le fichier .htaccess. Il ne lui reste plus qu’à visiter la nouvelle page sur « American Spirit » écrite une semaine plus tôt !

Le lendemain, mardi 7 décembre 2010, je réalise en observant les pages visitées par les moteurs de recherches que j’ai très souvent changé les adresses URL et les titres des pages : les robots Google s’y sont perdus ! J’essaye de compléter le fichier .htaccess, mais j’ai oublié certaines adresses URL et seul leur début apparaît dans la page d’affichage des stats du site ! Alors, il y a certaines redirections que je ne peux pas faire !

En effet, depuis que j’ai été contraint de partager en deux et de renommer la page « tableaux des additifs », l’extension des stats a affiché une visite Google avec « /index.php/tableau-additifs-po » et non pas « /index.php/tableau-pourcentage-additifs-taux-nicotine-goudrons-monoxyde-carbone-cigarettes » ou de même avec « tabac-rouler-cigares-cigarillos » et du coup impossible de savoir quelle page Google a visité. J’ai du donc renommer les URL de ces deux pages afin que les premiers mots apparaissant dans l’affichage des stats me permettent de savoir quelle page Google a visité.

L’extension de stats n’affiche que les 30 premiers caractères de l’URL – c’est-a-dire les 19 signifiantes dans le site puisqu’elles commencent toutes par les 11 caractères « /index.php/ » – donc, désormais, pour savoir quelle page Google a visité et éviter de faire des redirections inutiles, je dois rendre toute page identifiable avec les 19 premiers caractères signifiants soit les deux ou trois premiers mots de l’URL.

Les jours suivants, j’ai rencontré d’autres problèmes avec le site qui m’ont contraint à apprendre à lire dans la Base de Données (BD). Alors, depuis, j’y lis directement l’adresse URL que Google voulait visiter. Cela me permet de mettre à jour toutes les redirections dans le fichier .htaccess !

J’en ai profité pour supprimer le mot « tableau » des adresses URL et des titres des « tableaux des additifs » puisque ce mot, après réflexion, ne sert plus à rien. Il avait un sens lorsque les « tableaux des additifs » étaient uniquement disponibles en téléchargement, mais plus maintenant puisqu’ils sont visibles dans les pages du site ! Ce qui a du sens, désormais, c’est le contenu des tableaux, pas les tableaux ! Au final, le fichier .htaccess contiendra 12 redirections !

Et ainsi, pour la première fois, le dimanche 12 décembre 2010, Google a visité la page « American Spirit… » que j’avais publiée 14 jours plus tôt ! Les trop nombreux changements d’URL sans redirections ont vraiment déplu à Google !

Un mois entier pour apprendre – sur le tas – que le référencement Google et les redirections ont une grande influence sur la fréquentation d’un site ! Que de temps !

Reste le mystère des recherches « nicotine + Camel ou Marlboro » pour lesquelles Google ne donne jamais le site en réponse ! Je n’ai toujours pas compris pourquoi !

A suivre…

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte et en appuyant sur Ctrl + Enter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *