sevrage additifs

Le sevrage des additifs

Mis à jour le

Qu’appelle-t-on un additif du tabac ?

Les additifs du tabac sont :

  • les agents de texture
  • les agents de saveur
  • les conservateurs

ajoutés au tabac dans l’opération appelée sauçage. Un tabac sans additifs est aussi appelé « tabac naturel » puisqu’il ne contient rien d’autre que du tabac.

Tous les tabacs (avec ou sans additifs) contiennent de la nicotine, des goudrons et du monoxyde de carbone (CO).

Pas de dépendance à la nicotine :

Rappelons qu’il n’y a pas de dépendance physique à la nicotine seule et que la dépendance physique est celle de l’association additifs sucrés + nicotine. Donc un sevrage total des additifs en fumant (paradoxalement) exclusivement du tabac sans additifs (pendant au minimum 6 semaines) suffit pour ne plus avoir de manque physique !

Attention, passer directement du tabac avec additifs au tabac sans additifs est souvent difficile à vivre au bout de 15 jours/3 semaines. Ainsi, je conseille fortement de faire un sevrage progressif des additifs comme expliqué plus bas :

En effet, lorsque l’on est complètement dépendant ou addict à l’association additifs sucrés + nicotine, le sevrage total des additifs est parfois trop brutal. Il peut provoquer un vrai syndrome de manque pendant plusieurs jours ou semaines accompagné d’une augmentation du nombre de cigarettes fumées puisqu’on a beau fumer, on est toujours en manque d’additifs.
Après avoir fumé une sans additifs, le manque physique d’additifs persiste. Alors, on fait ce que l’on fait d’habitude: on fume une autre cigarette en espérant combler son manque comme autrefois, mais comme elle est aussi sans additifs, le manque persiste ce qui donne envie d’en fumer une autre, seule chose que l’organisme sait faire pour combler le manque physique d’additifs.
Ainsi, par ce phénomène, le nombre de cigarettes fumées peut augmenter considérablement jusqu’à parfois doubler.
Certain fumeurs voient avec le temps leur manque s’atténuer, alors que chez d’autres il reste toujours là même après des années de sans additifs !
Il semble que certains arrivent à diminuer la sensation de manque en alternant des sans additifs et des additifs, alors que chez d’autres au contraire l’alternance d’additifs et de sans additifs augmente la sensation de manque qui a tendance plutôt pour eux à diminuer avec le temps. Ainsi, les effets du sevrage ne sont donc pas les mêmes selon les personnes et chacun doit estimer par l’expérience la méthode de sevrage qui lui convient le mieux.

Les additifs du papier :

Rappelons aussi que les cigarettes manufacturées (avec ou sans additifs dans le tabac) contiennent toutes des additifs dans le papier (qui donnent en général un léger manque physique). Chez certaines personnes, les additifs du papier peuvent provoquer une envie compulsive de fumer une autre cigarette. Ainsi, un sevrage des additifs se fait en roulant ses cigarettes avec du papier non gommé !

Le sevrage total des additifs :

Les additifs sucrés se transformant lors de leur combustion en acétaldéhyde qui est un antidépresseur IMAO des plus puissants qui soient, la dépendance est exactement celle de l’association antidépresseur IMAO + nicotine. Ainsi, le sevrage des additifs ne fonctionne pas pour les personnes déjà sous antidépresseur IMAO (ce qui est rare, les IMAO sont réservés à l’usage hospitalier). Dans ce cas, il faut s’orienter vers les gommes et patchs nicotiniques !

Si vous êtes sous antidépresseur non IMAO, la méthode doit fonctionner.

Le sevrage total des additifs du tabac est réalisable directement, mais est en général difficile à vivre au bout de 15 jours/3 semaines. En effet, c’est à ce moment là que l’on ressent un manque d’additifs pendant plusieurs semaines – voire moistout en fumant du tabac sans additifs !

La sensation étrange de n’avoir rien fumé après une cigarette sans additifs est le signe le plus marquant d’un manque d’additifs !
L’arrêt du tabac sans additifs se fait sans ressentir de manque physique ni prise de poids !

Les dépendances psychologiques et comportementales doivent, elles, faire l’objet d’un sevrage adapté.

Le sevrage progressif des additifs :

On peut aussi se sevrer progressivement des additifs comme montré dans l’exemple ci-dessous, où l’on suppose que la personne fume au départ des Marlboros Rouge. Cela permet de diminuer progressivement, de ralentir le besoin compulsif de cigarette.

  1. On fait le sevrage en diminuant uniquement le pourcentage d’additifs des cigarettes fumées, et en gardant constant le taux de nicotine.

  2. On continue de fumer la nouvelle marque pendant 15 jours/3 semaines obligatoirement (période pendant laquelle les additifs de l’ancien tabac font encore leurs effets) et on attend à partir de ce moment là que la consommation de cigarettes se stabilise.

    Dans l’exemple plus bas : si vous fumiez 2 paquets par jour de Marlboro, en passant aux Gauloises Blondes bleues, il faut attendre 15 jours/3 semaines minimum et d’en fumer autant ou moins que deux paquets par jour avant de passer aux Peter Stuyvesant Rouge.
    Et ainsi de suite. Le sevrage « additifs + nicotine » se fait ainsi progressivement et sans manque.

  3. Pour cela, à partir du tableau Office Excel que vous avez téléchargé (Voir menu Tableaux des additifs), trier les données à partir des colonnes « Additifs totaux » et « Nicotine en mg » . Comment trier le tableau selon les additifs et la nicotine ?
  4. Si vous fumez des cigarettes manufacturées, alors veiller grâce à la liste à diminuer le pourcentage d’additifs et à conserver à l’identique (ou aux environs) le taux de nicotine comme montré dans l’exemple suivant d’un sevrage des additifs d’un fumeur de Marlboros Rouge :

    Marque  % additifs Goudrons Nicotine CO
    MARLBORO rouge 9 % 10 mg 0,8 mg 10 mg
    GAULOISES Blondes bleues 6,5 % 10 mg 0,8 mg 10 mg
    PETER STUYVESANT Rouge 3 % 10 mg 0,8 mg 10 mg
    YUMA jaune 0 % 8 mg 0,8 mg 9 mg
  5. Lorsque l’on est arrivé à fumer des cigarettes manufacturées sans additifs (tabac naturel, 0 % d’additifs), il est nécessaire de poursuivre le sevrage en se sevrant des additifs du papier à cigarettes. Il faut alors rouler soi-même ses cigarettes avec du tabac à rouler naturel (sans additifs) et du papier à rouler sans additifs (non auto-combustible, éviter le Zig-Zag).

  6. On roule dans un premier temps avec du papier gommé (avec colle) JOB SUP AIR ou équivalent (éviter le RAW qui colle au sucre, celui-ci rendant dépendant). Puis quand on a appris à rouler, on roule au papier non gommé JOB (sans colle et donc sans additifs).

Durée du sevrage des additifs :

Le SEVRAGE est TOTAL lorsque l’on roule son tabac naturel avec du papier non gommé (sans colle), puisque ni le tabac, ni le papier ne contiennent d’additifs.
Entre six semaines et trois mois après le début de la fume du tabac naturel (selon les personnes), le sevrage des additifs est terminé, vous pouvez alors vous arrêter sans ressentir de manque physique ni prendre de poids.

Cas des e-cigs :

Les fumeurs ayant effectué le sevrage des addtifs du tabac ne doivent surtout pas se mettre à vapoter des e-cigs contenant de la nicotine.
En effet, les e-liquides contiennent très souvent des aldéhydes qui ont exactement le même effet que les additifs du tabac.

Si vous avez envie de vapoter, utilisez des e-liquides sans nicotine, ce qui empêche l’association aldéhydes+nicotine de créer la dépendance physique. En effet, les aldéhydes présents dans ces e-liquides vont réactiver immédiatement le manque physique et réduire à néant tous vos efforts.

Si malheureusement, vous êtes devenu accro à l’aldéhyde des e-cigs, il vous faudra tout en conservant le même fabricant de e-liquides, diminuer la dose de nicotine des e-liquides inhalée afin que l’association de ces deux produits devienne moins opérante.

A mon avis, le même principe que pour les additifs du tabac doit logiquement s’appliquer, c’est à dire attendre 15 jours/3 semaines de vapotage avec un liquide avant de changer pour un e-liquide de la même marque moins dosé.

Un Forum sevrage des additifs est désormais accessible
en cliquant ici

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte et en appuyant sur Ctrl + Enter

203 réflexions au sujet de « Le sevrage des additifs »

  1. C’est incroyable cette méthode 8O

    Je vais essayer, franchement. Parce que c’est dingue…je ne savais pas qu’on pouvait arrêter comme ça.
    Merci pour l’information!

    1. Bienvenue,
      tiens nous au courant de ta fume (nombre de cigarettes) et de ta défume…
      Merci de tes commentaires
      :wink:

    2. Ma pauvre, vous allez faire vivre les vendeurs de papiers et tabac soit disant sans additif.
      Le tabac s’est répandu dans le monde bien avant les additifs l’industrie du tabac et la pub !
      Joli coup marketing pour gogos.
      Mais on peut rêver, des fois ça ne fait pas de mal, mis là, si !!!

      1. Je ne cherche pas à convaincre les irréductibles, le tabac naturel ne crée pas de dépendance physique, mais ne change pas les dépendances psychologiques et comportementales.

        Ne pas avoir de manque physique à l’arrêt est une épreuve de moins…

        Faudra m’expliquer ce que gagnent les vendeurs de sans additifs si on achète leur tabac juste pour arrêter plus facilement de fumer !

        Quant aux anciens, la pression sociale était telle que pour être un homme, il fallait fumer ! Les femmes n’avaient pas le droit de fumer, droit qu’elles ont acquis à leur libération…
        :roll:

        1. Ce que gagnent les marchands de tabac sans additifs…Ben voyons, le marché du tabac représente plusieurs milliards d’euros par an, alors si ne serait-ce qu’1 % des fumeurs passent au tabac sans additif, c’est un sacré marché. Certes, celui-ci ne sera pas renouvelé comme les cigarettes « classiques », mais si chaque année, le taux de fumeurs souhaitant arrêter se renouvelle, les fabricants de tabac sans additifs seront toujours gagnant. Ca me paraît d’une simplicité enfantine.

          1. Si comme vous le dites 1% du marché est aux sans additifs, c’est que 99% du marché est aux additifs qui sont donc les vrais gagnants !
            D’autant plus que les fumeurs d’additifs ne peuvent pas arrêter de fumer même s’ils le désirent, car le manque d’additifs est encore plus fort que celui provoqué par l’héroïne.
            Les fumeurs d’additifs sont incapables de s’arrêter, d’où l’immense marché des substituts tabagique (qui de plus sont inefficaces).
            Alors conclure que les fabricants de sans additifs seront gagnants, bof, ce sont les fumeurs de sans additifs qui sont gagnants, les fabricants vendent tout simplement un tabac qui ne rend pas esclave du tabac.

  2. Bonjour,
    Je viens de découvrir votre site qui est vraiment très enrichissant et instructif. J’utilise jusqu’à maintenant du papier Zig-Zag et j’ai constaté en achetant des cigarrillos (cubains, 100 %tabac) que je fumais moins car la combustion s’arrêtait d’elle-même. Je vais donc (non pas passer aux cigarrillos qui coûtent beaucoup plus chers si l’on prend une bonne marque et dont l’odeur dérange très souvent ceux qui me côtoient) passer à un papier qui n’est pas auto-combustible et qui soit le plus « naturel » possible. (je n’arrive toujours pas à me décider à arrêter la cigarette par la manière brutale)
    Deuxième chose : je fume du Fleur du pays, tabac sur lequel il est écrit : Tabac : 100 %. Agents de saveur et de texture inférieur à 0,3%. Et, chez mon buraliste, aujourd’hui, il n’y en avait plus, donc j’ai pris du Interval Colombie qui, lui, contient uniquement du tabac. Je ne sais pas si c’est psychologique (dû à la lecture de votre article), mais malgré le taux peu élevé d’additifs de mon tabac habituel, avec ce nouveau tabac j’ai l’impression de ne pas être satisfait, de ne pas avoir ma dose de drogue (et pourtant le tabac m’agresse beaucoup plus la gorge). Je fume pas mal et sans filtre (environ 27 cigarettes par jour) et je me demande qu’est-ce que ce serait si j’étais passé des Marlboro au 100 % tabac ! C’est assez dingue s’il s’agit vraiment de cela et pas de quelque chose de psychologique (je parle pour moi, du passage du précédent tabac quasiment entièrement « vierge » à l’autre qui l’est totalement).
    En tout cas, je vais essayer de ne fumer que ce tabac dorénavant (à moins que j’en trouve un autre tout aussi naturel et qui soit un peu moins violent pour ma gorge) avec un bon papier. Si la dépendance physique devient nulle avec le temps, c’est vrai que le plus gros des obstacles à l’arrêt du tabac sera levé.
    Merci encore pour toutes ces informations que nous nous apportez.

    PS : je constate vraiment, en direct, que ce nouveau tabac est moins goûteux, beaucoup même, ce qui ajoute à l’impression, effectivement, de moins fumer, de manquer de quelque chose…

    1. En effet, en passant du tabac avec additifs au tabac sans additifs, il manque quelque chose : les additifs ! On a l’impression de ne rien fumer quand on fume du tabac sans additifs. Cette impression dure environ 3 semaines, le temps que le cerveau s’habitue au fait de ne plus avoir sa dose de drogue dure, d’additifs, ensuite cette impression disparait. Il est impératif de tenir bon durant cette période pour réussir le sevrage. Le sevrage des additifs n’est vraiment pas évident à faire car les additifs agisssent exactemment comme une drogue dure, c’est à dire comme de l’héroïne et sont aussi difficile à arrêter qu’une drogue dure. Si tu avais fumé des Marlboros, le sevrage serait extrêmement difficile car ce sont les cigarettes qui rendent le plus accros comme en témoigne leur succès.
      Pour le goût, il y a plusieurs marques, chacune à un goût différent, essayez une autre marque, le pueblo est plus fort par exemple. L’essentiel en vue d’un arrêt est de tenir bon dans ce sevrage qui n’est pas facile.

      1. Un grand merci pour ta réponse. Je suis passé au Yuma (un peu sec, donc on m’a conseillé de mettre une rondelle de carotte pour humidifier). Je suis un peu nerveux en ce moment. Je fais une cure de vitamine c (mais je ne pense pas que ce soit cela qui m’énerve, mais plus le manque d’additifs, car j’ai l’impression d’être en manque, sensation que je connais puisque j’ai déjà essayé d’arrêter de fumer. Mais le manque est moins intense quand même, puisque je garde la nicotine). Je tiens bon, j’y crois. Je bois beaucoup d’eau, prends, comme je l’ai dit, de la vitamine c (200, 300 gr) et me remets au sport.
        Merci encore pour tes conseils avisés.

        1. Je ne connaissais pas le truc de la carotte, c’est pas bête. Le manque d’additifs est vraiment difficile à vivre les 3 premières semaines. Ensuite, cela est plus facile. À 6 semaines on peut arrêter sans ressentir le moindre manque physique et sans prendre de poids et çà, c’est vraiment très agréable  !
          le sport aidera c’est certain à canaliser la nervosité.
          Tiens nous au courant régulièrement de tes sensations, c’est très intéressant.
          Merci.

          1. Alors, comme prévu, je donne des nouvelles : hier, j’ai décidé de compter les cigarettes que j’avais fumées dans la journée et le résultat fut : 15 cigarettes. Soit 10 de moins environ qu’avant ! Je suis très content ! Pourvu que ça dure ! J’ai même attendu 45 minutes après le repas (sans manque) pour fumer une cigarette alors qu’il y a encore même pas deux semaines, je me jetais dessus. Pour l’instant, ce n’est pas le cas pour celle du matin et du midi, mais il n’y a pas de raison pour ne pas y croire. Le chemin continue, donc ! Bonne journée !

        2. Bonjour,je fume depuis quelques semaine des american sprit.Je suis passée du paquet bleu,au vert puis jaune et le dernier orange.Je suis étonnée que cela n’a pas été plus difficile que ça. Avant ça j’ai supprimé le café(1 semaine de migraine intensive)et tout ce qui pouvait donner envie de fumer.Je ne mange pas de viande ni de produit laitiers depuis longtemps donc de ce côté la pas de problème.J’évite les sauces et les produits gras et sucrés et tous les produits industriels remplis eux aussi d’additifs.J’y vais doucement car on ne peut pas faire tout ensemble.Le matin je me fais 1 litre de jus de fruit frais et je le bois dans la mâtiné .ça aide vraiment.Pour l’instant je jongle entre les paquets oranges et jaunes d’après mon humeur et je compte passer au tabac à rouler si il existe en american spirit. Physiquement le manque n’ai pas énorme mais psychologiquement c’est moins évident.

  3. Bonjour,

    Bravo pour ce site. J en profite pour donner mon temoignange. J’ai 35 ans, gros fumeur de marlboro rouge et light(enfin light…) depuis l age de 15 ans… Je fumais plus de 2 paquets par jour, puis restriction budgetaire, je me suis mis aux roulées l année dernière… PAll mal au debut + zigzag, puis les marques de cigarettes en roulées puis depuis 6 mois j essaie de ne fumer que des sans additifs ou peu.. J utilise des zigzag malheureusement car les autres me donnent mal à la gorge, et ne me procurent pas l effet escompté (le manque d additifs).

    J alterne assez souvent entre pueblo blond, fleur de pays, domingo, et parfois american spirit (j ai testé aussi l interval sans additif)… À la difference des tabacs remplis d additifs, les miettes sont fumables. Je ne comprends pas d ailleurs pourqoi le tabac avec additif lorsqu il seche finit en genre de poudre limite infumable..

    J ai testé le yuma aussi , j ai adoré mais pas disponible chez moi en banlieue parisienne (et encore maintenant le tabac domingo ou pueblo n est pas dispo au tabac du coin…).

    Par conte même si je ne fume plus autant qu avant, je me sens toujours aussi dépendant (psychologique? certainement). Une bague de 30 grammes me dure 2 jours et demi…

    J ai beau essayer d autre feuilles à rouler, je ne supporte rien d autre que les zig zags (sauf pour les joints que j ai arrété depuis pas mal de temps ou la zig zag passaient pas).

    Au final je trouve le tabc sans additif plus sain, mais la dépendance pour moi est bien là. Je précise que je fume avec des filtres 0,8 ou 0,6..

    Je ne suis pas convaincu donc de la diminution de la dépendance. Peut etre ai je tout faux a cause justement des additifs contenus dans les zig zag..

    Bravo encore pour votre site!

    1. Bonjour,
      D’après le professeur Tassin, la dépendance physique aux additifs est à vie !
      Néanmoins, le jour où vous prendrez la décision d’arrêter (et quelle est dure à prendre), vous serez étonné de n’avoir aucune dépendance physique.
      Vous verrez que vous avez fumé sans être dépendant physiquement, mais psychologiquement !
      Tout est dans la tête…
      Bonne journée.

  4. Bonjour,

    Fumeur depuis plus de 15 ans à raison de 1 paquet en moyenne par jour avec des pics ces derniers temps à 2 paquets, j’ai essayé des milliers de fois d’arrêter avec toutes les méthodes possibles (Patch, gomme, spray, pastilles, zyban, acupuncture, volonté, réduction de ma consommation, Alen Carr, plantes, tabacologue…) : en vain !

    J’ai toujours été convaincu que la nicotine ne pouvait pas être la seule responsable de la dépendance… la nature n’est pas si simple, c’est toujours l’interaction entre plusieurs substances/contextes/environnement qui engendrent une autre réaction (ici la dépendance). J’en prends pour preuve que les différents substituts nicotinique que j’ai pris (bien dosé), n’ont jamais soulager mes symptômes physiques de manque. Le tabac doit naturellement contenir d’autres substances qui participent à la dépendance mais les additifs eux ne doivent qu’accentuer une dépendance déjà induite naturellement par la consommation de tabac non modifié.

    J’ai découvert les cigarettes sans additifs grâce à ce site ainsi que la méthode suggérée… je me suis lancé dans l’aventure il y a 3 jours.
    J’ai acheté un paquet de Pueblo jaune : j’ai été très satisfait par le goût et surtout surpris parce que je trouvai que les cigarettes n’étaient pas acides.
    Un autre constat, je n’allume plus instinctivement 2 cigarettes de suite… une me suffit, elle se consume beaucoup plus lentement.

    Du coup, j’ai acheté hier un paquet de Pueblo à rouler, des filtres OCB et du JOB non gommé…

    Depuis que je me suis lancé, je fume un peu moins et étrangement je ressens quasiment les mêmes symptômes que lors de mes dernières tentatives d’arrêt… en un peu moins intense et donc un peu plus supportable. Parfois je me dis même : « aller, reprends une de tes anciennes cigarettes« , parce que j’ai un manque en effet, un manque d’additifs probablement, alors que mon apport en nicotine est presque identique à celui d’avant.

    Je suis convaincu que les additifs jouent un rôle très important, voire majeur, dans la dépendance tabagique et que la nicotine seule n’y est pour rien : on ne devient pas dépendant aux substituts bizarrement !

    Mon rêve : pouvoir me libérer de cette dépendance et pouvoir un jour arriver à m’octroyer de temps en temps une petite cigarette (sans additifs bien sûr), pour le plaisir ! Après c’est surtout une question de modération et de ligne de conduite… comme tout dans la vie d’ailleurs ! Y arriverai je ?

    Je vous tiendrai en courant de la suite de mon aventure d’ici quelques jours/semaines…
    Et félicitations à l’auteur de ce site qui contient une multitude d’info et de liens très intéressants !

    1. Oui, les additifs sont le maillon manquant de la dépendance au tabac. La nicotine ne crée aucune dépendance, c’est pour cela que les substituts n’ont aucun effet hormis celui de vous vider le portefeuille.
      Si vous avez un trop grand manque physique, faites un sevrage progressif, car le manque d’additifs est vraiment très difficile à vivre.
      Courage.

  5. Bonjour,

    Je souhaiterai savoir qu’elles sont les données qui vous ont permis d’avancer une durée de 6 semaines pour être complètement sevré des additifs.

    Merci pour cette précision

    1. C’est mon expérience personnelle ainsi que celles de quelques autres qui me font dire qu’au bout de 6 semaines le sevrage des additifs est fait, rien de plus. Cela peut certainement donc varier d’une personne à l’autre ainsi que selon le pourcentage d’additifs fumé avant ce sevrage.

  6. Bon ben voilà, j’ai bien tout lu, ici et ailleurs, je me lance dans l’aventure.
    Depuis 2 jours tabac à roules sans additif et feuillets sans gomme.
    Sensation de non satiété après chaque clope, le tabac sans additif et moche et resemble à de la paillé détrempée et séchée (Domingo sans add), le gout n’est pas fameux.
    Sensation globale de sortir la tête d’un écran de fumée, léger sentiment de manque (comme quand tu arrète de fumer tout net) mais là je peux continuer de fumer !
    Je vous tient au courant pour la suite ( et ça m’aidera à me motiver)

    1. Tous mes encouragements.
      Cette sensation de non satieté est normale, c’est le manque d’additifs qui est vraiment étrange à vivre : avoir la sensation de manque après avoir fumé une clope n’est pas banal. Pour le goût, vous pouvez essayer plusieurs tabacs sans additifs, ils n’ont pas tous le même goût.
      Au plaisir de vous lire.

      1. 7ème jour, éffectivement seuvrage aux additifs il y a ! Certes c’est largement gérable, mais je l’ai bien senti passer durant 2 jours.
        finalement le tabac sans additif n’est pas si vilain que ça. Allez cette semaine je met des filtres dans mes roulées.

        1. Perso, j’ai senti passer le manque d’additifs pendant 3 semaines, alors 2 jours, c’est du gâteau.
          Félicitations !

          1. Ha, c’est déjà fini ? Il n’y a pas d’autres crise (du genre retour de manivelles).
            Je vais quand même laisser stabiliser 1 semaines ou 2 avant de tenter d’abaisser ma consommation.( c’est qu’il me faut mes 3 paquet de 40g par semaines, vraiment trop onéreux !)

            PS : j’ai testé CAMEL essential et INTERVAL 100 % tabac blond, bien qu’ils affichent 0 additifs, ne vous y fiez pas ! Ces 2 tabac gardent bien leur humidité grâce aux agents humectant et leurs fort arômes n’ont rien de naturel. Dès les 2 premières cigarettes tu sent bien qu’ils te picotent au fond de la gorge (même avec filtre), a jeter !

            1. Non, le plus dur, c’est de vivre le manque d’additif, si ce manque s’est bien passé, il n’y a pas d’autres épreuves !

              Il faut compter en gros 6 semaines après le passage aux sans additifs pour envisager sereinement un arrêt définitif (avec des cigarettes à 9%), certain ont réussi en 5 semaines, mais c’est en soi exceptionnel.
              Pour la sensation de manque tout dépend de ce que vous fumiez au départ, peut-être fumiez vous des cigarettes avec peu d’additifs  ?

              Oui, le tabac à rouler Camels Essential a 5% d’additifs, ce ne sont pas des cigarettes sans additifs comme le disent les buralistes. Quant à l’INTERVAL Blond 100% tabac, c’est une surprise, il est dit sur le paquet sans additifs.

              1. Merci de répondre aussi prestement. Mon tabac habituel étais du PALL MALL à 10 % d’additif (3 blagues/semaine).
                C’est qu’il me semble (à confirmer) que certains jours l’envie de fumer est plus intense que d’autres. Par exemple ma 1ère cigarette du matin dé-fois elle me semble dérisoire (pour un peu je l’oublierai ), et d’autres fois il me la faut.
                Je vais suivre ton conseil et attendre 6 semaine avant de tenter de triturer ma consommation. Car si certes les 1er effets du sevrage sont passé, il se peut que cela travaille encore en « tâche de fond ».
                Bref je vous tient au courant, à l’occasion je vous conterai comment de façon rocambolesque j’ai découvert votre site.

            2. bjr!!
              perso je ne suis pas d’accord avec richard31 pour l’intervalle paquet blanc sans additifs.
              j’en fume depuis quelque temps après avoir fumer des clopes classiques camel, et je peut dire que dans l’intervalle ils n’y a rien d’autre que du tabac et qu’il est vraiment bon a fumer en même temps les gouts sont diffèrent pour chaque personne ,je le recommande a tous ceux qui veulent fumer un bon tabac sans add.
              ++++++++++++++

          2. bjr
            intervalle paquet blanc n’a aucun additifs ,le camel oui c’est sur!!
            je fume l’intervalle depuis un ptit bout de temps et je peux t’assurer qu’il ni a rien d’autre que du tabac la dedans lol !!vue le manque que cela ma procurer après avoir fumer des cigarettes classiques pendant 20 ans ,c’est un très bon tabac et vous pouvez en fumer il est 100 pour cent tabac !!

            1. Pour ce qui est de l’Interval je n’ai pas renouvelé l’essai, mais il y a peu j’ai eu la même déconvenue avec le Flandria nature (paquet acquis en espagne)

              Tabac à fort arôme et qui s’assèche peux, en fin de paquet tu n’a pas cette poussière de tabac au fond habituel aux autres (pueblo, Domingo, fleur de pays, yuma….) ce qui me permet de douter !

              Il faut savoir que dans le procès de fabrication du tabac, il y a deux étapes où il est « additionné« . Une fois par le grossiste ( deux ou trois compagnies mondiales) où les tabac achetés aux producteur subit un début de conditionnement, puis par les marques qui font le produit final avec leurs caractéristiques propres.
              Ainsi une marque peut afficher sans additif pour sa part, mais rien ne garanti ce qui se passe en amont de sa fabrication.
              De plus la mention « 100 % naturel«  peut ne pas être exempte d’additif (mais en faible quantité) d’où ces marques qui rajoutent la mention « sans additifs« 

  7. Gros fumeur de roulées depuis mes 16 ans (et depuis 16 ans), je me suis mis au tabac sans additifs depuis deux mois pour son goût plus corsé que les autres. Pendant cette phase de transition, ma consommation s’est légèrement accrue. Je n’ai pas spécialement ressenti l’effet du sevrage des additifs, si ce n’est peut-être une légère sensation de non satiété après chaque clope, comme le décrit Richard31. Cependant, m’étant arrêté de fumer tout récemment pendant trois jours à cause d’un rhume, j’ai pu constater à ma grande surprise que je n’ai eu que très peu la sensation de manque à comparer d’expériences similaires dans le passé. Ce constat m’a alors amené à faire des recherches pour savoir si un tabac sans additifs était moins addictif. C’est comme cela que je suis arrivé sur ce site.
    L’expérience devrait-être maintenant reproduite sans être malade pour vérifier si la sensation de manque s’est bien volatilisée par l’absence d’additifs dans mon tabac…

  8. Je suis passé chez un tabacologue-pneumologue, je fume plus d’un paquet de marlboro light par jour et j’ai 46 ans.

    Après une heure de conversation, toutes les explications possibles, des tests expiratoires… celui-ci m’explique qu’il ne me prendra finalement pas en traitement. Il semble que je ne souhaite pas arrêter de fumer pour moi, mais pour mes enfants, pour mon entourage, pour mes collègues… enfin pour les autres. Donc, si j’ai bien compris, avant de connaître les composants des additifs ou du tabac etc… et tenter d’influencer ou de faciliter la « décision » d’arrêter, ce qui semble primordiale est de vouloir arrêter pour soi. Et de là, le reste est facile (enfin, pour le pneumologue).

    1. Le tabacologue n’a pas voulu s’occuper de vous car il sait par expérience qu’arrêter des Marlboros est très difficile à faire pour ne pas dire quasi impossible pour le commun des mortels. Seules, statistiquement, 3 personnes sur 100 y arrivent au bout d’un an ! En fait, le sevrage des Marlboros est aussi – sinon plus – difficile à vivre que celui de l’héroïne, autant dire que ces cigarettes sont une drogue DURE en vente libre.

      Allez sur le forum « arrêter de fumer » de doctissimo et demandez ou lisez les témoignages d’arrêts des marlboros, vous verrez ce qui vous attend : c’est la pire des épreuves que vous n’avez jamais vécue ! Les 3 premiers mois sont terribles, l’envie physique de fumer est constante, pas une seule seconde sans que votre pensée soit de fumer une taff, une seule, l’envie est permanente, obsédante, envahissante. Chaque cellule de votre corps réclame sa dose de drogue, quoique que vous fassiez l’envie est là, totalitaire, permanente. À la première taff de prise, vous replongez…

      La théorie de la dépendance à la nicotine des tabacologues – qui est complètement fausse – n’explique pas pourquoi il est beaucoup plus facile d’arrêter des sans additifs et quasi impossible d’arrêter des Marlboros.

      Dans leur aveuglement meutrier, dans leur négation des avancées de la science, beaucoup trop de tabacologues persistent à nier l’effet des additifs et refusent d’aider ceux qui sont dépendants aux additifs. Leur aveuglement n’a d’égal que leur bétise.

      Ces tabacologues là sont dangeureux.

      Il savent pertinement qu’il est impossible d’arrêter de fumer des Marlboros sans une volonté de fer. Les arrêts aux Champix sont souvent temporaires : quand le traitement est fini, l’envie de fumer revient au grand galop, le manque est toujours là. En plus des effets secondaires dangereux de ces médicaments, les rechutes sont très fréquentes, sutout si au départ on fumait des cigarettes à 9-10% d’additifs comme les Marlboros !

      Sans une vraie motivation personnelle, avec le traitement habituel des tabacologues basé sur la théorie complètement fausse de la dépendance à la nicotine vous rechuterez statistiquement (60% de rechutes au bout de 15 jours, soit 3 rechutes sur 5 arrêts. 84% de rechute au bout de six mois, soit 5 rechutes sur 6 arrêts, voir : Les substituts tabagiques
      Ces « docteurs » vendent leur croyance inefficace en niant stupidement les avancées de la recherche scientifique. Ils sont le comble de la bétise : comment un médecin -dont le savoir est basé sur la science- peut-il justifier la négation des avancées de la recherche scientifique ? On nage en plein obscurantisme !

      Cette théorie de la dépendance à la nicotine échoue forcemment puisque fausse : la dépendance est dûe aux additifs sucrés, voir : Les additifs sucrés, les antidépresseurs IMAO et la dépendance
      Trop de tabacologues persistent à promouvoir leur théorie fausse dans un aveuglement meurtrier et imbécile.

      Vous devriez dès maintenant préparer votre futur arrêt en faisant un sevrage progressif des additifs : Une fois fait, à la place de la terrible épreuve du sevrage des Marlboros, vous aurez alors à combattre uniquement vos dépendances psychologiques et comportementales, ce qui est déjà beaucoup plus facile à vivre !

      Lancez-vous dans le sevrage progressif des additifs !

  9. Bonjour,

    J’ai commencé à fumer depuis l’âge de 15 ans, ça fait maitenant 19 ans.

    Ces dernières années je m’étais plutôt habitué à fumer du samson bright (2 blagues par semaine environ), avec de temps en temps un paquet de marlboro « light » (que j’ai fini par zapper car trop fort).

    Puis, léger incident, suite à une rupture de stocks, le buraliste me propose d’essayer un domingo 100% tabac (additifs < 0.5%). Je me dis pourquoi pas, sachant que j'avais lu un article sur le rôle des additifs dans la dépendance.

    Je teste donc, et ne le trouve pas trop mauvais et en reprend pour une deuxième semaine. Je me sentais un peu plus irritable qu'à l'habitude, mais n'avais pas fait le rapprochement. Hier, je tente un changement histoire de tester: du pueblo (paquet jaune). Et là, patatra, énorme sensation de craving, maux de ventre, frisson, aucune satiété après avoir fumé, bref tous les symptômes du manque.

    J'en suis là pour le moment, et viens de découvrir ce site qui se révèle très intéressant.
    Peut-être ai-je fait une transition trop rapide, en tout cas une chose est sûre, c'est bien l'absence d'additifs qui en est le responsable.

    PS: pour le papier, j'ai toujours préféré le rizzla+ original, très fin, et sans chlore. J'ai testé du zigzag une fois, le papier était trop épais (et en effet s'auto-consumait), je l'ai jeté à la 5ème cigarette.

    1. Bonsoir,
      Ayant lu beaucoup de témoignages de sevrages difficiles sur les forums spécialisés, je pense qu’il est beaucoup plus raisonnable de faire un sevrage progressif des additifs. Les symptomes du sevrage total sont vraiment difficiles à vivre et c’est une épreuve qu’il vaut mieux atténuer au maximum.
      Personnellement, puisque le SAMSON brigth est à 9,5%, je ferai un sevrage ainsi 6%, puis 3%, puis inf à 0,3% puis 0% en attendant au minimum 3 semaines de fume du nouveau tabac et en prennant le temps de n’avoir plus aucun symptome physique entre chaque sevrage.
      Vous avez un tableau des additifs ici : TABAC à ROULER: Pourcentage d’additifs et taux de nicotine, goudrons
      ou des photos de blagues de tabac avec pourcentage d’additifs ici : PHOTOS de tabac à rouler avec pourcentage d’additifs
      Il est à mon avis préférable pour faire un sevrage efficace de souffrir physiquement le moins possible.
      Bonne soirée

  10. Bonjour,

    Tout d’abord je tiens a remercier l’auteur de ce site,super travaille !!!

    comme beaucoup j’ai peur d’arrêter a cause de la prise de poids,je suis déjà pas très fin.
    Il y a 5 jours j’ai arrêté le « chitt »,pas de manque physique mais un manque quand même,surtout que j’étais quand même a 5/6 joints par jour,et ceux depuis plus de 20 ans
    du coups je n’apprécie plus aucune cigarette,même celles d’après le repas,
    bizarrement ma consommation n’as pas augmenté,je reste à un paquet de 25 par jour
    J’ai déjà essayé l’inverse,et forcement ca n’avait pas fonctionné,par contre ma conso de petards avait bien augmenté,entre 10 et 12 par jours.

    Je pense qu’il est trop tôt pour faire un sevrage mais ce super site est dans mes favoris,d’autant plus que je suis pas sur d’y arriver,du coups j’ai bien envie de réessayer d’arrêter la clope,et reprendre le bedo,mais avec du tabac sans additifs,mais je pense que le manque va être présent,et par conséquent risque de me retrouver à fumer 15 petards par jour
    sinon j’avais lu que quand on faisait bouillir les cigarettes dans l’eau,puis sécher le tabac,il en ressortait sans nicotine goudrons etc… mais quand est-il des additifs ?

    il y aussi quelques choses qui n’intrique ainsi que ma femme depuis plusieurs semaine,nos cigarettes de marques winston s’éteigne toute seul,ce soir je viens de voir aux infos qu’il veulent faire justement ca en France pour les feux de forets,et que dans d’autres pays Canada,etats unis,etc… c’était déjà en vigueur depuis pas mal de temps
    winston serait-il en avance ?

    1. Bonjour,
      Si vous êtes sevré des additifs du tabac et des additifs du papier, alors l’arrêt du tabac sans additifs se fait sans prise de poids.
      Merci des compliments, en effet, c’est beaucoup de travail, ramasser les paquets usagés et noter toutes leurs caractéristiques prend beaucoup de temps.
      Pour ce qui est de faire bouillir le tabac, je ne connais pas cette technique, essayez et dites nous le résultat !
      Si vos Winston s’éteignent toutes seules c’est que ce ne sont pas de vraies Winston mais des cigarettes CONTREFAITES, les fabricants n’ont pas à l’heure actuelle décidé de supprimer les additifs du papier.
      Les additifs du papier

      bonne journée

      1. Bonjour,merci pour votre réponse,c’est noté.
        Je pense que je vais utiliser votre technique de changer de marque avec une marque qui a moins de pourcentage d’additifs en espérant que ma consommation journalière n’augmente pas

        pour ce qui est de faire bouillir son tabac,j’ai tenté l’expérience avec 5 ou 6 clopes,
        j’en ai roulé une et j’ai tout viré car ca n’avait plus aucun goût ni saveur et c’était très léger, pourtant sans filtre et avec de l’additif au thc

        http://www.cannaweed.com/topic/26836-comment-retirer-la-nicotine-du-tabac/

        pour les cigarettes qui s’éteignent toutes seules,la contrefaçon était mon 1er soupçon,mais le hic c’est que les paquets ont toujours été acheté chez un buraliste,et mêmes à plusieurs endroit différents,et de plus sur des paquets de 20/25/30,par contre c’est dans la même région donc si le gros fournisseur est virolé,ca peut être plausible

        en tout cas encore merci pour ce travail titanesque,je m’en vais de ce pas voir les récapitulatifs des tableaux pour voir quelle sera ma prochaine marque

        après plusieurs témoignages autour de moi avec différentes marques et après quelques recherche c’est normal regardez ce lien
        http://www.megalol.tv/une-cigarette-qui-seteint-toute-seule.html

        1. Sauf que cela commence demain 17 novembre et que cela est dû à l’ajout de 2 anneaux de papier, donc elle se consumment normalement sur toute une partie et s’éteignent au bout d’un certain temps de combustion lorsque les anneaux sont atteints, alors que l’absence d’additifs dans le papier fait qu’elle s’éteignent dès que l’on arrête de tirer dessus.
          Vérifiez que ce soit vraiment le cas :
          http://www.lepoint.fr/societe/les-cigarettes-anti-incendie-obligatoires-en-europe-a-partir-de-jeudi-14-11-2011-1395982_23.php

          1. non non,ils sont déjà en vente ils le disent bien dans la video et elle date du 3 septembre
            l’obligation doit certainement concerné la production obligatoire a partir du 17 novembre

            ca me rassure parce que quelle saloperie ces contrefaçons,alors en plus si elle etaient vendu par le buraliste,c’est clair qu’il aurait fallu alerter le service de repression des fraudes,
            en même temps un DAB m’avait déjà donné un faux billet de 200 francs à Avoriaz il y a quelques temps,donc c’est tout a fait possible de se retrouver avec des fausses clopes dans un vrai tabac

            1. Le plus remarquable, c’est qu’au lieu de supprimer les additifs du papier qui font que les cigarettes ne s’éteignent pas, on ajoute du papier, c’est à croire que personne ne réfléchit dans cette histoire…

  11. Bonjour, une amie m’a dit qu’il fallait bouillir mon tabac pour ôter nicotine+goudron, est-ce vrai? Et quand il sera sec, je le fumerais avec du papier OCB bio. Pour info, je fume des Pueblo ou Dunhill depuis longtemps car ce sont des tabacs sans agent de saveur et texture.

  12. Au point où j’en suis, je suis prêt à me risquer dans cette méthode, surtout qu’à première vue, ça me parait logique, les arguments consistants… reste plus qu’à tester comme le jour où j’ai décidé fumer…

    Je ne fume pas beaucoup de clopes, 20 par jours… D’après mon médecin, ça va, ya pire… sauf que j’ai déjà des problèmes de santé. Je vais pas faire le coup du flashback mais je peux te dire que j’en ai bavé toute ma jeunesse, et je continu. Les choses font que je suis un peu fragile. Cette année, j’ai décidé d’améliorer ce que je pouvais. On ne peut pas réécrire ses gènes, mais on peut choisir d’arrêter de s’intoxiquer.

    Avant, j’étais en winfield 10 clopes, puis les packs de 10 étant arrêté, je suis passé au 20, puis à Basic 20 et là on nous les déguise progressivement en L&S. Vu la dose de trucs dans les L&S, et compte-tenu que j’ai décidé de me lancer dans cette méthode, je me dis que c’est sans doute ma dernière chance. Il y a deux mois environ, j’ai claquer 40€ dans des patchs. J’ai tout de suite senti que ça servait à rien. J’ai alterné entre clopes et patchs, surtout les jours où il ne fallait pas que je fume à cause de soins. Mine de rien, j’avais diminué à 15 clopes, mais seulement en luttant, les patchs n’y étant pour rien. Et puis depuis deux semaines, j’ai remonté à 20.

    Je suis tombé sur ton blog en cherchant justement à connaitre la différence entre les Basics et les L&S car j’ai trouvé que ces dernières me calme bien mieux que les Basics. Par chance, le buraliste du coin de ma rue possède encore quelques pack Basic en 30. En venant ici, j’ai pris conscience qu’une issue favorable était possible, car franchement je n’y arrive plus (psychologiquement), car plus je fume, plus je ressent l’envie de fumer. C’est un peu normal, ça… mais en ce moment, j’essaie de changer des choses dans ma vie et ce changement tant naturellement le fumeur à fumer plus… ton blog est donc une véritable lumière et j’ai tout de suite envie de tester cette méthode.

    Donc, si j’ai bien tout compris, j’achète une machine à rouler, des feuilles OCB Premium et puis pour le tabac, j’essaie pas exemple :
    DOMINGO Blond bleu pale ou DOMINGO Original blond bleu foncé
    puis lorsque je ne sens plus cette espèce de pincement d’excitation au thorax, je peux passer à ça : DOMINGO 100% TABAC
    puis INTERVAL Blond
    puis YUMA organic tabac ?

    Juste au cas où j’aurai failli dans ma compréhension…
    Merci pour cette lueur d’espoir.

    1. Après calcule, me voici maintenant avec une moyenne de 13 roulées. Dans le mois à venir, je vais tenter de diviser ma conso par 2.

      Je n’ai pas l’impression que la méthode fonctionne. Déjà habitué à roulé, pas besoin de machine, 15 secondes plus tard me voilà avec une roulée en main, et malgré ça, ma conso est déjà presque divisé par deux. L’objectif du mois de Mai sera donc de diviser par quatre ma conso depuis le 19 avril. Ne rien sentir de particulier dans cette méthode ne dis pas qu’elle ne fonctionne pas. Après avoir compté l’inventaire, je me retrouve à 13 clopes par mois. Je précise que je les fais de la même longueur que les clopes en tube, je tasse bien par contre, mais je sens pas trop de différence à part dans le goût du tabac.

      1. De toutes façons, il vous faut fumer des sans additifs pendant environ 1mois et demi à 3 mois pour être complètement sevré des additifs.

        Pas évident d’attendre, mais pire que çà, c’est de passer sa vie entière avec l’envie de fumer encore présente comme le vivent beaucoup de ceux qui ont arrêté aux additifs.

        Tant que vous ne serez pas sevré des additifs du tabac, l’arrêt sera très difficile, peut-être pouvez attendre 1 ou 2 mois ?

        De plus, cette méthode ne fonctionne pas sans volonté réelle d’arrêter. On peut fumer comme je l’ai fait pendant des années du tabac sans additifs et avoir envie d’une fumer une de plus.

        Ici, la différence c’est que lorsque la décision est prise et le sevrage des additifs réalisé, il n’y a aucun manque physique et ça c’est un grand avantage !

        Courage

        1. « Après avoir compté l’inventaire, je me retrouve à 13 clopes par mois » je me reprend : par jours.

          J’ai bien noté tout vos conseils. L’année dernière, je ne m’imaginai pas pouvoir arrêter, par l’effet physique et par volonté. Lorsque ma santé c’est aggravé, ça a été une prise de conscience par choc, impact. Je l’ai ressenti comme un déclic mais au début de l’année, j’étais peu informé. J’ai acheté des patchs mais je me suis vite rendu compte que ça ne servait à rien. Quelque-fois on a besoin d’être porté par un rêve, un espoir. Votre méthode est plus qu’intéressante, elle parait comme quelque-chose de possible. Comme j’ai lu quelque-part dans le site, cette méthode s’adresse à ceux qui n’ont rien à perdre. Je traine cette manie depuis une quinzaine d’années. C’est un objectif à atteindre, quelque-chose pour l’esprit, l’accomplissement, et j’ai douté et je doute encore que cette volonté soit réelle. Cette confusion, la théorie du découplage semble très bien la schématiser.

          C’est vrai que vouloir trop diviser rapidement la conso peut faire un effet boomerang. J’ai connu des périodes de repos, des périodes de surconso. Les industries nous prennent bien là où il faut, j’ai acheté les moins chères au file et à mesure des augmentations, j’ai pris parmi les plus blindé aux additives, les basics qui sont à 8.5%. Pour le moment, j’essaie de diminuer un peu au nombre, puis je changerai de tabac, sans aller trop vite. J’ai remarqué qu’ici aussi, l’effet boomerang peut se manifester. À force de s’habituer à rouler, on roule, on roule… Par exemple, en ce moment, j’ai cette sensation dans la poitrine qui revient à charge.

          Je reviendrai au moment où je pense avoir progresser.

          1. Oui, à vouloir aller trop vite, vous ne serez pas sevré des additifs et vous aurez toujours le manque physique qui vous tenaillera.

            Pour le prix, évidemment, moins c’est cher (donc avec additifs) et plus les fabricants en vendent puisque le manque physique est toujours là, donc au final, les fabricants gagnent beaucoup plus d’argent car très rare sont ceux qui arrivent à arrêter.

            Je pense à tous ceux qui ont appris qu’ils devaient arrêter et qui n’ont jamais pu, tellement le manque physique est invivable. Gainsbourg par exemple se croyait libre de fumer, il n’était que dépendant physiquement.
            Jean Richard (acteur de commissaire Maigret), dépendant de son tabac à pipe (les tabacs à pipe ont fréquemment jusqu’à 20% d’additifs), etc. La liste est longue.

            Le tabac sans additifs est 10% plus cher, mais nettement moins profitable pour les industriels, c’est sûr, on peut arrêter sans vivre l’enfer !

            1. Mais le tabac à rouler est quant même moins chère. Le problème économique est arrivé avant les complications sur ma santé, j’étais très motivé pour ralentir, mais pas assez pour m’arrêter. Les personnes qui essayeront de s’arrêter pour cette seule raison échoueront forcément. Il faut aller chercher la vraie raison jusque dans ses propres entrailles. Ni l’économie, ou même « l’amour » (qui part pourtant d’un bon sentiment) ne pourrait être une vraie raison. Ce doit être organique et violent. Ça doit prendre l’individu par tout les côtés, d’un bout à l’autre de son être.

              Depuis quelques jours, je suis à 3% d’additifs. Je ne supporte pas l’idée de ressentir ce manque tout le temps qu’il me reste. Heureusement, actuellement je bricole beaucoup, ça m’aide. En effet, il y a la sensation de fumer de l’air mais j’essaie de maintenir ma consommation. À mon avis, ça va durer encore longtemps comme ça. Je vais suivre vos recommandations, il faut du temps pour laver la cervelle de toute cette merde. Comme j’ai dis dans l’autre message, ça m’arrive encore de douter de ma volonté à arrêter. Ma vie est déjà faite de « procédures » (mon boulot), je me contente de suivre le « Plan ». En un sens, c’est déjà rassurant, ça permet de me rattacher, de trouver une prise. En parler sur votre blog est déjà quelque-chose qui aide beaucoup, ça exulte le doute, le trop plein. J’aimerai changer de refrain dans mes prochains messages.

              1. Bonsoir,
                Bien sûr, le tabac à rouler est moins cher, les cigarettes sont plus petites et lorsque l’on ne tire pas sur la cigarette, elle s’éteint toute seule.
                Si vous avez déjà un manque tout en étant à 3% d’additifs, attendez que ce manque ne vous tenaille plus avant de diminuer encore. Lorsque vous n’aurez plus la sensation de manque, vous pourrez alors passer à 2% avec les boites de PALL à Rouler « spécial à tuber » en photo ici :
                PHOTOS de tabac à rouler avec pourcentage d’additifs
                Les additifs sont une drogue DURE et on ne se sevre pas facilement d’une drogue dure.

                Courage !

                1. Des petites nouvelles concernant mon sevrage.
                  Alors, je suis pour l’instant toujours sur les Orlando. J’en roule moins de 10 par jour et il m’arrive de ne plus du tout sentir le besoin de fumer. Seulement, quelque-fois, lorsque je fume, je ressent une montée de stress et je ne vois pas trop à quoi c’est dû. Ça disparait aussitôt la clope fini. Je vais pas tarder à passer sous les 3% je pense.

                  1. Bonsoir et merci de ces très bonnes nouvelles.
                    Ne plus ressentir le besoin de fumer est un grand pas en avant. Dans ce cas, en effet, vous pouvez diminuer le pourcentage d’additifs.
                    Quant au stress, je n’ai aucune idée. Est-ce ce tabac qui a cet effet ou alors est-ce autre chose ?

                    Edit du 17 juillet 2012 : Après mûre reflexion, je pense que le stress est dû à la diminution des IMAO inhalés qui sont quand même des anti-dépresseurs !

  13. Bonjour^^
    Depuis 8 mois je cherche a arreter le tabac sans succes…
    J’ai lu et relu votre site , les raisons les listes de tabac sans additif et j’ai commence ce matin..
    Merci pour vos posts sur les sites !!
    J’espere que ca va marcher !
    :)

      1. Depuis le 25 Mai je fume sans additif !
        Depuis 35 ans je fume 20-25 cigarettes/jour.
        Je viens de quitter mon tabac a rouler menthol pour du Yuma/job(gommé). Les deux premiers jours le menthol m’a un peu manqué mais pas grave je fumais donc pas de stress. Depuis 15 jours par contre je commence a avoir un comportement bizarre….j’ai oublié mes clopes a la maison 0_0 et je n’ai pas flippé….je suis passé de 23 clopes a 15 -17 sans m’en apercevoir. Je ne me jette plus sur la clope du matin , je n’en fume pas 3 a la suite…et je commence a me rendre compte de la clope fumée par ennui lors d’une pause.
        Ca a l’air banal mais il y a 15 jours si je ne me freinais a 15 clopes le lendemain j’en fumais 30..là non.
        Je continue ! Vous avez mentionné jusqu’à 3 mois pour se désintoxiquer des additifs , j’ai bon espoir vu les résultats sur 2 semaines !
        Merci encore pour ce blog ! J’en parle autour de moi :)

          1. CA Y EST :)
            Depuis 1mois j’ai arrêté de fumer !
            Ca a marché !

            4 mois en fumant du Pueblo jaune ..il etait trop fort pour moi qui fumais du tabac menthol plus leger et sans menthe ce n’etait pas bon .
            Mais comme je le fais remarquer aux gens a qui j’ai donné le lien du site ^^quand on veut arreter ce n’est pas la peine de chercher le seul plaisir dans le fait de fumer , c’est le fait d’en sortir qui doit primer ..

            En Septembre en passant devant une boutique de cigarettes electronique je me suis laissée tenter par le fait de suprimer le tabac et j’ai achete une de ces cigarettes sans rien (0 nivotine 0 tabac) mais mentholée :)

            Au bout de deux jours j’ai stoppe le Pueblo et quatre jours après la cigarette électronique (qui aura été le dernier palier pour moi) .

            Ca y est je suis libre !
            Je commence a retrouver un souffle et je ne tousse plus !
            Je surveille mon alimentation pour ne pas prendre trop de poids…3 kg en 1 mois, là ca se stabilise .
            Ca me manque parfois mais quand je regarde ce qu’il a fallu pour arriver a stopper je tiens le coup !
            Le fait d’arreter les additifs a été une révélation.
            Quand le poison des additifs s’est estompé, arreter est devenu possible alors qu’avant cette envie restait au stade de la théorie, le moindre essai était aussitôt un échec !

            Je continue a en parler autour de moi !
            Plusieurs personnes s’y sont mises en lisant votre site  !
            Et moi je vous remercie infiniment du travail de recherche que vous avez fourni, pour le soutient que vous apportez aux gens et pour toutes ces précisions qui font les choses plus faciles.
            Je n’ai vu aucun tabacologue ou thérapeute qui soit , juste la lecture des pages ici qui m’ont servit tout au long de ces 4 mois .

            Un grand bravo pour ce site !
            Merci a vous !!

            1. Bonsoir,
              Merci du retour !
              Félicitations pour votre arrêt, finalement 3 mois et 3 semaines auront suffit pour faire le sevrage. Bravo !

              Vous avez pris 3 kg ? Je n’en ai pris aucun, je ne l’explique pas !
              Sûr qu’après on retrouve le souffle, la pêche et l’énergie !
              Qu’est-ce qui vous manque parfois ? Je n’ai jamais ressenti de manque après mon arrêt, au contraire je plaignais les fumeurs de ne pas pouvoir arrêter, alors, qu’est-ce qui vous manque, ce n’est pas un manque physique, est-ce un manque psychologique ou comportemental ?
              Merci des compliments.

              1. Un petit coucou en passant,
                Dans 11 jours il y aura huit mois que j’ai arrêté le tabac et c’est fabuleux !
                Ne plus être accro …pouvoir passer des heures dans un endroit non fumeur sans jamais ressentir de manque , sans jamais chercher a sortir fumer dans le froid ou sous la pluie, c’est sortir d’un carcan !
                Plus de teint brouillé, la pêche qui revient ..et cette sensation de liberté…
                Ca vaut vraiment, VRAIMENT le coup d’arrêter !

                ps: J’avais un peu compensé par le sucre le fait de ne plus avoir de pause clope… psychologique comportemental et physique un peu des 3 surement mais en quelques semaines ça c’est estompé tout seul..
                Je suis allée très vite quand j’ai arrêté..pas de palier ..passer de tout a rien c’est peu être ce qui a déclenché cette réaction. C’est du passé :)

                1. Bonjour,
                  Merci de vos nouvelles. En effet, après l’arrêt on retrouve la pêche, l’énergie, on se sent rajeunir de 10 ans et rien que ça, c’est extraordinaire !
                  Pendant combien de temps avez-vous compensé avec du sucre ?
                  Avez-vous toujours pris du poids ou est-ce que vous l’avez reperdu ? perso, lors de mon premier arrêt des additifs, j’avais pris environ 6 kg et je les ai perdu sans rien faire au bout de 3 ans.
                  A mon second arrêt des SANS additifs, je n’ai pas pris un seul gramme !
                  Merci d’avoir donné de vos nouvelles, n’hésitez pas à repasser par ici !

                  1. Bonjour Luciole,
                    J’ai compensé avec le sucre pendant 3 semaines (c’était le pic) .Depuis ça m’arrive parfois mais rarement (une fois par mois ?) .
                    J’ai pris 5kg et ça c’est stabilisé. Pour l’instant je n’ai rien perdu mais je ne désespère pas :).
                    Je suis en bien meilleure forme, j’ai pu reprendre la marche qui était devenue trop dure avec la fatigue, la toux et le manque de souffle.
                    Plusieurs personnes autour de moi se sont mises au « sans additif » je suis contente de pouvoir entrainer mes amis a cette méthode.
                    :) À bientôt pour la suite ^^

                    1. Bonjour,
                      Ah oui quand mêrme 5 kg, alors c’est peut-être parce que je fumais des sans additifs depuis plusieurs années que je n’ai pas pris un seul gramme à l’arrêt !?
                      Oui, vous avez raison, il faut encourager les amis à passer aux sans additifs, lorsqu’ils auront décidé d’arrêter, ils pourront le faire bien plus facilement !
                      A bientôt !

  14. Incroyable ce site que je découvre aujourd’hui!
    Après 32 ans de tabac à rouler (ajja 17 jaune et rizla bleu et puis gris très fin), je suis passé au tabac FLANDRIA SAUVAGE 100% naturel depuis 3 semaines, dans le simple but de moins m’intoxiquer avec les additifs.
    Je n’ai pas tout de suite compris ce qui m’arrivait! Des sautes d’humeurs inexplicables, une dépression incontrôlable, un ras-le-bol de tout, un dégoût de la bière…
    Après 10 jours j’ai essayé d’arrêter de boire. Très facile pendant 2 jours, et l’envie de mourir les 2 jours suivants. J’ai été à une fête et j’ai bu une bouteille de vin, ce à quoi je suis tout à fait habitué, et je ne me souviens plus de la moitié de la soirée, comme si j’avais bu une bouteille de vodka!!!
    J’ai commencé à me poser des questions sur le manque des additifs, réalisant que je me sentais (et me comportais) comme les rares fois où j’avais réussi à arrêter de fumer quelques jours.
    Les patches et autres apports de nicotines, je les ai abandonnés depuis 15 ans pour cause de complète inefficacité.
    A présent je fume encore plus qu’avant, 30 cig au lieu de 20, mais je me sens en manque et frustré. Je sens que mon humeur et mon moral se stabilisent cependant. Je suis content de pouvoir fumer autant que je veux, ça compense un peu ma frustration.
    J’ai recommencé à boire depuis la fête, mais plus comme avant. J’arrive plus à être saoul, et la bière a mauvais goût. Je sens que j’arrêterai bientôt la bière, mais une chose à la fois, les saloperies d’additifs d’abord.
    Ce site est une révélation, un super espoir pour moi, et une confirmation de ce que je sentais qu’il se passait en moi en ce moment.
    Si j’avais su, j’aurais peut-être diminué progressivement les additifs, question de vivre et d’imposer moins de stress à mon entourage (des enfants en session d’examens…), mais là où j’en suis après 3 semaines je crois (j’espère!) que le pire est passé, que je tiens le bon bout.
    Merci infiniment pour votre travail et ces infos passionnantes. Et pour le soutien et l’encouragement que ça m’apporte. Comprendre mieux me rassure aussi, et m’aide à être patient.
    A+ pour de mes nouvelles!

    1. Il est en effet très difficile de vivre un sevrage total d’additifs. Faites nous partager votre expérience, merci.
      Et vous pouvez même nous raconter votre expérience que nous publierons (si vous le voulez bien) ici :Présentation

      Je ne connais pas le tabac FLANDRIA, le trouve-t-on en France ?

      1. Le Flandria SAUVAGE existe depuis un an en Belgique mais pas encore en France je crois. C’est belge en tout les cas.
        Et nous avons depuis peu accès à un site officiel intéressant ici qui donne les composants des tabacs avec assez de précision.
        http://www.health.belgium.be/pls/apex/f?p=342:1:1448590135944013::NO:::

        Attention! Un même tabac vendu en Belgique ou en France n’a pas la même composition! (c’est en tout cas le cas de l’Ajja 17, que je n’arrivais pas à fumer en France).
        Pas de chance pour moi, je découvre que mon Ajja affiche 4% de sucre inverti, presque autant que les marlboros!!! Je suis dans la M****!

  15. Juste pour info,j’ai acheté aujourd’hui 1 paquet de Benson&Hedges platinium(0 additifs),elles sont bonnes & elles ne laissent pas le goût ds la bouche que laissent les winston white(7% d’additifs).Je vais faire l’essai d’alterner une cigarette sur deux pour ne pas être en manque et me sevrer petit à petit.

    Edit modération : commentaire déplacé ici, dans cette page en rapport avec son sujet.

    1. Bonjour Luciole.J’ai une question importante me concernant car je ne veux pas fumer autre chose que des cigarettes manufacturées.
      D’après ce que j’ai compris,la dépendance se fait avec l’association de le nicotine & des additifs sucrés.Les Benson&Hedges platinum ne contiennent pas d’additifs (0%).Elles contiennent je crois des additifs dans le papier et la colle mais si ces additifs ne sont pas sucrés,ils ne peuvent donc pas provoquer une dépendance il me semble puisqu’ils ne se transforment pas en IMAO lors de la combustion.
      Ma question est de savoir si il y a des additifs sucrés dans le papier et/ou la colle de ces cigarettes (B&H platinum)?
      J’ai regardé la composition de ces cigarettes mais je suis incapable de savoir si il y a des add. sucrés dedans.Pouvez vous me dire si il y en a?Merci.

      1. Il n’y a pas de sucre dans les additifs du papier ni dans la colle (sauf le papier à rouler RAW qui colle au sucre).

        Les retours du sevrage des fumeurs de sans additifs disent que les additifs du papier compliquent le sevrage, mais dans des proportions tout à fait gérables.

        D’après ces fumeurs, les additifs du papier créent une légère dépendance. Néanmoins quelques rares fumeurs de sans additifs, qui n’arrivent pas à arrêter même en fumant des sans additifs – disent que ces additifs leur donnent vraiment envie d’en fumer beaucoup plus.
        Voir Commentaire de patdereims

        Ainsi, normalement, ces additifs du papier ne devraient pas provoquer une grande dépendance, mais compliquent malgré tout le sevrage.

  16. Bjour,je pense aussi qu’il est possible de se sevrer en diminuant le taux de nicotine (c’est ce que je fais) tout en gardant à peu près constant le taux d’additifs,et lorsque l’on est arrivé à un taux de nicotine minimal soit 0.1mg de passer ensuite au sevrage des additifs en fumant 1 cigarette sur deux tout au long de la journée (winston white & benson&hedges platinum) ce qui correspond à une moyenne d’additifs de 3.5%,et ensuite de passer uniquement aux B&H platinum qui sont à 0% d’additifs.
    Mon parcours à moi:J’étais fumeur de lucky stique blue (Additifs:5.5%,nicotine:0.6mg).Je suis passé aux JPS white (additifs:6.5%,nicotine:0.5mg),ensuite je suis passé aux winston white (additifs:7%,nicotine:0.1mg),par la suite,ce que je fais actuellement,j’alterne les winston white avec les B&H platinum ce qui correspond à un taux d’additifs de 3.5% et 0.1mg de nicotine puis ensuite je fumerai uniquement les B&H platinum:additifs:0% & nicotine:0.1mg.

    1. J’en suis moins convaincu que vous mais je lirai avec grand plaisir le vécu de votre sevrage ainsi fait.

      1. Bsoir luciole,il me semble ressentir depuis deux/trois jours une légère angoisse par moment.Ca me prend l’estomac.L’effet du manque des IMAO?

        1. C’est tout à fait possible puisque les IMAO sont des antidépresseurs. Toute modification de l’effet IMAO peut ainsi entraîner des angoisses.

          Mais comme le cas de figure de votre façon de faire le sevrage n’a pas été étudié par le professeur J.P Tassin (il a étudié le sevrage total), nous sommes amené à émettre des hypothèses :

          • Il se peut que cette alternance d’une grande quantité d’additifs avec une absence totale d’additifs soit difficile à supporter pour votre organisme qui est habitué inconsciemment à avoir la même dose d’additifs à chaque clope.
          • ou ?

          Essayez peut-être une autre façon de faire le sevrage :

          • Non pas en alternant des 7% avec des 0 %, mais de diminuer progressivement le pourcentage d’additifs sans trop tenir compte du taux de nicotine.
          • Ou alors, de ne pas finir les cigarettes à 7%, mais de les fumer jusqu’à ce qu’elles s’éteignent toutes seules (puisque désormais les cigarettes manufacturées s’éteignent toutes seules quand on ne tire pas dessus grâce à l’adjonction de 2 bagues de papier : voir cette discussion avec veNar).

          Vous pouvez ainsi fumer une cigarette à 7% en 3 fois au lieu d’une seule toute les deux ou trois cigarettes. Ainsi, plutôt que fumer une cigarette à 7% toutes les 3 clopes, essayer de n’en fumer que le tiers à chaque clope !
          C’est à dire que lorsque vous êtes au tiers de celle à 7%, vous la laissez s’éteindre et entamez une autre à 0%. Ainsi, à chaque clope, vous avez la même dose d’additifs, donc le même effet IMAO.
          – Ou ?

          1. Coucou luciole,je constate que mon sevrage fonctionne.Il m’arrive de partir + d’une heure pour faire des courses ou autre et parfois je reste 1h20 sans fumer et sans être obligé d’en allumer une.Auparavant il me fallait obligatoirement en allumer une au volant de la voiture,ce qui n’est + le cas aujourd’hui.Rester aussi longtemps sans fumer c’était impossible pour moi avant cette technique.Je suis vraiment content & je me porte mieux également puisque très peu de goudrons & de CO ds ces clops. ;)

              1. Re Luciole.Il y a un truc qui joue également sur la conso de clops,c’est l’effet fatigue.La cigarette étant un excitant qui donne un coup de fouet comme j’ai pu le lire,avant lorsque j’avais une migraine je constatais que j’avais tendance à fumer +.Le fait de fumer des clops avec moins de goudrons,de nicotine & de monoxyde de carbone cela fatigue moins et donc ça aide aussi à réduire sa consommation je pense.

                1. Je ne sais pas trop personnellement, les cigarettes me fatiguaient beaucoup, j’étais souvent fatigué !

          2. Bonjour,moi je fumais des b&h silver,je suis passée aux américan spirit ,j’ai commencé par les paquets de couleur BLEU(qui correspondaient aux taux de nicotine et goudron le plus proche de B&H).puis je suis passée aux paquets verts,puis jaunes,puis rouges(les moins élevées en taux de nicotine et goudron)je jongle un peu entre les rouges et les jaunes d’après mon humeur mais vraiment on sent la différence d’avec les cigarettes avec additifs.lorsqu’il m’arrive de fumer une cigarette avec additifs j’ai du mal à la terminer.Je vais me renseigner si les américan spirit existent en tabac à rouler et je vais essayer de me les rouler pour éliminer les additifs du papiers.Je suis frontalière et j’achète mes cigarettes en Allemagne et j’ai remarqué une différence entre celles de france et d’Allemagne.Je préfère nettement celles d’Allemagne.

  17. Bonjour,

    Je fume exclusivement de l’american spirit depuis bientôt une année et je ressens toujours le manque physique de cigarettes, d’après ce que j’ai lu ça ne devrais pas être le cas, est-ce que quelqu’un pourrais m’expliquer? Merci

    PS: J’utilise des Rizzla bleu la plus part du temps, avec filtre Zig Zag pour ceux qui connaissent.

    1. D’après le professeur Jean Pol Tassin, on reste dépendant TOUTE sa vie, voir cette discussion avec Juan.

      Néanmoins, cela dépend des individus, certains ne manifestent plus aucun manque après être passé aux sans additifs et d’autres -comme vous- le ressentent encore longtemps après l’arrêt des additifs.

      Nous ne sommes pas tous égaux face à la dépendance.

      Une chose est certaine, si vous arrêtez de fumer, vous ne ressentirez aucune différence entre votre manque actuel et celui dû à l’arrêt.

  18. Bonjour,
    Tout d’abord un grand merci à l’auteur de ce ce site que je viens tout juste de découvrir.
    Je fume du tabac interval blond depuis plusieurs années et voulait passer a un tabac 100 % naturel :
    J’ai vu sur le site que les tabacs 100 5 naturel étaient ceux ci-dessous:

    – AMERICAN SPIRIT Natural Original Blend tabac 100%
    CHE rouge 100% tabac sans additifs
    – INTERVAL 100% tabac blond (blanc)
    – INTERVAL Origine Colombie (rouge) Mélange de tabac blonds contenant 52% de tabacs colombiens
    – ORIGENES (Portugal) tabaco 100% natural sem aditivos
    – PUEBLO Burley Blend (marron)

    Pour la FLEUR DU PAYS Mélange N°1 coupe fine BLOND American Blend, il semble qu’il y’ait 2 concentrations (inf a 0.3 et 0.5 %).

    Je souhaiterai savoir , si comme j’ai pu le lire sur le site, si le INTERVAL 100% tabac blond (blanc) est naturel ou pas?

    Merci et bonne journée

    Marc

        1. En tabac sans additif il y a aussi le Domingo nature (- de 3 ou 0.3 %)
          et plus rarement en France le Domingo nature mention « sans additif » ( ça vaut le fleur de pays ).

          Pour ce qui est de l’Interval je n’ai pas renouvelé l’essai, mais il y a peu j’ai eu la même déconvenue avec le Flandria nature (paquet acquis en espagne)

          Tabac à fort arôme et qui s’assèche peux, en fin de paquet tu n’a pas cette poussière de tabac au fond habituel aux autres (pueblo, Domingo, fleur de pays, yuma….) ce qui me permet de douter !

          Il faut savoir que dans le procès de fabrication du tabac, il y a deux étapes où il est « additionné ». Une fois par le grossiste ( deux ou trois compagnies mondiales) où les tabac achetés aux producteur subit un début de conditionnement, puis par les marques qui font le produit final avec leurs caractéristiques propres.
          Ainsi une marque peut afficher sans additif pour sa part, mais rien ne garanti ce qui se passe en amont de sa fabrication.
          De plus la mention « 100 % naturel » peut ne pas être exempte d’additif (mais en faible quantité) d’où ces marques qui rajoutent la mention « sans additifs ».

  19. BSR JE REITAIRE MA QUESTION N’AYANT PAS DE REPONSES À CELLE CI
    QUE PENSEZ VOUS DE LA METHODE CHIAPI
    DANS L’ATTENTE DE VOUS LIRE
    CORDIALEMENT

  20. Bonsoir,

    Je suis fumeur depuis presque 10 ans de Marlboro rouge (1 paquet/jour depuis plusieurs années voir un peu plus). Depuis le 18/08/2012 à 18h je n’ai pas fumé une seule cigarette.
    J’utilise la combinaison d’un patch 21mg/24h et une dizaine de pastille 2mg sur une journée et je suis très loin de souffrir le martyr à cause des IMAO. Demain à 18h, le pallier des 3 semaines sera franchi… Je prends une pastille dès que j’ai une envie de nicotine et l’envie passe comme écris sur l’emballage. Dire que ça me titille pas serait mentir, mais relativement facile à surmonter et la volonté et moi ça fait 2 :)

    cordialement,

    1. Tenez-nous au courant, le nombre de fumeur de Marlboro qui replongent, est extrêmement important sur le forum « arrêter de fumer » de doctissimo.
      D’autant plus que vous entrez maintenant dans la zone où les MAO remontent à leur taux normal, donc le manque physique devrait commencer à se faire sentir.

      Quant à l’envie de nicotine, elle n’existe pas, la nicotine ne crée aucun manque physique ni envie, ce sont les additifs sucrés qui créent le manque physique.

      Donc, si vous y arrivez avec les patchs, vous ferez parti des exceptions, toutes les études scientifiques montrent que les patchs ne servent strictement à rien comme vous pouvez le voir dans tous les liens scientifiques situés dans la barre latérale de droite du site.

      1. Je vous tiendrais au courant de la suite mais j’insiste bien sur le fait que j’ai stoppé la cigarette uniquement parce que le 18/08 j’ai eu la flemme d’acheter des cigarettes (au bout de 10 ans^^) et j’ai demandé à ma femme de m’acheter une combinaison patch et pastille.

        Mes motivations sont plutôt légère et je suis le premier étonné d’être à 3 semaines.

        Il y’a quelques années j’ai fait un essai avec un patch moins dosé (Patch qu’on enlève la nuit) sans pastille et j’ai tenu seulement 3 jours.

        Sinon mon poids est stable sans faire d’efforts supplémentaires pour le moment.

        Niveau financier, j’admets que le prix est abusé mais bon un paquet de Marlboro étant à 6,20€ j’arrive tout de même à être légèrement gagnant.

        J’avoue cependant que la 3eme semaine a été un peu plus difficile que les 2 premières.
        Peut être les IMAO, mais j’avais déjà lu des choses la dessus donc je me suis dit que la difficulté était temporaire.
        J’ai consommé un peu plus de pastille sur la 3eme semaine, il me semble.

        Autre fait étrange, j’ai pratiquement la même adoration pour ces pastilles que pour la cigarette. Comme si mon cerveau ne semblait pas voir la différence :)
        Mais peut être va t’il se rendre compte de l’escroquerie ^^
        J’avoue que tout ça m’intrigue tellement que c’est peut être devenue ma nouvelle motivation ^^
        Se tromper soit même c’est quand même curieux…

        A bientôt ^^

        1. Il est possible que les formules chimiques de ces substituts aient changé et il semble que beaucoup de personnes deviennent dépendantes de ces substituts en lieu et place des cigarettes.

          Votre témoignage est intéressant, quelle est la marque de ces patchs et pastilles ?

          1. Juste pour signaler que je n’ai pas repris à fumer et que les patchs/pastilles sont très efficace même si j’en ai moi même douté. Il suffit de stopper le traitement pendant 1 journée pour s’en rendre compte ^^
            L’effet des additifs semblent un peu exagéré sur ce site…

            Pour le moment : 35 jours sans fumer et 703 Marlboro pas fumées.

            1. Non, la dépendance aux additifs n’est pas du tout exagérée, elle est prouvée scientifiquement.
              En revanche, vous êtes devenu dépendant aux patchs/pastilles ce qui est très fréquent avec les nouvelles formules de ces substituts.
              Donc, pour l’instant 35 jours de pastilles, à quand l’arrêt des pastilles ?

              1. Les pastilles s’avèrent toujours aussi efficace après 1mois et demi, donc la dépendance aux additifs ne semblent pas exister pour un fumeur de Marlboro a un paquet par jour pendant plusieurs années. Voilà la conclusion de ma propre expérience. Les pastilles de nicotines contiennent surtout de la nicotine, il me semble (Pas d’anti dépresseur IMAO).
                Ensuite les IMAO n’expliquent pas pourquoi un fumeur de tabac à mâcher à la même dépendance que celui qui fume le tabac.
                A noter qu’il existe une théorie qui dit qu’un fumeur tardif au cerveau mature +20ans serait moins dépendant qu’une personne qui commence à l’adolescence.
                Après un mois et demi, je peux dire que la seule raison qui pourrait me repousser à fumer c’est la connerie, pas le manque ^^

                1. Votre conclusion est complètement fausse puisque vous dites qu’en arrêtant les pastilles vous êtes en manque ! Il vient d’où ce manque si ce n’est des additifs des Marlboros ?
                  Quant à la composition des pastilles, elles contiennent forcemment autre chose que de la nicotine, tous ceux qui ont arrêté aux pastilles à la nicotine seule ont échoué !
                  Aucune étude n’a été faite sur la dépendance des priseurs de tabac et rien ne dit qu’ils soient dépendants physiquement à ce que l’on appelle le snuff !

                  A quand l’arrêt des pastilles ?

                  Vous êtes désormais dépendant des pastilles, on attend votre arrêt des pastilles, là seulement vous pourrez crier victoire, pas avant !

  21. Bonjour,

    Je passe faire un tour sur ce site depuis quelques jours et le découvre avec beaucoup d’intérêt ! Pour avoir testé pas mal de méthodes (Allen Carr, patchs, pastilles à la nicotine, Zyban – une horreur… )
    Je fume depuis maintenant 11 ans, du tabac à rouler actuellement (Pall Mall rouge).

    Il y a 3 jours, j’ai donc décidé de le remplacer par du Pueblo. Apparemment le changement est radical, d’après les commentaires que j’ai pu lire, mais je tenais vraiment à faire l’expérience.

    Je me sens depuis plutôt embrumé (dans la lune ?), plus émotif que d’habitude et plus « vulnérable ». Je ne sais pas s’il s’agit réellement du manque car, si c’est étrange et très nouveau, je ne le vis pas comme quelque chose de désagréable ! C’est bizarre c’est tout.

    Je me suis débarrassé du Pall Mall et, en cas de coup dur, me suis « équipé » de Golden Virginia (j’en ai fumé deux aujourd’hui car je me sentais stressé).

    Je lis que les symptômes de manque arrivent au bout de 15 jours / 3 semaines, pourtant j’y suis confronté depuis que je suis passé au Pueblo, est-ce normal ? Va-t-il y avoir un moment où le manque va s’accentuer ? Je suis preneur de toutes vos expériences !

    A bientôt et toutes mes félicitations à l’auteur de ce site !

    1. En effet, normalement le manque ne se fait pas sentir immédiatement car les MAO restent bas pendant 15 jours 3 semaines.
      C’est seulement à partir de ce moment là que le manque se fait sentir complètement et est très difficile à vivre. En effet, le manque physique vécu est alors exactement le même que celui vécu lors d’un manque d’héroïne. Mais à la différence près que le manque physique des additifs du tabac est encore plus difficile à vivre que le manque d’héroïne ! C’est dire si les additifs sont une vraie drogue dure et donc cela explique pourquoi la plupart des méthodes de sevrage échouent, car on ne se sèvre pas facilement d’une drogue dure !

      Alors, si vous ressentez immédiatement une différence avec le Pueblo, c’est que vous êtes devenu extrêmement dépendant des additifs du tabac et que leur manque est et sera donc très difficile à gérer.
      C’est pourquoi je ne pense pas que passer du PALL MALL au Pueblo directement soit une bonne idée et je pense que vous avez raison de passer par l’étape intermédiaire du Golden Virginia qui est deux fois moins chargé que le PALL MALL.

      L’émotivité liée au manque est tout à fait normale car les IMAO sont des antidépresseurs et donc peuvent entraîner des coups de blues, des changements d’humeur, voire une dépression.

      C’est pourquoi, vous devez faire un sevrage tout en douceur car votre forte dépendance va nécessairement compliquer le sevrage. Il va falloir vous armer de patience, le temps que votre organisme s’habitue à ne plus avoir sa dose de drogue dure et d’antidépresseur. Le temps et la patience seront vos seuls alliés dans ce sevrage progressif des additifs.

      Courage, tenez-nous au courant de la suite !

      1. Alors en effet, le changement a été un peu brutal !
        J’ai eu droit toute la journée aux mêmes effets que lors d’une tentative d’arrêt « classique », c’est à dire un manque fort et continu.
        Ça passe bien avec le Golden Virginia, je vais le fumer tranquillement avant de passer à quelque chose de plus léger !

        Pour l’expérience, j’ai été servi :)

        1. En effet, avoir droit à un effet de manque aussi rapide est un signe évident de votre forte dépendance aux additifs, ainsi, il va falloir faire preuve de patience et de doigté pour que votre organisme s’accoutume petit à petit à la désintoxication.
          C’est une question de temps et de patience.

          Ainsi il est plus prudent, puisque vous supportez bien le passage au Golden Virginia d’attendre 3 semaines et que votre consommation soit inchangée avant de passer à un tabac moins chargé en additifs.

          Tenez-nous au courant de toutes les étapes de votre sevrage et de votre ressenti. Votre témoignage aidera de nombreux autres fumeurs, soyez-en certain.

          Courage et patience !

          1. Je suis « remonté » à un tabac à 8% finalement, j’étais dans un état pas possible avec le Pueblo et même le Golden Virginia. L’impression d’avoir la tête dans un étau, principalement le soir. Seul le fait d’aller dormir me soulageait !

            Ça va bientôt faire 3 semaines que j’ai arrêté le Pall Mall (Je suis passé aux Winston après 5 jours de Pueblo/Golden Virginia). Bilan : je suis plus tendu que d’habitude et j’ai même fait une petite colère inhabituelle mais c’est largement vivable.

            Le seul souci, c’est que ressentir ces effets en diminuant seulement de 2%, je sens que ça va être looooong de descendre progressivement.

            1. Du PALL MALL à 10 % au Winston à 8%, vous avez déjà gagné 2%, ainsi, cela va être long, mais au bout il y a la libération, pourquoi vouloir aller plus vite si cela échoue ?
              Le sevrage progressif s’impose à vous du fait de votre forte dépendance et chaque fois que vous pourrez changer sans trop de problèmes, il faudra le faire.
              Mais sans aller vite, pour ne pas avoir tous ces problèmes qui vous rendent la vie invivable.
              C’est bien un question de patience et de doigté dans votre cas.
              Courage et merci de nous tenir au courant régulièrement de votre progresion !

              1. Bonjour,

                Je passe donner quelques nouvelles.

                J’ai donc fait une « cure » de Winston pendant 3 semaines : assez difficile à vivre, l’impression d’avoir la tête dans un étau et particulièrement le soir. Au point que ça en devenait compliqué de voir du monde, sans compter que je n’avais, je crois, aucun moment de « détente », à part au coucher (quand on dort, c’est plus simple !).

                C’est passé au bout de 3 semaines (avec 3 jours compliqués à cette période) et j’en ai profité pour descendre au Camel à 6%. 2/3 jours compliqués suite au changement, ensuite ça s’est très bien passé.

                Après 3 semaines, je suis encore descendu au Golden Virginia et, pareil, 2 jours compliqués à gérer. Là, ça fait une semaine que j’y suis et ça se passe bien, quasiment normalement.

                Reste plus qu’à attendre !

                1. Excellent !
                  Finalement, c’est le démarrage du sevrage qui a été difficile à gérer, ensuite votre organisme s’est habitué et ce, de plus en plus rapidement.
                  Vous voilà donc revenu au Golden Virginia que vous aviez été contraint d’arrêter il y a un mois et demi seulement (si je compte bien). Donc, le sevrage progressif est vraiment efficace.
                  Désormais vous êtes à 4% d’additifs, soit 6% de gagné par rapport aux PALL MALL.

                  Félicitations, tenez le cap et venez nous donner des nouvelles des prochaines étapes.

                  1. Bonjour,

                    Je ne reçois pas de confirmation d’inscription au forum, je me permets donc de poser mes questions ici.
                    Tout d’abord, ça y est, je suis passé aux sans additifs depuis 3 semaines (du Pueblo, après 3 semaines de Fleur du Pays).

                    C’est largement gérable et je commence à accorder moins d’importance à la cigarette. Je me demande plusieurs choses :
                    En vous lisant, je vois que le Fleur du Pays ne contiendrai pas d’additifs sucrés, est-ce donc considéré comme un sans additif (en gros : suis-je en sevrage complet depuis 3 semaines ou 6 semaines) ?
                    Sur la cure de 6 semaines à 3 mois de tabac à 0%, j’avoue que j’ai du mal à suivre. Il est dit à plusieurs reprises que les additifs mettent 3 semaines à ne plus faire effet : que se passe-t-il pendant les semaines qui suivent ?
                    Et tant que j’y suis, une petite dernière : j’ai cru voir que les feuilles à rouler type OCB noir (gomme arabique naturelle) n’amenaient pas de dépendance particulière, pourriez-vous me le confirmer ?

                    En fait, si je pose ces questions c’est que j’ai eu « l’excellente » idée de m’arrêter d’un cou sec il y a une semaine, ça a été un bel échec (ça n’a pas été l’idée du siècle, j’avoue). Résultat, j’ai du mal à réaliser s’il s’agit du manque d’additifs ou d’un quelconque manque psychologique.

                    Désolé pour toutes ces questions. En tout cas, je suis bien content d’être arrivé à l’étape des sans additifs ! Merci à vous pour ce site.

                    Bon réveillon :)

                    1. Bonjour,
                      Il y a des problèmes avec l’envoi de mails chez FREE, certain mails ne sont pas envoyé sans aucune raison, alors que d’autres le sont. Normalement, à chaque nouveau commentaire, je reçois un mail et je n’en ai pas reçu pour ce commentaire !
                      Est-ce que vous avez demandé ou effectué la procédure pour changer de mot de passe ?
                      Est-ce qu’une nouvelle inscription avec le même mail est possible ou non ?
                      Je découvre phpBB3 et je n’ai pas encore la maîtrise de cet outil.

                      Le FLEUR du PAYS n’est pas un sans additifs puisqu’il en contient un peu, mais ses additifs sont des conservateurs ou des agents de texture, ce ne sont pas des agents de saveur sucrés et donc en général ne créent pas de dépendance physique. Néanmoins certaines personnes sont sensibles à tous les additifs et ressentent aussi le manque des additifs non sucré pour des raisons que la science n’explique pas.

                      Pour la durée du sevrage, nous avons remarqué d’après les retours de défumeurs que cette période est variable d’un fumeur à l’autre. Certain y arrivent en quelques semaines, d’autres en quelques mois. C’est uniquement à partir du retour des fumeurs que l’on peut se baser puisqu’il n’existe aucune étude scientifique permettant de dire au bout de combien de temps le sevrage est fini.

                      D’après beaucoup de fumeurs de tabac à rouler, la gomme arabique ne crée pas de dépendance physique, c’est ce que disent une majorité de fumeurs puisque cela n’a pas eu d’influence sur leur arrêt. Mais d’autres certainement vont ressentir une différence, c’est pour cette raison que vous seul pouvez savoir si la gomme arabique crée ou non un manque chez vous : en passant au papier sans colle, vous verrez bien si vous ressentez une différence ou non !

                      Pour l’arrêt, chacun le vit différemment, certain ont besoin de diminuer progressivement le nombre de cigarettes, d’autres ont besoin d’un déclic psychologique.

                      Que s’est-il passé lorsque vous avez tenté l’arrêt ? Comment l’avez-vous vécu ? Avez-vous eu faim ? Toujours envie de manger ? Que s’est-il passé qui a empêché l’arrêt complet ?

                      Joyeuses fêtes et meilleur voeux pour 2013. :)

                    2. Bonsoir,

                      Quelle rapidité :)
                      (Tiens, je n’arrive pas à répondre à la suite de votre commentaire)

                      Après quelques tests sur le forum :
                      – Quand je tente de me connecter, j’ai ce message : « Le nom d’utilisateur indiqué est actuellement inactif. Si vous avez des problèmes pour activer votre compte, contactez l’administrateur du forum. »
                      – Je ne reçois pas de mail non plus après réinitialisation du mot de passe.
                      – Impossible de créer un nouveau compte avec la même adresse, ça m’indique : « Cette adresse e-mail est déjà utilisée. »
                      J’essaierai avec une autre adresse !

                      Pour la tentative d’arrêt, pas de faim particulière mais une grosse agitation, je ne pensais plus qu’à la clope. J’ai eu l’impression de perdre quelque chose de vital ! J’ai pas tenu 24 heures résultat, c’était inutile de me mettre dans un tel état. J’ai donc recommencé à fumer et après quelques tafs j’étais « défoncé », donc calmé ! Le contrecoup de cette agitation a été une grosse baisse de moral, j’ai mis 4 jours à m’en remettre…

                      Il faut donc que j’arrête de me prendre pour un cobaye et que j’y aille plus doucement :p

                      En tout cas, je vois depuis que j’ai encore un certain « besoin » de mes 2 clopes du matin, les autres ne me font pas d’effet particulier et je commence à prendre conscience que je les fume plus par habitude !

                    3. Bonsoir,
                      WordPress permet d’imbriquer au maximum 10 commentaires, les suivants ne s’imbriquent pas.
                      Je vous ai envoyé un mail.

  22. Bonjours à tous
    J’ai 43 ans , je suis fumeur depuis plus de 20 ans ( Marlboro light et très souvent Phillip Morris Bleu) je suis tomber par hasard sur votre site qui ma fait un déclic ,cela fait plus d’1 mois maintenant que je fume uniquement des cigarettes Pueblo (sans additifs ) comme ça ,du jours au lendemain après avoir lu des témoignages ici meme ,et je dois vous dire que je n’ai aucune sensation de manque d’additifs ,je fume la Pueblo tout comme ma bonne vieille Phillip Morris Bleu ,mon objectif est L’ARRET DEFINITIF de cette ruine pour la santé et le porte monais ,d’après vous ,suis je sur la bonne voie ?

    Merci pour votre réponse ,et de cet excellent site.Cordialement

    1. Votre cas est exceptionnel, vous faites parti des rares chanceux qui ne sont pas beaucoup dépendant alors que vous avez fumé les cigarettes les plus addictives qui soient : les Marlboros.

      Y en a qui ont vraiment de la chance !

      Oh oui, si vous ne ressentez aucun manque physique, c’est que votre seule dépendance est psychologique et comportementale, ce sont des dépendances qui en comparaison de la dépendance physique ne créent pas de manque insupportable à vivre.

      Donc, il ne tient qu’à vous de prendre la décision est de vous y tenir !

  23. Les arguments à propos de l’addiction, non pas à la nicotine seule mais à l’association nicotine/additifs dans le tabac et le papier, sont plutôt convaincants. Fumeur de roulées depuis 30 ans, j’ai échoué à me sevrer totalement, après une période d’abstinence totale de 3 mois ! (sans patch mais avec des gommes nicorette peu dosées, + rouler une cigarette chaque matin, que je gardais en main ou en attente sur le bord de mon cendrier… sans jamais l’allumer !… juste pour ne pas souffrir du manque comportemental !). Bon, la question des additifs me semblant pertinente, je viens de troquer mon bon vieux Bergerac pour Fleur du Pays, et je n’aurai aucune difficulté à utiliser le papier JOB non gommé (si j’en trouve..), puisque je le faisais quand j’étais plus jeune (je trouvais ça amusant et + rétro).
    Une seule chose m’étonne cependant : ce forum est actif depuis 2 ans et je ne vois aucun « post » victorieux du genre : « Ouaahh ! ça y est ! j’ai réussi grâce à la méthode proposée et je n’ai pas fumé une seule cigarette depuis 15 jours, sans trop ressentir les effets du manque! « … Est-ce à dire qu’au bout du compte ça ne marche pas trop bien ?… ou bien alors que les gens sont bien ingrats s’ils ont réussi mais ne le disent pas ?… Bon ! Ne soyons pas pessimistes. Je vais jouer le jeu et si ça marche, je vous promets que je vous le dirai ! Merci, et bien cordialement. GL

    1. En effet, il y a peu de retours, ce qui est fréquent sur un site gratuit où l’on ne paye rien. Les gens ne font pas de retour, je suppose que si les gens avaient échoués, ils seraient venus le dire !
      Merci du retour.

  24. Bonjour,

    Je découvre votre site cette nuit d’insomnie en surfant au hasard sur le prix de mes Camel orange… Ça fait longtemps que je veux m’arrêter mais je n’y arrive pas, tout me colle à ma clope…

    J’ai lu au moins la moitié des articles, assez pour vous rejoindre et de tenter par là un nouvel espoir…

    Je fume depuis mes 14 ans et je suis à plus d’un paquet depuis l’âge de 18 ans… Et j’en ai bientôt 48 !!!

    J’ai stoppé ce fléau plusieurs fois mais il est revenu pour un rien sans cesse, au bout en général de 18 mois environs.

    Je suis sous Effexor (je vais chercher s’il est avec imao) et je veux découvrir et apprendre votre méthode, Luciole.

    L’ennui, c’est que je viens de faire le plein de cartouches en vue de l’augmentation des prix mais ceci me donnera le temps de la préparation psychologique et de la lecture de çe site désormais.

    J’ai donc un mois de battement pour comprendre comment ça marche et me battre pour y arriver ! Déjà, je passerai aux Gauloises rouges, c’est déjà mieux ? J’espère que oui car c’est ce que fume mon frère et je ne les trouve pas si mal même si je fume très rarement autre chose que « mes » Camel.

    J’ai vu une tabac oblongue pendant 2 ans en vain. Prix du Champix longtemps pour rien. Bref : à part votre méthode, que faire puisque même l’acuponcture n’a absolument rien donné ? Il reste l’hypnose, j’y pense mais je n’arrive pas a me décider.

    L’information est déjà essentielle : savoir qu’on se fait truander par les fabricants de façon si aberrante me laisse pantoise. Comment les législateurs peuvent-ils laisser faire cela ? Je pense que je n’ai pas encore tout lu sur votre site et que je vais y passer du temps.

    Une dernière chose : merci – un grand merci ! – pour l’existence de votre site qui permet, outre cette information, de pouvoir se sentir moins seul(e) face à son problème dans une société pour quille fumeur est un lâche et de plus en plus un paria.

    J’espère ne pas avoir été trop longue…

    À bientôt je l’espère.

    1. Non, vous n’avez pas été trop longue, bien au contraire votre témoignage éclaire la politique menée contre le tabac sous son vrai jour : du vent !

      On culpabilise les fumeurs de fumer tout en censurant les recherches de Jean Pol Tassin qui est le seul à dire la vérité. On fait croire qu’il s’agit d’une question de volonté alors que les additifs rendent encore plus dépendant que l’héroïne et que la volonté ne peut rien face à une drogue dure, sauf exceptions.

      Force est de constater que l’on persiste dans la voie totalement inefficace de l’augmentation des prix, car même cher, celui qui est dépendant physiquement d’une drogue dure ne peut pas lutter contre sa dépendance.
      Et persister à accuser la nicotine et à promouvoir les médicaments inefficaces tout en culpabilisant les fumeurs est criminel.

      À défaut de jeter votre tabac, essayez de fumer parallèlement du tabac sans additifs pour préparer le terrain de la désintoxication. Des témoignages dans les pages du site précisent avoir réussi à arrêter ainsi, sans avoir auparavant connaissance de la dépendance aux additifs sucrés. Donc, plus tôt vous commencez le sevrage, mieux c’est. Ne fumez vos CAMEL que lorsque vous ressentez le manque trop fortement. Le reste du temps, fumez des sans additifs.

      Ce gouvernement n’est pas prêt à vous aider à arrêter car même avec un tabac très cher, la dépendance à une drogue dure persiste.

      La politique anti-tabac de ce gouvernement (et des précédents) est criminelle.

      1. Bonjour Luciole,

        Merci de votre réponse. J’ai trouvé le moyen d’attraper la crève (sans diminuer la cigarette pour autant !) et je n’ai pas eu l’énergie de me concentrer sur les tableaux. Je vais donc chercher ce qui me conviendrait le mieux dans les « sans additifs ». Il y a quelques mois, j’avais acheté du papier « Éléments » sur Internet pour me mettre à rouler mais pas encore de tabac. J’ai aussi des cigarettes vides avec filtre  » Smoking Deluxe » mais je crains que ce soit aussi inconnu et qu’il m’a faille réinvestir or j’ai de graves soucis financiers en ce moment (entres autres à cause de cette addiction aux additifs…).
        Je parlais des Gauloises rouges, ceci suffirait-il dans un premier temps ?
        Je pourrais au moins les tester une journée…
        Je vais consulter les tableaux pour me faire une idée en attendant votre réponse…
        Merci aussi de l’info pour JP Tassin, je vais voir ce que je trouve sur lui.

        Cordialement

        1. Bonsoir,
          Pour l’instant, faites selon vos capacités financières. Si vous ne pouvez pas passer aux sans additifs ou rouler du tabac sans additifs, alors faites comme vous le pouvez.

          Mais tant que vous fumerez des additifs, vous resterez dépendante, les Gauloises rouge ont 6,5% d’additifs (contre 7% pour les CAMELS, ainsi, je ne crois pas que cela change grand chose). De plus leur dosage en additifs sucrés n’est pas communiqué par le fabricant contrairement aux autres marques comme vous pouvez le voir dans cette page.

          Donc difficile de dire quoique ce soit de plus.
          Dès que vous pourrez rouler des sans additifs, faites-le, rien que de rouler ses cigarettes permet déjà de faire des économies.

          1. Bonjour,

            J’ai pu télécharger et retravailler pour moi vos tableaux et aller avec…chez un buraliste !!! j’en suis ressortie avec des Benson Gold et du Che, j’ai passé la journée aux benson et pour le moment, je les trouve douces et sympa, mieux que les Camel !!! je vais donc suivre vos conseils…
            Ce soir, je vais prendre ma rouleuse (dont je ne sais aps me servir mais j’ai trouvé des videos sur utube) et je vais rouler du Che. Je vous tiens au courant, je vais tout faire pour tenir ! NB : mon frère est à la e-cigarette depuis presque 2 semaines, ça me booste !

            Cordialement

            1. Le CHE risque de vous changer par rapport aux blondes car c’est un mélange de tabac brun et blond, donc plus fort en goût qu’une CAMEL.

              Les rouleuse sont faciles à utiliser en général, une fois que l’on a pris l’habitude des roulées, on ne peut plus fumer des manufacturées qui ont trop d’additifs dans le papier, ce qui change le goût et le rend finalement sec et mauvais.

              Le problème de la e-cig, c’est que très peu arrivent à l’arrêter et dépensent beaucoup d’argent avec les recharges. De plus, personne ne connaît vraiment la composition des liquides ni leur effet réel. Vous êtes donc des cobayes en quelque sorte…

              Tenez-vous au courant.

              1. Bonjour,

                Merci pour les infos sur le Che, il me tarde de trouver le temps de tester ma rouleuse automatique peut-être ce soir si je ne rentrepas trop tard.

                Les Benson Gold sont top, je croise les doigts mais je les préfère aux Camel ! J’ai une pharyngite et elle ne me font pas mal à la gorge. J’ai, pour le moment, tendance à fumer un epu moins…

                J’ai rencontré par hasard à l’arrêt de bus un fumeur de roulées qui a l’air très au fait des additifs et on va prendre un pot ce soir. Je veux lui demander de m’apprendre à rouler à la main. Mais il me dit que la nicotine est tout aussi dangereuse et addictive (il fume du 0% et ne par vient pas à arrêter). je vais voir ce soir pour son papier, il m’a montré du OCB.

                Ce qui donne le cancer, c’est la nicotine ou le reste ?

                A beintôt

                Cordialement

                1. Non, la nicotine n’est pas du tout addictive, les recherches scientifique du professeur TASSIN le prouvent ainsi que les arguments du professeur MOLIMARD. Voir à ce sujet cette conversation avec BloranG du 5 juillet 2012

                  Si votre rencontre n’arrive pas à arrêter c’est à cause de ses dépendances psychologiques et comportementales, pas à cause de la nicotine : Voir cette conversation avec Poumtac

                  Néanmoins, il est vrai que de rares personnes n’arrivent pas à décrocher même des sans additifs. la dépendance physique aux additifs est à vie d’après le professeur TASSIN et certains ne peuvent pas s’en sortir. En général, l’arrêt des sans additifs se fait très facilement justement. Voir cette conversation avec patdereims qui elle non plus n’y arrive pas

                  Ce sont essentiellement les goudrons qui donnent les cancers.

                  1. Merci de cette réponse très complète. J’ai roule ma première cigarette hier soir et je l’ai trouvé délicieuse ! Il paraît qu’il y a un effet placebo intéressant : la satisfaction à se faire ses cigarette soi-même… E tous cas, avec moi, ça marche. Même si je reconnais que le confort n’y est pas, je suis encore très nulle à cet art…
                    J’attends une réponse de mon médecin au sujet de mon antidépresseur (IMAO ou non) car mes recherches a ce sujet ne donnent rien.
                    Pour le moment, les Benson Gold me conviennent merveilleusement alors qu’avant de découvrir votre site, je n’aurais pas changé de marque pour tout l’or du monde ! J’attends les premiers symptômes du sevrage avec calme et détermination en sachant que je peux venir trouver de la motivation ici…
                    Je parle beaucoup de cette découverte autour de moi et je réalise que beaucoup de fumeurs sont comme je l’étais : ils savent sans savoir quoi faire pour échapper aux additifs : on n’imagine pas que le 0% est en fait facile à trouver, il faut juste…vos tableaux…

                    Merci pour tout, donc. Et surtout ne nous lâchez pas !!! En effet ne fumant pas, vous avez un sacre mérite, je n’en aurais pas le courage à votre place.

                    Cordialement

                    1. Bonjour,
                      Rouler devient de plus en plus facile avec le temps, c’est une question d’entrainement.
                      Intéressant l’effet placebo, je l’ignorais.

                      Je ne pense pas que l’EFFEXOR soit un IMAO car dans ses interactions avec d’autres médicaments il est dit :

                      Inhibiteurs de la monoamine oxydase (imao: voir la rubrique «ne prenez jamais effexor lp 37,5 mg, gélule à libération prolongée dans les cas suivants:« ).

                      source

                      Vous n’auriez pas changé de marque car votre organisme est habitué à avoir sa dose de drogue dure venant de cette marque et changer de marque signifie pour l’organisme une perturbation. Donc, votre organisme aurait réagi et vous auriez remarqué en refumant votre marque habituelle que tout va bien mieux, ce qui vous aurez convaincu que votre marque est vraiment faite pour vous.

                      A aucun moment, vous n’imaginiez que votre marque est en réalité une drogue dure plus difficile à arrêter que l’héroïne. Maintenant que vous le savez et que vous connaissez les effets possibles d’un sevrage, vous allez pouvoir vous désintoxiquer en sachant ce que vous faites.

                      Vous allez vivre en toute conscience les effets du sevrage, ce qui est bien mieux que de les vivre sans comprendre ce qui se passe.

                      Rassurez-vous, je ne lâche rien tant que le professeur TASSIN n’obtient pas le NOBEL pour sa découverte FONDAMENTALE !

                    2. Super pour nous tous !
                      Car oui, en effet, c’est une découverte vitale, en plus….

                      J’ai eu la confirmation de mon médecin : l’Effexor n’est pas un IMAO.

                      Je ne suis pas encore en mesure de fumer des Benson tous les jours faute de sous pour les acheter mais je vais tenter de voir si mon buraliste habituel échangerait mes Camel (encore une cartouche…) contre des Benson, pas évident mais en insistant gentiment…

                      Pas encore trouvé le temps de tester ma rouleuse. J’espère le faire ce soir.

                      En tous cas, je continue ma pub autour de moi pour ce site et je suis sidéré de l’effet d’inertie de l’attachement à « sa » marque de clope : « je sais, il paraît que ce sont les pires… » Bref : comme mois il y a peu… Nouvelle idée donc : faire goûter mes Benson Gold aux volontaires.

                      Je vais aussi sensibiliser les médecins que je connais, je suis bien convaincue qu’ils seront ravis de venir vous visiter ! Avez-vous déjà eu des réactions de généralistes ou de tabacologue ? Il est vrais que je n’ai pas encore tout lu ici.

                      Bonne journée et merci pour tout
                      Cordialement

                    3. Bonjour,
                      Faites comme vous pouvez, mais si vous avez acheté des cigarettes chez le même bureau de tabac, il connaît leur provenance !

                      Les tabacologues censurent les recherches du professeur Tassin et sont les pires opposants aux sans additifs, voyez ce commentaire d’un tabacologue (Patrick) -qui depuis a carrément supprimé son propre site- dans ce commentaire du 3 septembre 2010

                      Le pire est là, les tabacologues censurent les recherches du professeur Jean Pol Tassin ! Si vous comptez sur les médecins et les tabacologues, je vous souhaite bon courage !

                    4. Bonsoir,

                      Vous avez raison, je ferais mieux d’en parler aux toubibs quand j’aurai arrêté de fumer… Les toubibs que je connais ne me croiront que si je leur prouve les choses par des actes.

                      En tous cas, même si le site « Icoach » est gratuit, je ne le recommande pas car il m’a revue de mails non demandés du style « supprimez une des pièces où vous fumez » (dans l’objet du message), bref : des conseils comportementalistes que je ne supporte pas. Mais ça peut convenir à d’autres ?

                      Je ne peux toujours pas acheter mes Benson. Résultat, je suis accroc de mes Camel et pas assez patiente pour prendre le temps de rouler ce soir…donc rien a vous apprendre sur mon évolution pour le moment. Encore une semaine.

                      Il paraît que, sur le plan de la dépendance psychologique, il faut se donner un objectif dans le temps ? Si je me donne 6 mois pour arrêter complètement, c’est réaliste (même si je sais que c’est au cas par cas) ?

                      Bonne soirée à tous

                    5. Bonsoir,
                      Il est difficile de se prononcer sur la durée du sevrage car cette durée est intimement liée à votre dépendance.
                      Les différents témoignages sur le site nous disent d’être prudent car chacun vit différemment ce sevrage, certains le passent très facilement, pour d’autres, c’est une véritable épreuve.
                      Donc, le plus simple est de nous donner de temps en temps de vos nouvelles.

  25. Après 25 ans de royales menthol j’ai arrêté de fumer sur un pari avec une collègue de boulot. J’y suis arrivé non sans mal avec bronchites et (est ce dut au chamboulement que j’imposais à mon corps ?) une hypertension et une thyroïde qui n’a plus voulu avancer !
    Les patch m’ont rendu malade et les gommes à mâcher étaient détestables !
    J’ai tenue 5 ans … puis j’ai repris il y a 4 ans après de gros problèmes familiaux et pro, mais le manque a toujours était plus ou moins présent.
    J’ai donc repris avec des fortuna pendant 3 ans, puis je suis allé voir une « guérisseuse », ce qui m’a couté 20€ et m’a fait tenir 3 jours !
    Je me suis alors mise depuis 1 ans aux roulées fleurs du pays que mon fils fume.
    Puis je viens de parcourir votre site très intéressant et je viens de me mettre au pueblo en coupant le collant des feuilles.
    Il est vrai que je ne me trouve pas rassasié et que j’ai l’impression d’en fumer plus, mais aux vu de vos notes et des commentaires laissaient par les internautes je vais tenir le coup et je stresse déjà moins à la vu de mon paquet vide : hier matin j’ai tenue avec un fond de tabac sans me stresser plus que ça d’en manquer !!!
    je tiens peut-être le bon bout !!!
    En tout cas merci pour votre site et votre partage d’expériences ou l’on arrive a comprendre pourquoi cette dépendance est aussi forte.
    Au lieu d’augmenter le tabac le gouvernement et les tabacologues feraient mieux d’expliquer comme vous l’avez fait ici ce processus de sevrage. Mais on sait très bien tous pourquoi …
    Merci encore !

    1. Bonjour,
      Merci de votre témoignage et de vos encouragements.
      Tenez-nous au courant de votre progression.
      Merci

  26. Bonjour,

    J’ai découvert cette histoire d’additif en vous lisant.

    Je suis une grosse fumeuse (1 paquet par jour, parfois plus et ce depuis je pense 10 ans à ce rythme).

    J’ai découvert que mes cigarettes avaient 9.5% d’additif et je pense qu’elles sont au top à ce niveau la.

    J’ai décidée de faire un sevrage lent en changeant progressivement de marque de cigarettes pour baisser ma dépendance aux additifs doucement.

    mon objectif est de fumer des « fleur du pays » à rouler.
    J’en ai acheter pour les goûter et elles me conviennent bien.

    Mais aujourd’hui, ma première étape fut de changer de cigarette en y allant doucement avec 6.5% d’additif.

    Dans quelque temps je descendrais à 5% puis à 3%.

    pour le moment, j’ai l’impression après une cigarette de ne pas être parfaitement comblé mais la sensation s’arrête 5 minutes après avoir fumer donc ça se gère très très bien. Et puis je dois m’habituer au changement de goût.

    bref, je vous tiendrais au courant…

    1. Bonjour,
      Vous fumiez des Winfield ?
      Vous aller ressentir l’effet dû au changement de pourcentage d’additifs à partir de 15 jours-3 semaines. Si néanmoins vous avez ressenti immédiatement une différence, il est possible que ce changement soit difficile à vivre pour vous au bout de ces 15 jours-3 semaines.
      Dites-nous ce qui se passe à ce moment là.
      Merci de nous tenir au courant.

      1. je n’ai pas sentie de manque, mais une sensation que cet cigarette ne me comblé pas. c’est peu être le goût, la robustesse en gorge, bref, je vais voir.

        et oui c’était bien des winfield. et je pense qu’effectivement une descente douce est préférable vu les 9.5% d’additifs.

        1. Ce n’est pas le goût, malheureusement c’est vraiment le manque d’additifs qui se fait déjà sentir.
          Donc, cette sensation est à observer de près au bout de 15 jours-3 semaines.

        2. Après plus de 2 semaines, je viens aux nouvelles.
          Je me suis très bien adapté à mes nouvelles cigarettes et je pense que l’effet psychologique du defumage doit agir car depuis une semaine, je fume sans manque et sans stresse 5 cigarettes de moins par jour.

          J’envisage de passer au niveau suivant soit 5% d’additif car je suis actuellement à 6.5% alors que je suis parti de 9.5%.

          Pensez vous que ce soit trop rapide et que je dois attendre encore un peu ou alors puisque tout va très bien, je peux directement passer de niveau?

          Je précise que je ne suis pas pressée, je veux maximiser mes chances de réussite et tans pis si c’est un peu plus long, en revanche, stagner sans raison ne me semble pas inintéressant.

          1. Bonsoir,
            Très bon signe que votre consommation de tabac ait diminué.

            Néanmoins, il est préférable d’attendre 3 semaines complètes avant de changer de tabac puisque le taux d’IMAO revient vraiment à la normale au bout de 3 semaines.
            Donc, c’est vraiment à ce moment là qu’on voit réellement les effets du changement de tabac.

            Vous verrez vraiment si vous avez un manque d’additifs qui entraine une augmentation de la fume ou si votre consommation reste stable ou diminue.
            Dès lors vous pouvez passer à l’étape suivante.

            Merci de nous tenir informer et venez nous raconter votre vécu lors du prochain changement de tabac.
            Bonne soirée

            1. très bien, cela me semble raisonnable en effet, je vais donc attendre encore quelques jours et voir si ma consommation se maintient.

              Dans 1 semaine, si tout reste comme maintenant je passerais au stade suivant.

              c’est une sensation très agréable que de se dire que l’on fais quelque chose dans le bon sens sans se retrouver à fournir un effort incroyable pour se contrôler.

              j’ai pas mal d’espoir que cela réussisse pour moi.

              je me demande si vous avez des retour de personnes pour qui la méthode n’a pas fonctionné?

              1. Pour l’instant, ceux qui ont échoués ont effectué un sevrage total en passant directement au tabac sans additifs sans diminuer progressivement le pourcentage d’additifs fumés.

                N’empêche qu’il existera forcemment des personnes qui échoueront car la dépendance varie selon les personnes comme le rappelle J.P Tassin dans cette page : Variabilité de la dépendance selon les personnes

                1. très bien, cela fais 3 semaines, j’ai acheté assez de cigarette pour tenir jusqu’à dimanche. et comme la situation est stable, j’annonce officiellement (lol), que je change de niveau lundi (5%), j’espère trouvé une marque dont le gout me conviens bien.
                  je donnerai de mes nouvelles dans 1 semaine car je trouve ça bien que les nouveaux puisse savoir comment ça se passe avant de ce jeter à l’eau.

                  1. Bonsoir,
                    Parfait.
                    Il n’y a pas beaucoup de cigarettes à 5%, ce sont des FINES 120 ?
                    Merci de vos nouvelles.
                    A bientôt

                    1. me revoici après deux semaines avec mes fine 120. et bien que dire, exactement pareil que pour la première fois, j’ai mis 48 heures pour m’y faire et maintenant ça roule.

                      pas de manque, pas d’augmentation de ma consommation si ce n’est que progressivement je suis revenu à 20 cigarettes par jours, soit mon rythme initiale.

                    2. Bonsoir,
                      Merci de vos nouvelles.

                      Pourriez-vous ouvrir un fil de discussion sur FORUM SEVRAGE, cela faciliterai le suivi pour vous comme pour les autres lecteurs et raconter votre sevrage depuis le début jusqu’à maintenant ?

                      Au plaisir de vous lire.

  27. Bonjour, ce site est très intéressant, j’avais sentit une différence quand j’était passé de Camel à Dunhill, j’ai ensuite fumé du Fleur du pays pendant deux ans avec parfois des dunhill (20-30 cigarettes/jour) + les clopes « taxé » aux amis. Aujourd’hui déterminé à arrêter de fumer et après une rechute j’ai attentivement lu votre site.
    J’ai arrêté le tabac pendant 5 jours avec 3 nicorettes(2mg)/ jours, je me suis rendu compte que l’arret de la clope serait très difficile, et à quel point celle-ci avait envahi chaque moment de ma vie. J’ai repris depuis une semaine.
    J’essaye le domingo et le Original Blend Natural American spirit, avec des J♦B cartonnés et des filtres rizla croix/OCB.
    Ce que je peut en dire, ayant l’habitude d’un faible taux de nicotine (0.4 mg/cig environ) l’American spirit me semble très fort en nicotine (0.7 mg/cig) et une cigarette me calme pour deux heures avec parfois de légères nausées (ce tabac est LE meilleur que j’ai fumé), le domingo est plus âpres mais à un taux de nicotine plus faible (0.3- 0.4 mg/cig).
    Le plus frappant est que je n’ai plus la tête qui tourne à la première cigarette du matin d’où un certain manque de cette effet, mais en contrepartie, j’apprécie toutes les clopes que je fume dans la journée, la dixième a toujours cet effet décontractant. Je ne sais pas si j’me fait des film mais j’ai vite retrouvé ma consommation d’avant mon bref arrêt, et encore là aucune clope ne me calme mon envie de fumer compulsive, j’ai un effet très appréciable et décontractant mais je sens une grosse différence avec la periode Fleur du pays/dunhill, et je pense être face au sevrage des additifs.
    Je reste sur le site un moment jusqu’à mon arrêt complet (une semaine- deux ans …)

    Merci en tout cas.

    1. Bonjour,
      Qu’avez-vous ressenti quand vous êtes passé des CAMEL aux DUNHILL ? Combien de temps a duré cette sensation, ce trouble ? A-t-il disparu ?

      Le DOMINGO tout comme le FLEUR du PAYS a au minimum 0,3% d’additifs, mais cette faible dose a peu d’incidence en général. Alors, si vous avez du mal à arrêter, c’est qu’il y a une autre raison, reste à trouver laquelle !
      Aves-vous essayé le YUMA ? Ou le MANITOU ou le PEPE ? Peut-être sont-ils moins fort ?

      Êtes-vous resté dépendant aux additifs du tabac ? Vivez-vous encore le manque d’additifs en fumant des sans additifs ? J’ai l’impression que non !

      J’ai l’impression que vous avez une forte dépendance psychologique et comportementale et dans ce cas, il doit falloir remplacer cette dépendance par d’autres activités, d’autres pensées.

      1. Et bien lors de mon passage CAMEL => DUNHILL je n’était pas conscient du pouvoir addictif des additif, j’ai juste ressentie que les clopes ne me « calaient » pas autant que les Camel. J’ai continué car je voulais arrêter les clopes chimiques.

        Oui j’ai un tempérament très addictif et j’ai un inconscient très « puissant », de plus je suis très sensible. L’effet placebo est pour moi une vrai torture, car je ne suis jamais certain qu’une dépendance est réelle ou si c’est juste parce que je crois qu’elle l’est.

        Je n’est pas trouvé de YUMA (mais je cherchais du « YUM »…) j’ai trouvé seulement le domingo et le american spirit, je verrai pour le MANITOU ou PEPE, Mais je pense pouvoir me satisfaire du domingo/american spirit. Déjà le fait que je fume des DUNHILL/ Fleur du pays depuis longtemps m’aide bien, je ne supporte plus les clopes type Camel, Lucky strick, je ne sens pas le tabac, seulement le gout chimique. Même si on m’en propose je ne prendrai plus « d’indus ».

        Comme dit précédemment entre l’effet placebo et mon tempérament fragile, je suis un peu dans le brouillard, je donnerais des nouvelle d’ici quelques semaines quand à l’évolution de mes symptômes. En ce moment, très irritable et irascible depuis l’arrêt de la semaine dernière et la reprise du week end dernier.

        Effectivement il va falloir que je change radicalement mes habitudes quand j’arrêterai la clopes (profiter d’un déménagement, changement de travail)

        En tout cas encore merci pour votre excellent travail et ce site très bien fait.

          1. Ce n’est pas grave, j’en fais moi-même beaucoup, sinon, transmettez moi votre commentaire corrigé par mail et je le remplacerai !

            1. re ! Quelques nouvelles;
              Ca fait donc trois grosses semaines que je fume du sans additif, je suis finalement passé a l’American Spirit, un peu dure à trouver mais il est très bon.

              J’ai eu des moments un peu dure, très irritable et énervé.
              Depuis une semaine ça va mieux, Y’a deux truc qui ont changé depuis que je ne fume plus du tout d’additif, assez dur à expliquer:
              D’une part quand je fume un truc ne se passe pas comme avant , j’ai souvent envie d’en enchainer une direct derrière mais les rares fois ou je l’ai fait, à part des nausées cela n’a pas calmé mon envie de fumer, d’autre part, paradoxalement, j’apprécie plus toutes toutes les clopes que je fume (environ 10 par jours) et au travail je n’ai plus « l’appel de la clope ».
              J’arrive mieux à gérer ma conso et à me raisonner.

              Je pense pas arrêter trop vite, je vais continuer comme ça pendant quelques semaines.

              Je repasserai donner des nouvelles.
              Bye

              1. Bonsoir et merci de vos nouvelles,

                Les additifs sucrés du tabac deviennent des antidépresseurs lors de leur combustion, donc, il est normal que leur absence change l’humeur.

                Ensuite, vous dites :

                D’une part quand je fume un truc ne se passe pas comme avant, j’ai souvent envie d’en enchainer une direct derrière mais les rares fois ou je l’ai fait, à part des nausées cela n’a pas calmé mon envie de fumer

                C’est tout simplement le manque d’additifs ! Comme vous ne fumez plus d’additifs, vous êtes en manque et donc votre cerveau vous demande d’en fumer une de plus en espérant combler ce manque qui ne sera pas comblé puisque vous ne fumez plus d’additifs.

                Vous dites aussi

                d’autre part, paradoxalement, j’apprécie plus toutes toutes les clopes que je fume (environ 10 par jours) et au travail je n’ai plus « l’appel de la clope« .
                J’arrive mieux à gérer ma conso et à me raisonner.

                Je n’ai pas bien compris si vous n’appréciez plus du tout toutes les clopes ou si au contraire vous les appréciez encore plus.
                Que vous arriviez mieux à gérer votre consommation est un très bon signe.

                Merci de nous tenir au courant de la suite,
                Bonne soirée

                1. Bonsoir, et bien j’apprécie mieux toutes les clopes que je fume dans la journée, alors qu’avant c’était surtout la clope du matin. Maintenant chaque clope me détend, enfin c’est dure a expliquer les trois premières lattes me détendent puis après cela me frustre un peu, comme vous dite ça doit être le manque d’additif. En tout cas je pense avoir passé le plus dure.

                  Une autre choses, l’odeur des clope de mes collègues, de celle avec additif en général, me répugne alors même que je suis en train de fumer.

                  Merci de votre soutient.

                  1. Bonsoir,
                    Je comprends mieux maintenant, merci.
                    Il est vrai que lorsque l’on est habitué à fumer naturel, on trouve que les cigarettes avec additifs puent, et c’est vrai, elles puent !
                    Pouvez-vous faire un fil de discussion sur le forum pour que votre sevrage profite au plus grand nombre ?
                    Merci

  28. Bonjour et bravo pour ce site réellement d’information pour les fumeurs.
    Pouvez-vous me confirmer qu’il existe des cigarettes Yuma douces et très douces ? Sont-elles toujours sans additifs même dans le papier ? Qu’en est-il sur ce point pour les cigarettes American Spirit jaunes douces ? Le tabac à rouler Yuma doux (paquet jaune) contient-il des additifs car on lit sur le net que les tabacs à rouler vendus en France sont différents de ceux vendus par exemple en Allemagne etc. Ce qui signifierait que pour obtenir un droit d’importation, les états imposeraient peut-être l’utilisation ou la non utilisation de certains produits… Qu’en pensez-vous ? Où peut-on trouver de vraies infos sur ces points ?

    1. Toutes les cigarettes manufacturées (avec ou sans additifs dans le tabac) contiennent des additifs dans le papier. En effet, une fois allumée, la cigarette se consumme toute seule grâce à ces additifs. S’il n’y avait pas d’additifs dans le papier, la cigarette s’éteindrait dès que l’on ne tire plus dessus comme le font les roulées.

      Il existe des YUMA légères, pour les manufacturées, ce sont les jaunes. Je ne crois pas qu’il existe différents tabacs à rouler YUMA.

      Je ne sais pas s’il y a une différence entre les tabacs vendus en France et en Allemagne, vous pouvez trouver la composition des tabacs et cigarettes pays par pays dans cette page : Des fabricants indiquent les additifs (ingrédients) utilisés dans la composition des tabacs pays par pays!

      Mais ce sont les informations données par les fabricants eux-mêmes !

  29. bonjour,
    fumeur de chesterfield rouge, tres sensiblement egale au Marlboro rouge, j’ai donc suivi votre tableau:
    MARQUE  % ADDITIFS GOUDRONS NICOTINE CO
    MARLBORO rouge 9% 10 mg 0,8 mg 10 mg
    GAULOISES Blondes bleues 6,5 % 10 mg 0,8 mg 10 mg
    PETER STUYVESANT Rouge 3 % 10 mg 0,8 mg 10 mg
    YUMA jaune 0 % 8 mg 0,8 mg 9 mg
    mais ne trouvant pas de yuma je me suis arrêté au peter rouge.
    je précise que j’utilise du tabac à tuber (marboro rouge puis, gauloise blonde bleu…), pouvez vous me confirmer que cela est égal au cigarette au niveau des dosages.
    je prend mon tabac à tuber en Belgique.

    maintenant, j’aimerais diminuer au fur et à mesure mon taux de nicotine et de goudron.

    Que me conseillez vous en dosage, progression, et donc comme tabac.

    1. Bonsoir,
      Comment s’est passé le sevrage des Chesterfield aux Peter Stuyvesant ? Avez-vous ressenti un manque ?

      Pour la suite, il existe plusieurs marques à 0%, la liste est dans cette page : CIGARETTES MANUFACTUREES : Pourcentage d’additifs et taux de nicotine, goudrons, monoxyde de carbone (CO) qui vous donne le tableau des additifs en téléchargement libre.
      Vous pourrez trier le tableau comme indiqué dans la page du sevrage des additifs.

      Vous avez aussi des photos de paquets avec pourcentage d’additifs ici : PHOTOS de paquets de cigarettes avec pourcentage d’additifs.

      Remarquez que ces deux pages sont aussi disponibles pour les tabacs à rouler (voir le MENU sous l’image d’entête).

      Passer de 3% à 0% va entraîner un manque, alors, perso, soit je passerai aux BENSONS & HEDGES Silver Slide à 2% paquet gris argent à ne pas confondre avec les Slides qui sont à 5% paquet de couleur noire.

      Puis je tuberais du tabac inf à 0,5%, puis du 0% et enfin, je roulerai mes cigarettes moi-même sans les tuber (pour se sevrer des additifs du papier).

      Sur cette page vous avez la composition des différents tabac indiqués par les fabricants : Des fabricants indiquent les additifs (ingrédients) utilisés dans la composition des tabacs pays par pays!

      Tenez-nous au courant de votre progression et de votre ressenti.

      Félicitations pour le parcours déjà réalisé.

      1. merci pour toutes ces infos.

        si j’arrive à 0% et à réduire d’autant nicotine et goudron, je crois que j’aurais fait un grand pas vers l’arrêt du tabac. le chemin est encore long, mais vous m’avez ouvert les yeux.
        Je vous informerais des progrès.

        Pouvez vous me confirmer que cigarettes et tabac à tuber du meme nom (ex:BENSONS & HEDGES Silver Slide, si cela existe en tubage bien sur) respecte bien les meme dosage?

        1. Je ne crois pas que le BENSON & HEDGES Silver Slide existe en tabac à tuber.
          En France les boîtes de PALL MALL Bue et rouge sont à 2%, mais je ne suis pas certain qu’elles existent en Belgique, vous pouvez voir leur photo dans le MENU Photo (Photo de tabac à rouler).
          Puis je passerai au FLEUR du PAYS (inf à 0,3%) et pour finir du sans additifs à 0% (vous avez le choix) par ordre alphabétique :
          – AMERICAN SPIRIT
          CHE 
          – FREE JACK
          – INTERVAL 100% tabac
          – INTERVAL Origine Colombie
          – MANITOU
          – PEPE
          – PUEBLO
          – YUMA

          1. je vous remercie énormément pour tous ces conseils et de votre temps.
            Une dernière question:
            comment peut on connaitre l’épaisseur du papier utilisé, ou que l’on utilise quand on tuber ou roule, et que représente le type À ou B, car je remarque que cela influe sur les dosages (voir Pall Mall du dernier lien)

            Encore un grand grand merci!

  30. Super site et merci pour les infos. Je viens de comprendre enfin pourquoi après avoir fumé un cigare (un gros) je ne me sens pas rassasié de tabac et donc pourquoi en général j’allume une cigarette après… à cause de ces agents de texture…

    Bon je suis un fumeur de Rothmans rouges, je m’en sors bien par rapport aux fumeurs de marlboro… Je vais essayer le tabac sans additifs et ensuite on re éssaiera de s’arrêter…

    Merci pour le boulot!!

  31. Bonjour à tous c est dernier jour je me motivait pour arrêter le tabac mais je ne savais pas comment faire j avais essayé les patch sans succès il y a 8 jours je suis passé au tabac pour prendre mes Palmal a rouler mais il n y en avait pas j ai pris des interval pour dépanner et 5 jours passée une étrange sensation l impression de ne rien fumé je prends le paquet et je lis la compo 100 % tabac alors je regarde sur google et je tombe sur le site après lecture je comprends mieux se qui m arrive ne pouvons plus tenir j ai repris mon tabac habituel et j en roule trois ou 4 par jour pour me calmerj eessayé de tenir je vous communiquerai ma progression à plus

    1. Bonjour,
      Vous venez de comprendre dans les faits qu’il n’y a aucune dépendance à la nicotine contrairement à ce que bassinent les grands médias et les tabacologues de façon scandaleusement mensongère mais que l’on est dépendant aux additifs au tabac.

      Merci d’ouvrir un fil de discussion sur le forum, ce qui sera bien plus pratique pour suivre votre progression dans ce sevrage et profitera à de nombreux fumeurs qui essayent désespérément d’arrêter sans y parvenir.

      Bon courage et merci de nous tenir au courant de votre progression sur le forum.

    2. Je suis sur le bon chemin je suis à l’intervalle. 100% tabac. Depuis 3 semaines je fume parfois 1 Palmal quand je ressent un gros manque je n ai pas augmenter ma conso de sans additif aujourd’hui je suis satisfait et vous ferait part de ma progression salutation

  32. Bonsoir,
    Pourquoi le sevrage des additifs ne fonctionne pas pour les personnes déjà sous antidépresseur IMAO ?
    (je ne suis pas sous IMAO)

    1. Parce que les additifs sucrés lors de leur combustion ont un effet IMAO (Ils font baisser les MAO) et c’est cet effet qui associé avec la nicotine crée la dépendance.

      Donc, si vous êtes déjà sous IMAO, le simple fait de fumer crée la dépendance, puisque tous les tabacs ont de la nicotine.

  33. Bonsoir et merci beaucoup !

    J’ai fait connaissance avec votre site en cherchant quelles cigarettes étaient les moins chères, il y a deux mois de ça.
    Je fumais des M. rouges 9% d’additifs et en suivant votre tableau je suis descendue aux Fortuna puis aux Winston, aux Gauloises rouges et Rothmans rouges.
    Je voulais juste vous dire que tout va bien. Je suis passée de deux paquets à 14/15 cigarettes par jour sans ressentir de manque et sans chercher à réduire ma consommation, je ne deviens plus complètement folle lorsqu’il me reste 4 ou 5 cigarettes dans le paquet, je ne me jette pas sur la nourriture et je ne suis pas énervée.
    J’avais essayé à plusieurs reprises d’arrêter mais sans succès, trop difficile, et là je me sens bien et capable d’y arriver.
    J’ai motivé tout mon entourage : mari, maman et plusieurs amies qui suivent le même chemin.
    Merci, merci, merci beaucoup pour votre site !
    Je posterai de nouveau d’ici peu, quand je serai à 0% en cigarettes roulées. Pour l’instant je passe aux Rohmans Silver.
    Bonne soirée à tous. À bientôt.

    1. J’arrive du tabac, pas de Rothmans Silver donc B&H Platinum. ça y est j’y suis 0% d’additifs, goudrons 1 mg, nicotine 0,1 mg, monoxyde de carbone 1 mg.
      Si je tiens, j’espère m’arrêter pour mes 45 ans au mois de janvier, ça fera tout pile 30 ans que je fume, il est temps de s’en débarasser !!!
      Merci encore Luciole et bonne journée à tous.

      1. Bonjour,
        J’espère de tout coeur que vous allez pouvoir supporter le passage aux sans additifs.

        Votre progression est porteuse d’espoir et je vous remercie de nous tenir au courant de la suite, au nom de tous ceux qui ont essayé en vain d’arrêter de fumer.

        Merci des compliments.
        Bonne journée

        1. Bonjour à tous,

          Juste pour vous dire que les benson platinum ça ne l’a pas fait pour moi. Je m’énervais à tirer là-dessus et je suis donc passée aux tubées avec tabac pall mall around 2% d’additifs. Je vais voir ce que ça donne avant de passer au tabac à rouler sans additifs.
          J’avais une question : est-ce que vous savez la contenance en tabac dans un paquet de cigarettes manufacturées ? Parce que le tabac pall mall around ne se vend qu’en boîte de 50 g et je n’ai pas idée à combien de paquet ça correspond.
          Merci d’avance pour cette information et à bientôt pour la suite du sevrage.

          1. Bonjour,
            Ben les platinum sont extrêmement légères au goût puisqu’elles ont 1 mg de goudrons 0,1 mg de nicotine et 1 mg de CO. (Soit 10 fois moins qu’une Marlboro rouge par exemple).
            Je ne connais pas les Rothmans Silver (je n’en ai jamais trouvé), si ces taux étaient supérieur, vous avez du avoir l’impresssion de fumer de l’air !
            Quelles sont les caractéristiques des Rothmans Silver ? Vous avez des photos ?
            bonne journée

            1. Bonsoir,
              Moi non plus je n’ai pas trouvé de Rothmans Silver ( message du 19 ), je suis donc passée des Rothmans rouge à 3% aux B&H Platinum 0 %et là, j’ai pas pu.
              Donc je suis aux tubées Pall Mall Around 2% et j’ai l’impression de fumer plus.
              C’est pour ça que je vous demandais la contenance en tabac d’un paquet de cigarettes par rapport aux 50 g de la boîte de tabac.
              Désolée je suis un peu pénible mais je n’ai pas trouvé de réponse sur la toile.
              Bonne soirée.

              1. Bonsoir,
                Si vous regardez les informations données par les fabricants eux-même dans cette page Des fabricants indiquent les additifs (ingrédients) utilisés dans la composition des tabacs pays par pays! vous verrez qu’une cigarette de format classique (non 100’s) hors filtre et papier (mais additifs compris) pèse environ 0,7 grammes.

                Ainsi un paquet de 20 cigarettes contient environ 14 grammes de tabac.

                Néanmoins 50g de tabac à rouler ne représentera pas 50/0,7 = 71 cigarettes environ car les cigarettes roulées n’ont pas la même épaisseur, elles ne sont pas tassées de la même façon.

                Alors, vous pouvez vous amuser à compter le nombre de cigarettes que vous faites avec ces 50g et en déduire la masse de tabac moyenne de vos cigarettes roulées.

                1. Bonsoir Luciole, bonsoir à tous,

                  Je viens juste donner des nouvelles de mon sevrage. Je suis aux roulées avec papier OCB premium et tabac CHE à O% depuis deux semaines environ. Le Pall Mall (post du 27/11) ne me plaisait pas trop alors j’ai sauté le pas. Je vous rappelle que j’étais à 1 paquet 1/2 voire 2 paquets de Marlboro rouge par jour il n’y a pas si longtemps. Eh bien aujourd’hui j’en suis à une blague de 30g par semaine + un paquet de CHE (cigarettes manufacturées) que je n’utilise que lorsque l’envie est trop forte à l’extérieur. Je suis ravie de ce résultat et tenait à vous informer pour ceux qui hésitent encore. Bonne soirée à tous et à bientôt pour d’autres nouvelles.

                  1. Bonjour,
                    Merci de vos nouvelles, en effet, le résultat est extrêmement encourageant. Diminuer les Marlboro rouges est une vraie épreuve.
                    Si je calcule bien, vous en êtes au 3ème mois du sevrage progressif des additifs.
                    A Bientôt.

                    1. Désolée mais je ne parviens pas à m’inscrire sur le forum. Je voulais juste vous souhaiter à tous une bonne
                      et défumeuse année 2013. Toujours au Che roulées avec OCB j’avais décidé d’arrêter le 15 janvier (jour de mes 45 ans).Sentiment bizarre : je suis à la fois impatiente et inquiète. La suite sur le forum si j’arrive à m’inscrire.
                      Bonne fin de soirée.

  34. Bonjour,
    Fumant du pueblo, en cigarettes tubées maison (je n’arrive pas à bien rouler, donc je tube), je suis frustré de ne pas trouver de tubes naturels (non blanchis au chlore, sans additifs…) alors qu’il existe déjà ce genre de papiers et filtres dans le commerce, mais à rouler (RAW, OCB bio…).
    Connaissez vous des tubes naturels?

    Merci

    1. Il existe des machines à rouler qui facilitent grandement le roulage notamment celle en forme de boîte carrée en métal argenté (la cigarette est roulée en refermant la boîte).
      Je ne suis pas certain que d’utiliser une tubeuse fasse une quelconque économie par rapport à l’achat d’un paquet de manufacturées, le quantité de tabac utilisée pour faire une cigarette tubée est en effet grande.

      Le papier RAW est absolumment à éviter il colle au sucre qui est responsable de la dépendance physique.

      Il paraitrait d’après un commentateur du site qu’il existe des tubes sans additifs dans d’autres pays que la France, mais il n’a pas dit où !
      Personnellement, je ne connais pas de tels tubes en France.

  35. bonjour
    je découvre avec bonheur votre site et .. j’en apprends des choses !!!
    je vais en espagne chercher des R1 pour remplacer les winston blanches par 25 .
    je decouvre avec horreur que les winstons ont 7% d’additifs alors que j’étais toute fiere parcequ’elle n’ont que 1g de goudrons, 0.1 de nicotine et 2 de carbone. encore mieux pour les R1 espagnoles qui elles n’ont que 1 de carbone . j’ai besoin d’aide . quelles cigarettes je peux trouver pour faire le sevrage des additifs mais qui n’aient pas plus de nicotine ? Je ne trouve pas .. dans ce cas comment faire ? prendre des clops plus dosées en nicotine et descendre progressivement les additifs . quel marque ? à moins que les R1 n’est pas beaucoup d’additifs . pourriez vous me dire combien elles en contiennent je n’arrive pas a trouver ? je pense moins que les winston parcequ’au début des R1 c’était très dur j’étais jamais rassasiée.je suis pas loin de l’espagne et coté fric … ils n’ont pas tout . pas de winston white par 25 d’ou les R1
    Pouvez vous m’éclairer sur la méthode ?

    1. Bonjour,
      En effet, il y a très peu de tabac ayant très peu d’additifs si faiblement dosé en nicotine. Ou alors, ils sont carremment sans additifs comme les BENSONS & HEDGES Platinum.

      Si vous n’en avez pas trouvé dans le tableaux des additifs, c’est qu’il n’en existe pas pour les plus vendues à ma connaissance.
      Ainsi, vous serez contrainte de passer par un dosage plus grand en nicotine, mais du coup, vous pourrez baisser plus fortement le pourcentage d’additifs. Les cigarettes qui se rapprochent le plus de ces contraintes sont les Rothmans King Size Doré, à 2,5% et 0,4mg mais ayant trouvé ce paquet la dernière fois dans la rue en mars 2011, je ne puis vous assurer qu’il en existe encore.

      Merci d’ouvrir une discussion sur le FORUM SEVRAGE en cliquant ici afin que cette discussion puisse profiter à un plus grand nombre de fumeurs.
      Cordialement

  36. Bonjour,

    Apres des annees d’essais a arreter de fumé, j’ai eu la lumiere en tombant sur ce site.
    Desesperé a arreter pour une fois j’y crois vraiment!
    Cela fait maintenant 1 mois que j’ai commencé mon sevrage.
    Gros fumeur de marlboro light, je devait facile etre a 30 cigarette par jour.
    J’ai donc pris le tableau excel et choisi un peu au pif les Drum Blond Ivoire a 9% tout en alternant les marlboro, apres 1 semaine jai continuais avec seulement le drum.
    (J’achete les OCB Bio)
    Apres 3 semaine je suis maintenant au Drum Blond 5%, mais j’ai plus tendance a m’en allumer 2 de suite.
    Suis je sur la bonne voie malgres l’allumage de 2 cigarettes ?
    Que faire sinon ?
    En tous cas merci pour ce site, je ne fume plus que 15-20 cigarettes par jour et c’est mon porte monnai qui est content :)

    1. Bonjour,
      Il y a beaucoup trop de commentaires sur cette page, ce qui ralentit son chargement, alors je vous remercie d’ouvrir un fil de discussion sur le FORUM SEVRAGE, ce qui sera bien plus pratique pour suivre votre progression dans ce sevrage et profitera à de nombreux fumeurs qui essayent désespérément d’arrêter sans y parvenir.

      A bientôt sur le forum.

  37. Bonjour,

    Un ami vient de m’informer de l’existence de votre forum. Je fume depuis l’âge de quatorze ans 5 à 20 cigarettes par jour. Depuis plus d’un an, j’expérimente plusieurs types de cigarettes pour réduire ma consommation, d’autant plus que j’ai jamais supporté l’odeur du tabac froid! Les tests que j’ai passés ont indiqué que j’avais surtout une dépendance psychologique et comportementale.

    Pour diminuer, j’ai opté pour l’alternance Malboro/Yuma rouge puis Yuma rouge/e-cigarette sans arôme (avec arôme j’avais l’impression de fumer un produit chimique qui me rendait nauséeuse!). Je n’ai réussi à ne plus fumer du tout de malboro, seulement dans une période vacances (j’ai un métier très stressant), en bord de mer (l’ai iodé diminue mon anxiété). Sinon en trois mois, j’ai juste atteint l’étape 5 yuma/ e-cigarette par jour (une e-cigarette dure une semaine). J’ai aussi commencé à dissocier lentement boire un café/fumer une cigarette avec addictifs.

    Cette alternance est associée à une sensation agréable (boisson= thé vert/maté; yuma+e-cigarette= plus de bouche pâteuse au réveil). Mon cerveau est d’accord, il préfère!

    J’ai toujours trouvé étonnant que personne dans les médias ne parle des 80% sur chaque paquet de cigarettes reversés à l’Etat, qui, contradictoirement continue ses campagnes, pas plus que des circuits de l’industrie du tabac dans le monde.

    Je vais donc continuer mes « expériences » en fonction des réactions de mon métabolisme, sans oublier un principe antique, à savoir qu’un poison peut aussi devenir un médicament et réciproquement :-)

    Bon courage à tous et toutes,
    Cécile

    1. Bonsoir,
      L’alternance Yuma/Marlboro n’est pas du tout un sevrage des additifs, puisque le simple fait de fumer une seule Marlboro entretient la dépendance aux additifs. Ainsi, vous pouvez considérer que vous êtes toujours dépendante des additifs.
      Si cela vous a réussi, très bien, mais ce sera une exception.
      Il faut continuer à fumer des sans additifs pendant 6 semaines environ pour pouvoir envisager un arrêt.

      Quant à la cigarette électronique, en général, les vapoteurs n’arrivent pas à l’arrêter, alors, je ne la conseille pas.
      Tenez-nous au courant de la suite sur le forum sur cette page : FORUM sevrage des additifs

  38. bonjour
    a la lecture des commentaires le tabac sans additifs ne l’ai pas a 100% donc quelle marque acheter
    pour être sur qu’il soit 100% sans additifs.
    je fume depuis de longue années du « fleur du pays » ou il est marqué « tabac 100% » et « agent de saveur et de texture moins de 0.5% » et le papier a roulé c’est du OCB noir (gomme arabique naturel) fait il que j’en change ?
    je fume a peu prés 10 roulés par jours mais je compte m’arrêter définitivement.

    1. Bonjour,
      Je vous remercie d’ouvrir un fil de discussion sur le forum afin que l’on puisse prolonger cette conversation sans alourdir la vitesse de chargement de cette page (qui contient déjà un très grand nombre de commentaires) : FORUMS additifs du tabac.
      Cordialement.

  39. Bonjour,
    D’abord je voudrais félicier l’auteur(e) de ce site, beaucoup d’infos très précieuses ici, en particulier sur l’addiction aux additifs!
    Pour tout dire avant je ne faisais même pas attention à la composition des cigarettes, je fume environ 1 paquet de Marlboro Red / jour depuis 1 an… Donc fumeur récent mais déjà bien accro.
    Je voudrais juste pour bien piger poser une question relative à la composition des cigarettes. Si je comprends bien parler du nombre de paquet fumé par jour n’a pas trop de sens. En effet prenons par exemple les Benson Platinum à 1g de goudron, 0,1mg de nicotine, et 1g de CO, je suis halluciné de constater que les Marlboro Red c’est 10 fois plus, sans parler des additifs! Ca veut dire qu’en théorie fumer 1 paquet de Red/jour = 10 paquets de Platinum/jour!!??? Ou il y a d’autres trucs qui rentrent en ligne de compte? Par curiosité j’ai essayé les Platinum c’est sûr que c’est ultra fade, mais j’ai l’impression que fumer disons 2/3 paquets par jour serait déjà bcp moins nocif qu’1 paquet de Reds? Est-ce le cas? Merci bcp pour votre réponse.

    1. Juste un petit mot. Luciole bravo tu détiens la clé! Pourquoi personne n’en parle? J’ai refumé des Marlboro Reds ce matin, je me rends compte maintenant de leur goût de sucre ou miel. C’est ça l’addiction la plus forte! Et je comprends aussi bien plus facilement maintenant pourquoi ceux qui arrêtent prennent du poids, évident besoin de compensation par le sucre…. bref ;)

      1. Je ne détiens rien du tout, j’ai vécu la dépendance aux additifs sucrés, le chemin de croix qu’est leur arrêt net et la facilité avec laquelle en comparaison on arrête le tabac sans additifs puisqu’il ne crée pas de dépendance physique.
        De plus, c’est le professeur J.P. Tassin qui a prouvé la dépendance aux additifs sucrés, pas moi.

        Pourquoi personne n’en parle ? Parce que les multinationales pharmaceutiques achètent les politiques et les journalistes (à moins que ces derniers n’aient placés leur économies en action et ne craignent une baisse de leur dividendes) afin de continuer à vendre leurs patchs nicotiniques inefficaces et dangeureux. À ce que je sache l’ex ministre socialiste (et médecin) Cahuzac a été acheté par ces mêmes multinationales…
        Elles ont dépensé beaucoup d’argent en recherche et veulent rentabiliser leur investissement même si cela se fait au détriment des fumeurs et de leur santé.

        Cela vous surprend vraiment ?

        Les tabacologues eux stupidement pensent que de dire que le tabac sans additifs ne crée pas de dépendance physique va légitimer le fait de fumer et donc censurent les recherches de J.P. Tassin quite à faire vivre un vrai calvaire à l’arrêt du tabac avec additifs aux défumeurs.

        Tous complices et criminels…

  40. Bonjour à tous,
    Si je reste d’accord sur le fait qu’une des addictions principales est aux additifs, je pense que la plus importante est au geste de fumer.
    J’en suis d’autant plus convaincu que j’ai arrêté de fumer depuis un peu plus de 3 mois, avec l’aide d’une cigarette électronique, en diminuant très rapidement la nicotine, et cela sans manque véritable !!!
    Par contre pour ce qui est du geste !!!…

  41. Bonsoir Luciole, il y a un truc que je ne comprends pas, si tu penses que la nicotine seule n’est pas addictive, tu devrais recommander l’usage de la cigarette électronique…
    D’autre part j’ai qd meme un gros doute sur le fait que la nicotine n’est pas addictive, je fumais 1 paquet de Marlboro red, là je suis passé au Dunhill Red sans additif, mais il est impossible pour moi a priori de baisser, je suis toujours à 1 paquet et en effet après quelques jours qui se sont bien passés je ressens maintenant un gros manque de mes additifs sucrés… Je vais ressentir ça pendant quelques jours c’est ça? C’est super dur, j’ai envie d’aller m’acheter un paquet de Marlboro ou de Chesterfield.
    Merci

  42. Bonjour,
    Merci Luciole pour ce site fort instructif avec des idées de retour d’expérience pertinente.

    Il serait judicieux de faire les tests de comparaison avec un tabac sûr à 100% sans additifs et sans traitement avant ou après la récolte et voir la différence.
    Comment en être sûr : en le cultivant soit même !

    J’aurais voulu savoir si une personne avait fait l’expérience de passer du tabac industrielle à du tabac artisanal !

    Connaissez-vous un site qui explique clairement comment cultiver/sécher du tabac afin de le fumer,

    Cordialement Papiou.

      1. Je préfère les vrai texte en vigueur issu de legifrance par exemple.
        A savoir que pour une telle expérience d’utilité publique, la désobéissance civile me semble s’imposer.
        Je vais essayer de voir les textes de loi en vigueur à ce propos.

        En attendant je viens de tester le tabac à rouler Maya en remplacement du fleur de pays.
        Étrangement j’en consomme moins de la moitié que fleur de pays, sans effet de manque.
        Contrairement à fleur de pays où j’en fumais toujours plus, le pire étant l’effet de manque au réveil.
        Aucunes autres conclusion à donner pour l’instant à ce propos.

        Avant fleur de pays j’avais testé Pueblo qui est annoncé sans additif, et déjà à l’ouverture du paquet les odeurs de produit chimique mon surpris, confirmé par les troubles occasionné lorsque je l’ai fumé.

        1. Bien sûr, les textes en vigueur sont préférables à Wikipédia dont je connais parfaitement les limites, voire la médiocrité. Je tenais juste à vous rappeler la loi au cas où vous ne l’auriez pas connu.
          Votre expérience est très intéressante, mais je doute fort qu’elle soit entendue par le gouvernement qui obéit au doigt et à l’œil aux exigences du lobby pharmaceutique allant même lui payer des pubs avec l’argent du contribuable ! Rappelons que Tabac Info Service a été privatisé sous la présidence de Sarkozy au profit de ce même lobby pharmaceutique. La présidence irréprochable de Hollande paye avec l’argent du contribuable les pubs renvoyant le fumeur auprès de l’entreprise privatisée Tabac Info Service dans la campagne anti-tabac qui a lieu en ce moment même et qui est financée par L’INPES, c’est à dire par nos impôts, ce sans que quiconque ne s’en émoive !

          C’est dire si la corruption est généralisée, tout se fait au vu et au su de tous les journalistes, médias et partis politiques, aucun ne trouve quoi que ce soit à redire. Le président Hollande ne craint même pas de proclamer la « République irréprochable » !
          Courage !

          1. Le lien que vous donnez sur wikipédia, ne donne aucune référence réelle à un quelconque article de loi à défaut cela reste donc des ont-dit et non une recommandation issus d’un article de loi.

            1. Vous êtes suffisamment grand pour chercher par vous-même, faut-il toujours que l’on fasse tout à votre place ?
              Je vous ai simplement informé, il ne tient qu’à vous de prendre vos précautions et de chercher les textes de lois. Mon site n’a pas vocation à se substituer à un site d’information juridiques puisque son but est d’aider les fumeurs à arrêter de fumer en les informant de la dépendance physique réelle aux additifs sucrés du tabac, pas d’aider qui que ce soit à faire des plantations illégales de tabac ou à promouvoir son usage.

              1. Vous vous énervez souvent je remarque avec des personnes qui sont dans votre camp.
                Êtes-vous sur que la loi interdis de cultiver du tabac pour une consommation personnelle.
                Il serait regrettable que vous participiez à faire de la propagande pour les lobby du tabac sur des ont-dit.
                Je ne lis que des ont-dis à ce propos jamais d’article de loi !
                Quand au sermon de cherchez vous-même… je suppose que vous avez du vous rendre compte de la difficulté à trouver cet article de loi. Étonnant non ?
                Et pour ma part ce n’est pas faute d’avoir cherché.
                Alors désinformation/propagande ou seulement les méandres législatifs en vigueur.

                1. Je ne fais pas de propagande pour les lobbys du tabac ni pour les lobbys pharmaceutiques, d’ailleurs.
                  Je n’ai pas cherché les textes législatifs en vigueur et si vous êtes certain d’être dans la légalité, il n’y a donc aucune raison de soulever un débat à ce sujet ici même alors que c’est un sujet largement répandu sur le net.
                  J’informe les fumeurs dépendants des additifs sucrés ajoutés au tabac comment arrêter de fumer sans vivre l’enfer.
                  Maintenant, si vous avez décidé de cultiver du tabac, c’est votre problème et je clos la discussion.

Les commentaires sont fermés.